Siège de la région Bourgogne Franche-Comté à Besançon : Barbara Romagnan est "favorable à cette proposition", mais…

Publié le 30/05/2016 - 15:36
Mis à jour le 18/04/2019 - 13:52

La présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a dévoilé ce dimanche 29 mai 2016, sa vision "équilibrée" de la nouvelle région en plaçant le siège de l'hôtel de région à Besançon et en nommant Dijon comme chef-lieu. Barbara Romagnan, députée PS du Doubs, se dit "favorable" à cette proposition qui sera votée en conseil le 24 juin, mais "estime que le débat est légitime".

barbara_romagnan.jpeg
©

Réaction

PUBLICITÉ

« Il est légitime s’il est guidé par l’équilibre territorial et la mesure dans les expressions des uns et des autres. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas », explique Barbara Romagnan sur son blog. « (…) Cet équilibre passe par le respect des deux pôles urbains importants que sont Dijon et Besançon. Au XXIe siècle, à l’heure de la transition de notre société vers le numérique, personne n’a à gagner à vouloir tout concentrer en un lieu unique, générant au passage des ressentiments tenaces », ajoute-t-elle. 

« Assurer un équilibre dans la répartition des emplois et directions du conseil régional »

La députée PS indique également qu’« au-delà de la question du chef-lieu et de l’emplacement de l’Hôtel de Région pour laquelle un partage entre Dijon et Besançon me semble être la meilleure solution, d’autant plus si les réunions du conseil régional se tiennent à Dijon, il me semble déterminant d’assurer un équilibre dans la répartition des emplois et directions du conseil régional ainsi que dans celui des politiques territoriales que la Bourgogne-Franche-Comté doit porter. Tout comme il est stérile d’opposer Dijon et Besançon, les secteurs ruraux et urbains doivent être accompagnés avec détermination pour lutter contre la fracture territoriale, l’éloignement des services publics, le développement de l’emploi pour tous, l’accès au très haut-débit et à ses usages. » « Ces symboles-là et ces débats-là comptent aussi et ont sans doute davantage d’écho auprès de nos concitoyens de Bourgogne-Franche-Comté », précise-t-elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fusion des régions

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos  institutions locales

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Découvrez quelles directions régionales siègent à Besançon !

Découvrez quelles directions régionales siègent à Besançon !

Marie-Guite-Dufay a dévoilé ce vendredi 24 juin 2016 lors du conseil régional à Dijon les directions des services régionaux qui siègeraient à Besançon et à Dijon. Il y en a 12 dans l'ex-capitale franc-comtoise et 17 dans le chef-lieu bourguignon. 

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.73
peu nuageux
le 17/09 à 18h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1019.62 hPa
Humidité
70 %

Sondage