Municipale : Éric Alauzet veut "protéger les Bisontins" de la crise

Publié le 04/06/2020 - 07:04
Mis à jour le 04/06/2020 - 07:54

En présentant son plan de relance et de transformation de 120 millions d’euros pour l’économie, le candidat à l’élection municipale de Besançon Éric Alauzet souhaite se saisir de la crise sanitaire pour changer « au fond ».

Comme en 2014, trois listes se maintiennent pour le second tour.  Une triangulaire qui  aura  le dimanche 28 juin 2020 une toute autre physionomie :

Vignot (EELV – PS –  PC Génération.s)  – Fagaut (LR) – Alauzet (Union du Centre LREM)

"Le contexte économique et social  a changé. La période est cruciale pour Besançon C'est une toute nouvelle élection, comme finalement une élection à un tour entre trois candidats" a expliqué Éric Alauzet ce mercredi 3 juin 2020 depuis la Place Granvelle. "Je le dis aux Bisontins, choisissez Besançon ! Notre projet est un projet de convergence, de liberté, de rassemblement et d'équilibre..."

"Les Bisontins ont désormais le choix. Une liste très à gauche portée par Mme Vignot, une liste très à droite avec M. Fagaut, toutes deux enfermées dans les doctrines" a déclaré le député du Doubs et candidat à l'élection municipale de Besançon. "Et puis il y a la liste que je porte, du centre gauche au centre droit, axée sur l'économie, l'écologie et les solidarités avec une priorité : protéger les Bisontins de la crise en sauvant les emplois et les entreprises...."

Un plan de 120 millions d'euros

Éric Alauzet n'a pas souhaité pour l'heure répondre à Ludovic Fagaut. Ce dernier déclarant que le candidat LREM  faisait prendre des risques à Besançon en se maintenant et en laissant le risque de faire passer "l"extrême gauche à Besançon

Pas de commentaire non plus sur les leviers qu'il compte déployer pour retrouver une dynamique électorale après sa troisième place à l'issue du premier tour du 15 mars 2020. (Vignot : 31,19% - Fagaut : 23,59% - Alauzet : 18,89%)

"Je veux aujourd'hui porter un message d'espoir, de détermination pour donner des perspectives aux Bisontins et de l'ambition à notre ville (...) La crise n'est pas un projet, mais un épisode à surmonter" a-t-il martelé. "Les Bisontins doivent choisir l'équipe la mieux préparée pour les six prochaines années...(...) Si les crises font des ravages, elles sont aussi l'occasion de regarder en face nos fragilités pour changer sur le fond, modifier nos comportements, solidifier notre économie et la rendre plus forte...  "

"Je ne veux pas voir de boutiques fermées au centre-ville" E. Alauzet

Suite à la crise sanitaire et à "l'urgence économique et sociale qui en découle" Éric Alauzet souhaite aller "vite et fort" et activant tous les leviers possibles (État, fonds européens) et avec un plan pluri annuel de 120 M€ pour l'activité économique, l'emploi et les entreprises tout en soutenant les TPE (très petites entreprises ) et l'investissement dans les filières d'avenir.  Le candidat souhaite dans un premier temps compléter le plan d'urgence avec une aide immédiate aux loyers des commerces, bars, entreprises, etc., et en annulant les loyers des locaux de la ville et de l'agglomération.

Deuxième acte : un plan sectoriel estival pour l'industrie, le commerce, le BTP, l'événementiel, le tourisme et le loisir.

Enfin, il souhaite engager à l'automne un plan de relance et de transformation axé notamment sur une réforme fiscale pour les entreprises (CFE, etc.)

"Ce ne sont pas des mesurettes" insiste le candidat "On a besoin d'un engagement très fort pour un nouveau Besançon.  Nous sommes loin de ce que j'ai pu lire ailleurs chez nos concurrents. Nous avons besoin d'une économie plus résiliante, plus résistante, car plus localisée..."

Info +

Un point Santé

À la fin de la conférence de presse, Éric Alauzet a conclu sur les trois objectifs de son programme qu'il compte mettre en oeuvre pour la santé

  • Un service médical "performant et de proximité" : maisons médicales, favoriser l'installation des spécialistes, faciliter le travail de soignants et des aides à domicile, déplacement de certaines activités des hôpitaux en ville
  • Excellence médicale : participation à l'investissement de matériel pour que le CHRU reste un hôpital "à la pointe", soutien et la recherche et développement des thérapies innovantes (maintien des start-ups, transfert technologique)
  • Prévention : plan d'éducation à la santé, aide à l'activité sportive, pack senior, ville du bien-être et de nouveaux modes de vie.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Législatives 2024 : trouvez les candidats dans votre circonscription en Franche-Comté

Voici la liste de toutes les candidates et de tous les candidats à la députation lors des élections législatives anticipées qui se tiendront les dimanche 30 juin et 7 juillet suite à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République au vu de la victoire du Rassemblement national en France le 9 juin dernier.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.01
pluie modérée
le 20/06 à 3h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
94 %