Vaccination contre la Covid-19 : "des rendez-vous susceptibles d'être reportés de quelques jours ou semaines" (ARS BFC)

Publié le 28/01/2021 - 09:44
Mis à jour le 28/01/2021 - 09:58

73.413 personnes vaccinées en BFC •

Un mois après le lancement de la vaccination en Bourgogne-Franche-Comté, plus de 73 000 personnes sont vaccinées contre la COVID-19 dans la région. La gestion en flux tendu des doses de vaccins nécessite une régulation des rendez-vous dans les centres de vaccination pour le mois de février, précise l’ARS ce 28 janvier 2021.

Vaccination contre la Covid-19 à Besançon. © Alexane Alfaro
Vaccination contre la Covid-19 à Besançon. © Alexane Alfaro

Au 26 janvier, un mois après les premières vaccinations en Bourgogne-Franche-Comté, 73 413 habitants ont été vaccinés contre la COVID-19. Un chiffre qui place la région en tête des régions de France en pourcentage de population ainsi protégée (2,61%). À Besançon, 2.100 personnes ont reçu la première injection du vaccin contre la Covid-19 au centre communal de vaccination de Besançon (gymnase Résal) depuis son ouverture le 8 janvier dernier.

L’accélération de la campagne depuis plusieurs semaines repose sur une gestion des doses de vaccins en flux tendu.

"Dès lors, la baisse des approvisionnements en vaccins Pfizer, intervenue cette semaine et qui se prolongera en février, nécessite d’adapter sans délai l’organisation des rendez-vous en centres de vaccination pour ce mois de février", explique l'ARS Bourgogne Franche-Comté.

Des rendez-vous susceptibles d'être reportés

De ce fait, certains rendez-vous pris dans les centres de vaccination en février pour une première injection de vaccin "sont susceptibles d’être reportés de quelques jours ou semaines", précise l'ARS qui indique "qu'aucun rendez-vous ne sera annulé" : "les patients dont les rendez-vous feront l’objet d’un report en seront avisés personnellement par e-mail, SMS ou téléphone".

La réservation en ligne de nouveaux rendez-vous en centres de vaccination sera à nouveau possible dans les prochains jours, dès que ces réorganisations auront été effectuées.

Selon l'Agence de la santé, ces réorganisations visent à : 

  • "Garantir à chaque patient ayant reçu une première injection en janvier qu’il bénéficiera bien d’une deuxième injection en temps voulu (21 à 28 jours) ;
  • Réorganiser les lignes de vaccination pour y intégrer davantage de vaccinations Moderna : une nouvelle réception de plus de 20 000 doses de ce vaccin, attribuées préférentiellement à la région Bourgogne- Franche-Comté du fait de sa situation épidémique particulièrement dégradée, est attendue en fin de semaine ;
  • Maintenir une dynamique de vaccination élevée dans la région : près de 100 000 vaccinations auront été réalisées en janvier ; l’objectif est d’en réaliser près de 130 000 sur le mois de février, première et deuxième injections confondues".

"L’organisation des centres de vaccination sera systématiquement adaptée pour être en adéquation avec le nombre de doses de vaccins livrées", conclut l'ARS.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.11
ciel dégagé
le 25/06 à 0h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
90 %