Projet régional de santé : l’ARS prescrit "une saignée pour la Bourgogne-Franche-Comté" selon le FN

Publié le 11/04/2018 - 11:47
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:37

Après la région Bourgogne-Franche-Comté, les conseils départementaux de Côte-d’Or, de l’Yonne ou encore de la Nièvre, c’est au tour du Groupe Front national Bourgogne-Franche-Comté de s’opposer au projet régional de santé (PRS) de l’Agence régionale de Santé (ARS). Le Groupe affirme, ce 10 avril 2018, que ce projet est une « saignée pour la Bourgogne-Franche-Comté ».

"Comme c’était prévisible, le débat sur le projet régional de santé (PRS) n’a pas eu lieu au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté ce mardi 10 avril. En effet, le directeur général de l’Agence régionale de santé, Pierre Pribile, s’est contenté de présenter les objectifs d’un projet déjà ficelé et de faire semblant d’écouter les inquiétudes légitimes et les vives critiques des élus régionaux", explique le Groupe Front national BFC.

"Une vaste entreprise de démolition de l'offre de soin"

La discussion est "inutile pour l’intouchable représentant de la technocratie macroniste qui a déjà programmé la fermeture de services hospitaliers et d’hôpitaux de proximité à Tonnerre, Clamecy, Cosne-sur-Loire, Châtillon-sur-Seine, Gray, Saint-Claude, Montbard... ", affirme le Groupe qui poursuit : "Pierre Pribile n’entend pas enlever une virgule à ce PRS qui n’est autre qu’un gigantesque plan social et une vaste entreprise de démolition de l’offre de soin dans la région".

Une "suppression des services les uns après les autres"

"Devant les représentants des collectifs des urgences présents dans l’hémicycle, les élus du groupe FN-BFC ont relayé la voix des habitants de la ruralité victimes de cette politique d’austérité. Ils ont dénoncé le processus de démantèlement systématiquement mis en œuvre par l’ARS avec la suppression des services les uns après les autres pour justifier la fermeture d’un hôpital en perte d’activité", souligne le Groupe.

"Une marchandisation de la santé"

Les élus du groupe Front national de Bourgogne-Franche-Comté dénoncent "la marchandisation de la santé" qui conduit à "privilégier les actes rentables, les patients rentables et les territoires rentables".

Ils réclament notamment l’ouverture d’un débat sur la libre installation des médecins et une "juste répartition" sur le territoire national : "Marine Le Pen avait proposé lors de la campagne présidentielle un stage d’internat obligatoire de six mois en zone rurale afin de favoriser l’installation des futurs médecins à la campagne".

Afin de sensibiliser et fédérer l’ensemble des acteurs (habitants, élus, professionnels de santé), le groupe FN-BFC lance une campagne visuelle illustrant "les conséquences désastreuses de la gestion comptable et inhumaine de l’ARS", est-il précisé. .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.66
nuageux
le 25/07 à 03h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %