Alerte Témoin

Sommeil agité : 8 astuces pour bien dormir…

Publié le 12/08/2018 - 15:03
Mis à jour le 14/08/2018 - 14:09

Selon une enquête publiée en mars 2017, un Français sur trois souffre de troubles du sommeil.  Chaleur, mais aussi stress, anxiété, cigarette, alcool, café, smartphone… plusieurs facteurs peuvent être à l'origine des insomnies. Voici huit astuces pour dormir mieux et plus longtemps

woman-2197947_960_720.jpg
Image d'illustration libre de droit ©Pixabay- C Scott

n°1 : Éviter la cigarette, l'alcool, le café… 

D'abord, il est important de proscrire les produits dits "excitants" après 16 heures qui perturbent l'endormissement tels que le café, les sodas, l'alcool, les jus de fruits. Préférer les infusions, tisanes ou tout simplement un verre d'eau.

La cigarette est également un excitant qu'il faut éviter.

n°2 : Goûter à 4h, repas léger à 19h…

Si certains peuvent penser que d'avoir le ventre bien rempli permettrait de dormir mieux, c'est faux. La question n'est pas non plus de se coucher le ventre vide ! Les diététiciens proposent souvent de manger une collation (amendes, chocolat noir, yaourt, fruits…) à 16h30 ou 17 heures pour mettre en route la mélatonine, l'hormone du sommeil. Vers 19h30, un repas léger permettra à l'organisme de se reposer dans de bonnes conditions.

n°3 : Dormir dans une chambre fraîche, y compris en hiver…

Dormir dans une chambre à coucher trop chaude n'est pas une bonne idée pour dormir correctement. Il est conseillé de dormir dans une pièce à 18 ou 19°C. Bien sûr, il est important d'aérer la chambre tous les jours pendant ¼ d'heure minimum.

n°4 : Téléphones et ordinateurs à bannir de la chambre…

Pour obtenir un sommeil profond, il est nécessaire d'arrêter de regarder son smartphone, son ordinateur, sa tablette et la télévision au moins une heure avant le coucher. La lumière bleue qui se dégage de ces appareils est particulièrement excitante pour le cerveau et les yeux (lumière proche de celle du jour).

En revanche, la lecture de quelques pages d'un livre peut aider à s'endormir tranquillement.

n°5 : Aller aux toilettes avant le coucher !

Ça paraît bête comme ça, mais il est important d'aller faire un petit tour aux toilettes juste avant de se coucher pour éviter d'être ennuyé pendant la nuit et perdre le fil du sommeil.

n°6 : Écouter son corps !

Lors que l'organisme est fatigué, il donne des signes : bâillements, paupières lourdes… Il est important d'être attentif à ces signes pour les prendre en compte et se mettre au lit.

n°7 : Inutile d'aller au lit sans être fatigué…

Aller se coucher sans être vraiment fatigué n'aide pas à l'endormissement. Ce n'est pas parce qu'on est allongé sous la couette que le corps va s'endormir… Rester au lit sans avoir sommeil peut accroître l'anxiété et l'énervement.

n°8 : Consulter un centre du sommeil…

À Besançon, il existe un centre du sommeil au centre hospitalier. Le service prend en charge les pathologies du sommeil et de l'éveil de l'adulte, de l'enfant et du nourrisson. Il est constitué d'un service de consultations et d'un service d'hospitalisation.

  • Service de consultations : pour prendre un rendez-vous, contacter le 03 81 21 88 02 du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 16h. 
  • www.chu-besancon.fr
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Besançon : ouverture d’un centre de dépistage de la Covid-19

Face à cette progression importante et au passage en zone rouge du département du Doubs, la préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Il ouvre ses portes ce 23 septembre 2020 dès 8h00.

SONDAGE : À cause de la Covid-19, limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.93
    couvert
    le 24/09 à 9h00
    Vent
    2.67 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage