La Bourgogne Franche-Comté s’appelle bien… la Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 29/09/2016 - 12:19
Mis à jour le 29/09/2016 - 16:31

Par décret paru au Journal Officiel ce jeudi 29 septembre 2016, le noms de sept nouvelles grandes régions a été officialisé.

dsc_3207.jpg
© damien poirier

N’oubliez pas le tiret !

PUBLICITÉ
  • Depuis le 1er janvier 2016, le nombre de régions métropolitaines est passé de 21 à 13. Sept décrets officialisent le nom définitif des nouvelles régions ainsi créées, qui avait été approuvé par les conseils régionaux respectifs.

 Les nouveaux noms

  • Bourgogne-Franche-Comté (chef-lieu Dijon) : Bourgogne et Franche-Comté 
  • Grand Est (chef-lieu Strasbourg) : Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine
  • Auvergne-Rhône-Alpes (chef-lieu Lyon) : Auvergne et Rhône-Alpes
  • Hauts-de-France (chef-lieu Lille) : Nord-Pas-de-Calais et Picardie
  • Normandie (chef-lieu Rouen) : Basse-Normandie et Haute-Normandie 
  • Occitanie (chef-lieu Toulouse) : Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées
  • Nouvelle-Aquitaine (chef-lieu Bordeaux) : Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes

Les six régions qui ne changent pas de nom  

  • Bretagne,
  • Pays de la Loire,
  • Centre-Val de Loire,
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur,
  • Ile-de-France,
  • La Corse, qui n’a pas la dénomination de région.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

conseil régional bourgogne franche-comté

Communauté urbaine de Besançon: ne pas laisser trop de temps au temps

Communauté urbaine de Besançon: ne pas laisser trop de temps au temps

Tous les regards et les attentions sont encore braqués sur  notre nouvelle grande région. Elle unit désormais, pour le meilleur (et le pire), la Franche-Comté et la Bourgogne. Terres voisines longtemps antagonistes, elles vont devoir conjuguer un futur commun. Beaucoup d’informations, qu’il faut bien sûr recouper, laissent entrevoir tous les obstacles à franchir. Et il y en a ! Nous sommes focalisés sur ces difficultés, au risque de perdre de vue une autre donnée territoriale, tout aussi importante, tout aussi proche sinon plus, celle d’une possible Communauté urbaine de Besançon. Une véritable opportunité pour l’ex-capitale régionale.

Pourquoi vous devriez vraiment vous intéresser à la loi Notre…

Pourquoi vous devriez vraiment vous intéresser à la loi Notre…

Elle paraît lointaine, mais elle pourtant si proche. En redéfinissant le rôle des collectivités, la loi Notre est plus concrète qu'il n'y paraît : gestion des déchets, organisation des transports scolaires ou développement économique, etc. Autant de sujets qui peuvent toucher le quotidien des habitants de Bourgogne Franche-Comté. C'est d'ailleurs tout l'enjeu de la conférence territoriale de l’action publique (CTAP) du 28 avril et qui est actuellement en préparation sous la houlette de la présidente Marie-Guite Dufay.

Loi Notre : un report d’un an possible pour les nouvelles intercommunalités

Loi Notre : un report d’un an possible pour les nouvelles intercommunalités

Après un long débat, le Sénat a adopté contre "l'avis du gouvernement" une proposition de loi permettant de différer la mise en oeuvre des nouvelles intercommunalités au 1er janvier 2018 contre le 1er janvier 2017. Le sénateur LR Alain Joyandet avait déposé un amendement pour un report à 2020, mais il se dit satisfait.

Loi NOTRe : les principales mesures territoriales pour l’arrondissement de Montbéliard

Loi NOTRe : les principales mesures territoriales pour l’arrondissement de Montbéliard

Dans le cadre de la loi NOTRe, un nouveau schéma départemental de coopération intercommunal (SDCI) doit être élaboré et mis en œuvre au 1er janvier 2017 y compris dans le Doubs. Chaque nouveau territoire doit suivre certaines mesures, notamment dans l'arrondissement de Montbéliard qui deviendra la troisième communauté d'agglomération de Bourgogne Franche-Comté (après Dijon et Besançon).

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.24
nuageux
le 24/05 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1016.43 hPa
Humidité
90 %

Sondage