Planoise : 200 personnes rassemblées cet après-midi, près de 400 à la réunion publique

Publié le 15/01/2020 - 14:34
Mis à jour le 15/01/2020 - 17:55

Après l'incendie de la fourrière municipale le 31 décembre 2019 et les tirs en série dans le quartier Planoise, 200 habitants se sont rassemblés dans le calme à partir de 14 heures mercredi 15 janvier 2020 place Cassin à Besançon pour soutenir les commerçants du secteur et dénoncer les violences. Un rassemblement avant la réunion publique réunissant près de 400 habitants au centre Mandela ce soir depuis 17 heures.

Une réunion publique se tient ce mercredi 15 janvier depuis 17 heures au Centre Nelson Mandela sous la double présidence de Joël Mathurin, préfet du Doubs, et de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de Grand Besançon Métropole. Cette rencontre est organisée afin d’informer les habitants des solutions mises en place suite à l’incendie de la fourrière municipale le mardi 31 décembre dernier et de répondre aux questions.

A cette occasion, plusieurs points seront abordés dont :

  • L’avenir des commerces de Planoise ;
  • Le suivi environnemental de l’incendie ;
  • La récupération des véhicules touchés par l’incendie ;
  • Les différentes aides apportées.

Près de 400 personnes sont répondu présentes à cette réunion.

200 personnes au rassemblement place Cassin

À l'initiative du conseil citoyen de Planoise, le rassemblement affiche un double objectif. Celui de soutenir tout d'abord les commerçants de la place Cassin impactés par le violent incendie criminel qui a détruit 159 véhicules dans la fourrière municipale située juste en dessous de la zone commerciale.

Le second message est celui d'affirmer que les habitants de Planoise souhaitent vivre en toute tranquillité et que le quartier ne se résume pas aux fusillades et récents tirs en série. "Il est temps que Planoise retrouve sa sérénité et que les différences en face sa richesse et qu'ensemble, avec tous les acteurs, institutionnels et associatifs, nous nous réapproprions un espace public sécurisé pour mener des actions collectives utiles au plus grand nombre" a déclaré Monique Choux, animatrice du conseil citoyen de Planoise qui a souhaité un rassemblement "pacifique" et "apolitique". 

Au moins, 200 personnes étaient rassemblées place Cassin.  De nombreux élus, dont le maire de Besançon, ont tenu à être présents pour montrer leur soutien aux habitants de Planoise, dont certains ne cachent plus leur lassitude. "Je voudrais sortir avec mes enfants dehors sans peur" déclame une jeune mère de famille. "On aimerait que ça change vite" poursuit une sénior. 

Six des neuf  candidats à l'élection municipale de Besançon étaient également sur place  : Anne Vignot, Karim Bouhassoun, Éric Alauzet, Alexandra Cordier, Ludovic Fagaut et Claire Arnoux 

"Ça nous fait mal au cœur ce qu’ils ont fait à l’Intermarché !" Une habitante de Planoise

Présent sur place, le directeur de l'Intermarché a affirmé ne pas vouloir  changer de quartier et  souhaite qu'une structure provisoire soit établie dans les prochains mois pour que le secteur de la Place Cassin puisse progressivement revivre... 

Une réunion publique est prévue ce mercredi à 17h00 au centre Nelson Mandela

  • Propos recueillis par Alexane
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

incendie fourrière à Planoise

Incendie à la fourrière de Besançon : un fonds d’aide aux victimes soumis au vote au conseil municipal ce soir

Si une voiture à la fourrière était la cible des malfaiteurs le 31 décembre dernier, le parking Cassin et les véhicules stationnés ont également été fortement impactés par l'incendie. Ce jeudi 23 janvier, une soixantaine de véhicules sont encore stationnés. Un fonds d'aide entre 200 et 300€ sera soumis au vote du conseil municipal ce soir.

Incidents à Besançon : les habitants de Planoise veulent se réapproprier « leur quartier »

La salle du centre Nelson Mandela était pleine à craquer mercredi 15 janvier 2020 en fin de journée pour la réunion publique de la Ville de Besançon et de la préfecture du Doubs suite à l'incendie de la fourrière municipale et aux tirs en série dans le quartier Planoise. En début d'après-midi, près de 200 habitants du quartier s'étaient rassemblés pour se "réapproprier (leur) quartier". Les habitants ont réaffirmé qu'il souhaitaient un véritable retour à la tranquillité et qu'ils attendaient des solutions concrètes émanant des pouvoirs publics.

Incendie à Planoise : « absence d’amiante » dans l’air et consolidation du bâtiment…

Lors d'une nouvelle conférence de presse donnée ce vendredi 10 janvier 2020 par les différents acteurs engagés suite à l'incendie du 31 décembre à Planoise, il a été annoncé "qu'aucune trace d'amiante" n'avait été relevée dans l'air et que le bâtiment sera consolidé et non détruit. Une réunion à destination du public devrait se tenir vendredi prochain.

Société

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Violences policières, article 24, formation des forces de l’ordre… Entretien avec Emmanuelle Cordier, policière à Besançon

Après les attentats de 2015 suite auxquels les Françaises et le Français embrassaient les forces de l'ordre, qu'est-ce qui a changé dans leurs relations ? Y a-t-il des brebis galeuses au sein de la police ? Pour ou contre l'article 24 de la proposition de loi de "sécurité globale" ? Nous avons rencontré Emmanuelle Cordier, déléguée interdépartementale unité SGP Police du Doubs à Besançon pour en parler.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.07
couvert
le 05/12 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
97 %

Sondage