Y-a-t-il quelqu'un pour sauver une vie ?

Publié le 28/11/2014 - 18:57
Mis à jour le 29/11/2014 - 18:12

Dans le cadre de la 4e semaine de la sécurité des patients, le club des urgentistes bisontins du CHRU organisait ce vendredi 28 novembre 2014 une journée de sensibilisation aux premiers gestes qui sauvent après un arrêt cardiaque.

Le CHRU de Besançon a mené plusieurs actions autour de "la coordination des professionnels de santé pour la sécurité des patients en ville, à l’hôpital et en médico-social". Plusieurs thèmes ont été abordés à travers une expo, distribution de flyers, des ateliers et même une "boite à coucou"  : l'hygiène des mains, les bons réflexes de la prise médicamenteuse, l'accompagnement des traitements et la continuité de sa prise en charge entre les acteurs hospitaliers et libéraux. Pour clore cette semaine de la sécurité des patients, le CUB, club des urgentistes bisontins a animé dans le hall d'accueil de l'hôpital Minjoz un atelier "réanimation" pour les professionnels, les patients et les visiteurs.

Une vidéo de 7 minutes avec les équipes du SAMU 25 réalisée par le Dr Piller Laure-Estelle retraçant "la chaine de survie" était diffusée dans le hall d'accueil de l'hôpital Minjoz. "Ce petit film tourné dans magasin de sport de Besançon simule l'arrêt cardiaque d'un client et retrace toute la procédure de prise en charge du patient tout en montrant les coulisses du SAMU de l'alerte, à l'appel au 15 (préférez le 112), au massage et à l'utilisation d'un défibrillateur et jusqu'à l'arrivée des secours… " Tout un déroulé qui sera ensuite repris avec un médecin urgentiste pour un essai pratique sur un mannequin. Une quarantaine de personnes se sont prêtées au jeu le matin. Les deux médecins urgentistes en attendaient autant l'après-midi. 

Besoin de formation… 

"On se rend compte que beaucoup de personnes se montrent intéressées et déplorent ne pas vraiment être formées aux premiers de secours" constate le Dr Piller. Mais n'est-ce pas le rôle de l'école ? '"ll y a le dispositif 'APS (apprendre à porter secours) de la grande section de maternelle jusqu'au lycée pour assurer un continuum adapté tout au long de la scolarité, mais il semble qu'il ne soit pas appliqué de manière uniforme dans les établissements…" poursuit le Dr Christophe Lambert du pôle Urgences du CHRU de Besançon. D'où l'intérêt de ces journées de sensibilisations. Le meilleur moyen de ne pas paniquer étant de se former régulièrement. 

Info + 

Une application pour smartphone à conseiller : "Staying Alive" (ex arrêt cardiaque) cartographie les défibrillateurs et rappelle les gestes qui sauvent avec la chaîne de survie  : Appelez, Massez, Défibrillez et attendez les secours"

Sur iOs et Google Play

Arrêt cardiaque CHRU Besançon

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : où en est la quatrième vague en Bourgogne Franche-Comté ?

La quatrième vague se fait de plus ne plus ressentir en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres en date du 29 juillet 2021. Le taux d'incidence est inférieur à 150 pour 100.000 habitants dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, sauf dans le Territoire de Belfort où il est de 169. Pour autant, la tension hospitalière ne dépasse pas les 17%.

Café, restos, lieux culturels, centres commerciaux… : l’entrée en vigueur de la loi sur le pass sanitaire prévue le 9 août

Alors que plus de 50 % de la population en France a reçu un schéma vaccinal complet contre le Covid-19, le variant Delta du coronavirus, plus contagieux, fait craindre une quatrième vague d’ampleur. Pour lutter contre cette nouvelle menace, le gouvernement a annoncé, mercredi 28 juillet, que la loi étendant notamment le pass sanitaire aux lieux de loisir, cafés, restaurants et certains centres commerciaux, entrera en vigueur dès le 9 août.

Rentrée 2021 et Covid-19 : le pass sanitaire sera-t-il obligatoire pour aller en classe ?

Seuls les collégiens et lycéens non vaccinés devront suivre les cours à distance si un cas de Covid-19 est détecté dans leur classe à partir de la rentrée, a annoncé ce mercredi 28 juillet Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale qui a précisé que les classes d’écoles primaires fermeraient, elles, dès le premier cas positif. Pour l'heure, aucune obligation vaccinale ou pass sanitaire n'a été décidée par le gouvernement.  

Covid-19 : nouvelles doses de vaccin et créneaux supplémentaires au vaccinodrome de Besançon

Face à la forte demande dans le Doubs, une nouvelle dotation de 6800 doses de vaccin a été faite par l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté pour maintenir le rythme de vaccination dans les différents centres de vaccination du Doubs. Pour le centre de vaccination de Micropolis à Besançon, de nouveaux créneaux sont donc disponibles pour la semaine du 26 juillet au 1er août afin d’obtenir un rendez-vous et recevoir sa première injection.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.18
légère pluie
le 01/08 à 21h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage