La réforme territoriale au menu d'un échange entre Rebsamen et les élus

Publié le 15/02/2015 - 20:43
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:01

Le ministre du Travail François Rebsamen, en visite à Besançon vendredi 13 février 2015, s'est entretenu avec les élus francs-comtois et bourguignon sur les enjeux partagés de la réforme territoriale.

 ©
©

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, Marie-Guite Dufay, présidente de la région Franche-Comté, Claude Jeannerot, président du département du  Doubs et Alain Millot, maire de Dijon, se sont rencontrés à l'Hôtel de Ville en marge de la visite du ministre sur la sécurisation des parcours professionnels et l'accompagnement global des demandeurs d'emploi.

Ils ont unanimement affiché leur "volonté de travailler dans la complémentarité, sur le principe du gagnant gagnant pour l'ensemble du territoire et les villes de Dijon et Besançon".?"La fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté devra par conséquent se traduire par le maintien des emplois publics présents à Besançon et à Dijon ainsi que par la mise en place d’un dispositif global équilibré, clef de voûte de la réussite de ce projet", a indiqué la mairie de Besançon dans un communiqué.??Cette rencontre a également permis d’insister "sur leur vision commune de la future grande région, résolument tournée vers la construction d’un avenir prometteur grâce à la valorisation de ses nombreux atouts", ajoute le communiqué.

"Le fort potentiel de ces territoires conjugués à la mise en œuvre de collaborations, dans tous les domaines, constitueront la source du développement, de l’attractivité et du rayonnement de cette future grande région au bénéfice de ses habitants", estime la mairie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fusion des régions

Fusion des régions Bourgogne Franche-Comté : « un résultat perdant-perdant » selon Alain Joyandet

Dans un communiqué du 7 décembre 2020, le président de la commission des Finances de la région Bourgogne Franche-Comté livre les résultats de son analyse de la gestion financière de la région au cours du mandat qui s'achèvera en 2021. Pour lui, la fusion des deux régions est "perdant-perdant" tandis que l'objectif était de réaliser une opération "gagnant-gagnant".

Fusion Bourgogne-Franche-Comté : les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018

Trois régions sur treize ont réduit leurs dépenses de fonctionnement après la réforme territoriale de la fusion des régions. En Bourgogne Franche-Comté, les dépenses de fonctionnement - à périmètre constant - ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018.

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Politique

Le Pass sanitaire obligatoire pour les événements de plus de 1.000 personnes

L'Assemblée nationale a adopté en première lecture, dans la nuit de mardi 11 à mercredi 12 mai 2021, le projet de loi relatif à la sortie de crise sanitaire. Les débats ont été marqués par un coup de théâtre sur l'article 1er du texte : celui-ci a d'abord été rejeté par les députés dans l'après-midi, puis adopté dans la nuit après une réécriture du gouvernement. Pour assister aux événements de plus de 1.000 personnes, le Pass sanitaire impose soit : d'être vacciné ou d'avoir un test PCR négatif ou d'avoir effectué un test sérologique prouvant l'immunité.  

Départementales 2021 : qui sont les candidats dans le Doubs ?

DÉPARTEMENTALES • Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales. Dans le Doubs, les électeurs doivent  renouveler les 38 conseillers départementaux. Le dépôt des candidatures est désormais clos depuis ce 5 mai 2021 à 16h00. Voici les listes dans les 19 cantons du département.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.74
peu nuageux
le 14/05 à 0h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
98 %

Sondage