Sans permis, il prend un policier en stop et se fait une ligne de coke

Publié le 19/11/2015 - 12:21
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:08

Un homme de 36 ans qui pensait bien faire en prenant en stop un policier en civil lui a confié qu'il roulait sans permis avant de se faire une ligne de cocaïne et de se retrouver en garde à vue, ont rapporté mercredi les policiers de Loire-Atlantique.

Trop confiant

PUBLICITÉ

Dans la nuit de mardi à mercredi, ce conducteur habitant Reims prend sur l’A11 à hauteur de Chartres le policier hors service âgé de 34 ans, en train de faire du stop pour se rendre à Nantes après un covoiturage annulé.

Après avoir expliqué lors du trajet qu’il n’a pas de permis de conduire, le chauffeur s’arrête sur le bas-côté pour uriner. Avant qu’il ne remonte en voiture, il est surpris par son passager resté dans l’habitacle en train de sortir sa carte d’identité pour se faire une ligne de poudre blanche, qu’il renifle avant de reprendre le volant, a détaillé la police.

Prévenus par leur collègue du lieu et de l’heure d’arrivée, les policiers ont cueilli le chauffeur au petit matin en gare de Nantes, et l’ont placé en garde à vue pour défaut de permis de conduire, a-t-on indiqué de même source.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Quartier des Vaîtes : l’Association des Jardins des Vaîtes dépose un recours devant le tribunal administratif

Vendredi 12 avril 2019 à midi, l'Association des Jardins des Vaîtes, représentée par l'avocate Coline Maillard-Salin, avec le soutien et conjointement avec FNE 25-90, a déposé un recours au Tribunal Administratif contre l'arrêté préfectoral du 18 mars 2019 portant dérogation à l'interdiction de détruire, altérer, dégrader des sites de reproduction ou des aires de repos de spécimens d'espèces animales protégées et de capturer ou enlever des spécimens animales protégées dans le cadre du projet urbain du quartier durable des Vaîtes à Besançon.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.58
couvert
le 21/04 à 12h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1016.003 hPa
Humidité
52 %

Sondage