Quoi de neuf du côté du Pilates ?

Publié le 14/09/2016 - 13:45
Mis à jour le 20/09/2016 - 09:04

Depuis près de deux ans, la mode santé et sport est le Pilates, une discipline douce permettant de travailler chaque muscle profond du corps et de respirer correctement. Qui pratique le Pilates ? Et pour quelles raisons ? Sophie Fleutelot, professeure de Pilates à Besançon nous en parle… 

 ©
©

"C'est encore un terrain inconnu", nous indique Sophie Fleutelot, "mais tous les publics, font du Pilates : je reçois des étudiants comme des personnes de plus de 70 ans, ce n'est pas une discipline restrictive". Le Pilates est une manière de travailler sans se fatiguer et sans transpirer même en période de forte chaleur.

"Reprendre le contrôle de son corps" 

Le Pilates est une gym douce approuvée par le corps médical.  Elle vise à muscler tous les muscles profonds autour de la colonne vertébrale. "Cette discipline permet de prendre conscience de ses muscles, de travailler au niveau du ventre, et de respirer avec les poumons et non le ventre" nous explique Sophie Fleutelot, "il s'agit également de reprendre le contrôle de son corps". 

La clientèle de cette professeure bisontine compte de nombreuses personnes travaillant la majeure partie du temps assises : le corps se voute, les muscles se fatiguent, les maux de dos s'intensifient, etc. "Le Pilates leur permet à la colonne vertébrale notamment de se tenir mieux et de réduire la fatigue des muscles", précise Sophie Fleutelot, "On travaille beaucoup avec des kinésithérapeutes, nous sommes complémentaires", ajoute-t-elle.

Infos pratiques

  • Station Nord – club de Pilates
  • 21B, rue de la République à Besançon
  • 06 82 99 18 90
  • Tarifs, réservation et renseignements sur : www.stationnord.fr
  • Coaching personnel possible.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.27
partiellement nuageux
le 19/04 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
94 %