500 Jurassiens contractent le Covid chaque jour : "un niveau jamais atteint" selon la préfecture

Publié le 31/12/2021 - 11:45
Mis à jour le 31/12/2021 - 11:47

En ce dernier jour de l’année, la préfecture du Jura fait le point de la situation sanitaire du département. Avec un taux d’incidence de 840 cas positifs pour 100.000 habitants sur ces 7 derniers jours, elle affirme que ce sont près de 500 Jurassiens qui chaque jour contractent le Covid, « un niveau jamais atteint avec une vraie rupture à la hausse depuis le début de la semaine. »

 © DR
© DR

Le taux d’incidence (nombre de cas / 100 000 habitants) sur une moyenne des 7 derniers jours est de 840 pour le Jura, avec une hausse de 100 points par jour à présent qui limite la lisibilité de cet indicateur. Cette incidence est dans la moyenne régionale.

Concrètement, depuis ce lundi, ce sont près de 500 Jurassiens qui chaque jour contractent le Covid, "un niveau jamais atteint" selon la préfecture du Jura, avec une vraie rupture à la hausse depuis le début de la semaine.

Si l'incidence atteint 1500 pour les 19-35 ans, la diffusion du virus n’épargne pas les Jurassiens de plus de 65 ans avec un taux de contamination qui a doublé en 4 jours et une incidence désormais de 350 pour 100 000.

La préfecture relève "une très forte augmentation du variant Omicron probablement majoritaire désormais et qui co existe à ce stade avec le variant delta".

Dans un contexte de congés de fêtes de fin d’année et de la diffusion très rapide du virus dans le département, "le respect des gestes barrières et la vaccination restent plus indispensable que jamais", rappelle la préfecture. "Il est nécessaire de limiter au maximum les importants brassages de population, y compris lors des soirées du réveillon."

Au niveau des hospitalisations, 58 personnes sont hospitalisées dans le Jura, dont 7 en réanimation.

Cette semaine, 6 personnes sont décédées du covid en milieu hospitalier, ce qui porte le bilan total des décès à 540.

Vaccination

Depuis le début de la campagne de vaccination dans le Jura, 208 355 personnes ont reçu au moins une première injection, et 206 640 ont un schéma vaccinal complet.

113 personnes de moins de 12 ans ont reçu au moins une première injection.

La campagne de rappel : "maintenir un niveau élevé de protection de la population"

Cette semaine, la barre des 100 000 rappels effectués dans le Jura a été franchie.

Pour la préfecture du Jura, "l'objectif est de maintenir un niveau élevé de protection de la population. Un schéma vaccinal à deux doses ancien de plusieurs mois ne suffit plus : un rappel vaccinal est nécessaire pour rehausser son niveau de protection contre les contaminations et contre les formes graves de la maladie. Il est donc urgent que toute personne de 18 ans et plus éligible, parce que vaccinée depuis plus de 3 mois, bénéficie de ce rappel."

Avec le caractère exponentiel et jamais atteint de la diffusion du virus, "il est aussi urgent que les personnes non vaccinées puissent saisir l'opportunité de se vacciner", souligne la préfecture.

Pour cela, les équipes des services de l’État, les collectivités et les soignants, sont pleinement mobilisés : plus de 13 000 rendez-vous sont ouverts pour la semaine prochaine dont environ 4 000 RDV encore disponibles avec de nouvelles ouvertures de places chaque jour. À ces chiffres s'ajoutent ceux de la médecine de ville, qui participe activement à la campagne de rappel.

Ouvertures des centres de vaccination

Chaque jour de nouvelles ouvertures sont effectuées en lien avec les élus et les équipes médicales. Les rendez-vous ouverts en janvier dans les centres dépassent déjà 40 000 et d'autres ouvertures continueront à être faites.

Ces créneaux sont disponibles avec et sans-rendez-vous dans les centres suivants: www.jura.gouv.fr/Actualites/Breves/La-vaccination-dans-les-centres-du-Jura

  • Lons-le-Saunier
  • Dole
  • Saint-Claude
  • Champagnole
  • Morez
  • Arbois
  • Poligny
  • Arinthod
  • Chaussin
  • Cousance
  • Dampierre
  • Foncine
  • Les Rousses
  • Saint-Amour
  • Saint-laurent

Consultez les horaires d’ouvertures des centres de vaccination sur le site de la préfecture : www.jura.gouv.fr/Actualites/Breves/La-vaccination-dans-les-centres-du-Jura

Pour la prise de rendez-vous s’effectue via les vecteurs habituels :

Les patients doivent se présenter 5 à 10 minutes à l’avance, avec leur carte d’identité, carte vitale, et l’attestation de dernière injection ou infection.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.05
légère pluie
le 24/02 à 12h00
Vent
5.22 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
75 %