Covid-19 : 1.481 décès en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 07/05/2020 - 19:53
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:44

L’épidémie de covid-19 confirme ce jeudi encore sa lente décrue dans notre région, avec une baisse significative du nombre de patients hospitalisés et une augmentation sensible du nombre de patients sortis d’hospitalisation. Au moment où les mesures de déconfinement se mettent en place, les mesures barrières renforcées, les mesures de distanciation sociale et le port du masque, jouent un rôle crucial pour prévenir tout risque de deuxième vague épidémique.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Le point sanitaire de l'ARS Bourgogne Franche-Comté du jeudi 7 mai 2020 :

  •     1.049 hospitalisations pour formes graves de COVID-19 (1.111 mercredi)
  •     112 personnes en réanimation (114 mercredi)
  •     906 décès en milieu hospitalier (896 mercredi) + 575 décès en centres médicaux sociaux, dont 551 en Ehpad. (Chiffres centres médicaux du 30 avril 2020)
  •     2.702 sorties d'hospitalisation (2.618 mercredi)

Évolution du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Sources : data.gouv.fr

CODIV-19 dans le Doubs

Sources : data.gouv.fr

L’enjeu des masques pour réussir le déconfinement

Au moment où les mesures de déconfinement progressif se mettent en place, la circulation du virus est encore active sur notre territoire. Afin de limiter au maximum sa diffusion, et prévenir tout risque de reprise de l’épidémie, l’application des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale devra être strictement respectée. Le port du masque est un complément de ces mesures, il a le double effet de la protection du porteur et de celle de son entourage, puisqu’il contient l’émission des gouttelettes respiratoires potentiellement porteuses du virus.

Différents types de masques seront employés à compter du 11 mai :

  • Le masque chirurgical, réservé prioritairement aux professionnels de santé, aux personnels et services en appui des structures de soins, aux personnels des Ehpad et des structures d’accueil des personnes handicapées intervenant auprès des résidents, sera également remis aux malades confirmés ou suspects ainsi qu’à leurs contacts proches. Il pourra être prescrit également aux personnes particulièrement à risque (ayant des pathologies sous- jacentes ou des immunodépressions sévères par exemple) ;
  • L’appareil de protection respiratoire filtrant FFP2, réservé aux professionnels de santé réalisant des gestes médicaux invasifs ou des manœuvres au niveau de la sphère respiratoire des patients (personnels de soins intensifs, personnels effectuant les prélèvements, chirurgiens-dentistes, masseurs kinésithérapeutes pour les actes de kinésithérapie respiratoire...) ;
  • Les masques grand public, dits également alternatifs, à usage non sanitaire. Créés dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 et dans le prolongement des avis de l’ANSM, ils sont soit à usage unique, soit réutilisables avec des conditions de lavage. Leur usage est fortement recommandé pour les personnes présentant une vulnérabilité médicale. Leur usage en population générale fait également l’objet de préconisations adaptées aux différentes situations : dans les transports en commun, les supermarchés, les marchés, les drives, à l’école pour les enseignants et en milieu de travail. Ils peuvent même être rendus obligatoires dans certaines situations (transports en commun par exemple).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Avec un taux d'incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d'hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s'améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l'évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

Couverture vaccinale : le Doubs à la traîne en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté suit la moyenne nationale en matière de couverture vaccinale. Elle se situe  même légèrement au-dessus. Dans la région 76% de la population en âge de se faire vacciner, de 12 ans et plus, a au moins reçu une première dose. Un taux de seulement 71 % dans le Doubs qui affiche un écart de plus de cinq points...

Contagieux et résistant au vaccin, L'OMS surveille le variant "Mu"

L'Organisation mondiale de la santé  surveille un nouveau variant du coronavirus, baptisé "Mu", qui a été identifié pour la première fois en Colombie en janvier. L'OMS précise que le variant présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d'"échappement immunitaire" (résistance aux vaccins), et souligne que des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses caractéristiques.

Santé

Covid-19 : vers un allégement des mesures en Bourgogne-Franche-Comté ?

Un Conseil de défense se penchera prochainement sur une possible adaptation des restrictions liées au Covid-19 en fonction de l'évolution de l'épidémie dans chaque territoire alors qu'"on voit la situation s'améliorer", a indiqué dimanche 19 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV. Au 20 septembre 2021, 34 départements (dont deux en Bourgogne Franche-Comté) sont déjà sous le seuil de 50 cas pour 100.000 habitants…

Le centre de vaccination de Micropolis réduit progressivement la voilure

À partir du 1er octobre 2021, le vaccinodrome de Besançon-Micropolis  sera ouvert trois jours et demi par semaine au lieu de sept actuellement. La réduction sera progressive. Principale nouveauté : à partir du vendredi 17 septembre 2021, les personnes sans rendez-vous peuvent désormais être reçues pour se faire vacciner.    

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Obligation vaccinale : où en sont les soignants en Bourgogne-Franche-Comté ?

En Bourgogne-Franche-Comté, on estime à environ 10 % le nombre soignants exerçant dans les différents centres de soins (hôpital, Ehpad…) et qui ne sont pas vaccinés. Concernant les professionnels exerçant en libéral, 96 % d'entre eux ont reçu au moins une dose dans la région.  Des chiffres très proches de la moyenne nationale.

Chutopolis : « jouer pour ne plus chuter »

La Fondation Arc-en-Ciel, gestionnaire d’établissements de soins, d’accueil et de service à la personne en Bourgogne Franche-Comté a développé un jeu de plateau destiné principalement aux centres de santé. Chutopolis est un outil pédagogique sur la prévention des chutes.

Haute-Saône : la plateforme d’appel pour les rendez-vous en centre de vaccination change de numéro

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en Haute-Saône, une plateforme d’appel pour la vaccination a été mise en place afin de faciliter la prise de rendez-vous auprès des centres de vaccination du département. Le numéro change à partir de ce lundi 13 septembre.

Vaccination, accès aux soins, nouvelles aides… La Cpam du Doubs vous accompagne au quotidien

PUBLI-INFO • L’égalité d’accès aux soins est, avec la qualité des soins et la solidarité, l’un des 3 principes fondateurs de l’Assurance Maladie depuis 1945. C’est aussi la première de ses missions au quotidien : renforcer, dans chaque territoire, l’accès aux droits et le recours aux soins pour l’ensemble de ses assurés. Pour les accompagner au mieux, la Cpam du Doubs propose des aides afin de permettre à tous un accès au soin facilité. L'Assurance Maladie reste également très mobilisée pour maîtriser l'épidémie de Covid-19 en protégeant les plus fragiles.

En retard sur la vaccination, la Suisse généralise à son tour le pass sanitaire

Depuis le lundi 13 septembre 2021, la Suisse a décidé d’étendre largement l’obligation de pass sanitaire, face à une pandémie de Covid-19 qui continue de remplir les hôpitaux et les lits de soins intensifs et un taux de vaccination insuffisant. A titre de comparaison, en France, 69,7 % des habitants sont totalement vaccinés (46,6 M) contre 52,81 % en Suisse (4,54 M).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.12
légère pluie
le 20/09 à 18h00
Vent
0.6 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %

Sondage