Covid-19 : quelles sont les communes les plus touchées en Franche-Comté ?

Publié le 22/10/2020 - 16:30
Mis à jour le 22/10/2020 - 18:40

Une carte du taux d'incidence sur une semaine et par commune (nombre de cas pour 100 000 habitants sur sept jours) vient d'être dévoilée par Santé Publique France. Selon les derniers chiffres disponibles au 18 octobre 2020, la bande frontalière avec la Suisse - de Pontarlier à Maiche en passant par Morteau - les secteurs de Valdahon ou encore de Saint-Claude sont particulièrement touchés avec un taux d'incidence supérieur à 250. Besançon oscille entre 150 et 250 cas pour 100.000 habitants. Regardez les cartes.

taux indicence 18 oct Franche-Comte?
Taux d'incidence du Covid-19 sur 7 jours au 18 octobre 2020 par commune © Santé publique France

Le gouvernement indique qu’il place en zone d’alerte maximale les métropoles ou secteurs ayant un taux d’incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants sur sept jours) supérieur à 250 en population générale et supérieur à 100 chez les personnes âgées (plus de 65 ans), ainsi qu’un taux d’occupation des lits en réanimation de patients Covid-19 supérieur à 30 % dans la région (28,3% en Bourgogne-Franche-Comté).

Mercredi 21 octobre 2020, les autorités sanitaires ont dévoilé une nouvelle carte de données indicatives par différentes nuances de bleus sur le taux d'incidence glissant sur 7 jours à l'échelle des communes.

Le bleu foncé concerne les communes dépassant les 250 cas pour 100 000 habitants en une semaine. Et l'on se rend compte que l'épidémie progresse également hors des métropoles, jusque dans des zones rurales.

Les secteurs les plus touchés en Franche-Comté (taux d'incidence de plus de 250.000 pour 100.000 habitants sur 7 jours glissants)

  • La bande frontalière, de Mouthe à Maiche en passant par Morteau, Pontarlier
  • Les secteurs de Lavigney et Combeaufontaine et de Rigny en Haute-Saône
  • Le plateau d'Amancey et Valdahon, Vercel
  • Franois et Serre-les-Sapins et Deluz dans le Grand Besançon (et le quartier Chateaufarine à Besançon)
  • Secteurs d'Orgelets et de Saint-Claude et autour de Lons-le-Saunier dans le Jura

Sont encore relativement épargnés (taux d'incidence glissant sur sept jours de moins de 10 à 20 cas pour 100.000 habitants) :

  • l'est du Grand Besançon (dans un axe Chalezeule - Roulans à l'exception de Deluz),
  • la région d'Ornans,
  • les communes autour de Lure,
  • les secteurs de Fraisans et Mignovillard dans le Jura,
  • le pays de Cerval
  • l'est de Belfort.

Taux d'incidence du Covid-19 sur 7 jours au 18 octobre 2020 par commune

Dans la métropole de Dijon, les taux d'incidence en population générale (260,3) et chez les personnes âgées (157,4) dépassent le seuil d'alerte et le taux d'occupation des lits approche les 30 % (28,3 %)

À titre de comparaison, dans la métropole de Saint-Étienne, le taux d'incidence du virus est de 807 (trois fois supérieur au seuil d'alerte) et 55,6 % des lits de réanimation étaient occupés dans la région le 19 octobre. Lille a enregistré la semaine dernière 705,5 cas pour 100 000 habitants (avec 52,1 % des lits de réanimation sont occupés dans cette région.)

Les métropoles de Lyon et de Grenoble inquiètent également et affichent des taux d'incidence de 598,5 et 521,9.

Certains territoires, souvent en zones peu peuplées, sont en revanche moins touchées comme les Alpes-de-Haute-Provence et le centre de la Bretagne.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Santé

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.78
ciel dégagé
le 30/11 à 3h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
97 %

Sondage