Publicité et "malbouffe": une pétition mise en ligne pour dénoncer l'obésité infantile

Publié le 16/09/2020 - 15:25
Mis à jour le 17/09/2020 - 15:10

Sur la base d'une étude de l'UFC-Que Choisir, une pétition été lancée pour obtenir une loi de moralisation du marketing alimentaire. 

L’étude de l’UFC-Que Choisir est basée sur le visionnage de 448 heures de programmes télévisés et l’analyse de 7.150 spots publicitaires.

La FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves), la PEEP (Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public), les Familles Rurales, la FFD (Fédération Française des Diabétiques), le Réseau Environnement Santé, l'UFC-Que Choisir et l'UNAF (Union Nationale des Associations Familiales), ont lancé une pétition afin obtenir enfin une loi de moralisation sur les publicités.

90  % de malbouffe dans les publicités alimentaires à destination des enfants ?

L' 'UFC Que Choisir indique avoir calculé le Nutri-Score de près de 200 produits promus dans les publicités. Pour les aliments ‘tous publics’, elle observe une répartition assez équilibrée dans les cinq classes de Nutri-Score. En revanche, pour les aliments destinés aux enfants, elle note une surabondance de produits trop gras, trop sucrés ou trop salés : "88 % des spots concernent des aliments de Nutri-Score ‘D’ et ‘E’, c’est-à-dire les deux classements les plus défavorables du point de vue nutritionnel (contre 43 % pour les aliments ‘tous publics’)", précise l'étude.

© UFC Que Choisir ©
© UFC Que Choisir

© UFC Que Choisir ©
© UFC Que Choisir

Successivement l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Cour des Comptes et plus récemment Santé Publique France(6) ont non seulement fait le constat "de l’inefficacité de l’autorégulation, mais aussi -c’est à souligner- en ont appelé à la loi pour empêcher la promotion des aliments les plus riches", conclut l'UFC Que Choisir .

Voici l'étude Complète de l'UFC Que Choisir :

UFC QUE CHOSIR ETUDE publié par macommune

Le Petit Guide de la qualité nutritionnelle :

1 14produits alimentaires destinés publié par macommune

Allez + loin

Publié le 16 septembre 2020 à 15h25 par Hélène L.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : où en est la quatrième vague en Bourgogne Franche-Comté ?

La quatrième vague se fait de plus ne plus ressentir en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres en date du 29 juillet 2021. Le taux d'incidence est inférieur à 150 pour 100.000 habitants dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, sauf dans le Territoire de Belfort où il est de 169. Pour autant, la tension hospitalière ne dépasse pas les 17%.

Café, restos, lieux culturels, centres commerciaux… : l’entrée en vigueur de la loi sur le pass sanitaire prévue le 9 août

Alors que plus de 50 % de la population en France a reçu un schéma vaccinal complet contre le Covid-19, le variant Delta du coronavirus, plus contagieux, fait craindre une quatrième vague d’ampleur. Pour lutter contre cette nouvelle menace, le gouvernement a annoncé, mercredi 28 juillet, que la loi étendant notamment le pass sanitaire aux lieux de loisir, cafés, restaurants et certains centres commerciaux, entrera en vigueur dès le 9 août.

Rentrée 2021 et Covid-19 : le pass sanitaire sera-t-il obligatoire pour aller en classe ?

Seuls les collégiens et lycéens non vaccinés devront suivre les cours à distance si un cas de Covid-19 est détecté dans leur classe à partir de la rentrée, a annoncé ce mercredi 28 juillet Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale qui a précisé que les classes d’écoles primaires fermeraient, elles, dès le premier cas positif. Pour l'heure, aucune obligation vaccinale ou pass sanitaire n'a été décidée par le gouvernement.  

Covid-19 : nouvelles doses de vaccin et créneaux supplémentaires au vaccinodrome de Besançon

Face à la forte demande dans le Doubs, une nouvelle dotation de 6800 doses de vaccin a été faite par l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté pour maintenir le rythme de vaccination dans les différents centres de vaccination du Doubs. Pour le centre de vaccination de Micropolis à Besançon, de nouveaux créneaux sont donc disponibles pour la semaine du 26 juillet au 1er août afin d’obtenir un rendez-vous et recevoir sa première injection.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.21
légère pluie
le 01/08 à 0h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
100 %

Sondage