Narumi : Nicolas Zepeda fixé dans une semaine sur son renvoi devant une cour d'assises

Publié le 11/05/2021 - 16:28
Mis à jour le 11/05/2021 - 16:28

Principal suspect du meurtre de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki en décembre 201 sur le campus de Besançon, le Chilien  sera fixé sur sont sort le 18 mai 2021. La cour d'appel de Besançon se donne une semaine pour décider si Nicolas Zepeda doit être renvoyé devant les assises du Doubs.

Nicolas Zepeda Contreras et Narumi Kurozaki ©DR ©
Nicolas Zepeda Contreras et Narumi Kurozaki ©DR ©

Le jeune homme conteste devant la justice  son renvoi devant les assises. La décision sera rendue le 18 mai. Nicolas Zepeda encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Lors de l'audience qui s'est tenu à huis clos le 1er avril 2021 devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Besançon, il avait une nouvelle fois réaffirmé son innocence. La défense de Nicolas Zepeda avait notamment soutenu que le renvoi devant une cour d'assises était "injustifié".

Des indices

L'avocat général avait estimé que des indices "nombreux et concordants" montraient l'implication de Nicolas Zepeda, dans le mort de l'étudiante. C'est d'ailleurs ce qu'avait conclu l'instruction en janvier, puisque le procureur avait demandé le renvoi devant la cour d'assises du Doubs en raison de nombreux éléments techniques.

Extradé en France en juillet 2020, Nicolas Zepeda est en détention provisoire à la maison d'arrêt de Besançon. Il a toujours nié avoir tué Narumi Kurosaki, dans sa chambre à Besançon en décembre 2016. Le corps de la jeune femme n'a jamais été retrouvé.

L'étudiante japonaise a disparue en décembre 2016 à Besançon. Nicolas Zepeda est la dernière personne à l'avoir vu vivante.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Affaire Narumi : l’instruction sur le point d’être clôturée

Le dossier d'instruction de l'assassinat de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, en 2016 à Besançon, dont l'ancien petit ami chilien Nicolas Zepeda est l'unique suspect, a été transmis au procureur de Besançon en vue de la clôture de l'information judiciaire, a-t-on appris jeudi 7 janvier 2021. Le procès devra se tenir dans un délai d'un an.

Justice

Trois ans et demi de prison ferme pour le chauffard du boulevard

Le jeune homme de 24 ans à l'origine de la collision mortelle le dimanche 19 septembre 2021 à l'intersection entre le boulevard Léon Blum et la rue Francis Clerc en roulant. 140 km/h et sous l'emprise de l'alcool a été condamné à cinq ans de prison, dont 18 mois avec sursis. Il a été incarcéré à l'issue de l'audience.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.32
couvert
le 19/10 à 0h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
93 %

Sondage