Une reconstitution du meurtre d'Alexia Daval en juin

Publié le 14/05/2019 - 13:30
Mis à jour le 14/05/2019 - 13:46

Le meurtre d'Alexia Daval sera reconstitué en juin en présence de Jonathann Daval, poursuivi pour "meurtre sur conjoint", à leur ancien domicile de Gray-la-Ville (Haute-Saône) puis dans le bois où le corps de la jeune femme avait été retrouvé, a-t-on appris ce mardi 14 mai 2019 de source proche du dossier.

maison daval gray
Perquisition dans la maison du couple Daval le 29 janvier 2018 à Gray© DR
PUBLICITÉ

« La reconstitution du meurtre d’Alexia Fouillot (nom de jeune fille de la victime, NDLR) se déroulera en juin prochain en présence de l’auteur présumé du meurtre, du magistrat instructeur, des enquêteurs de la gendarmerie et des avocats des parties« , a-t-on précisé de même source.

Rappel des faits

Le corps d’Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, avait été découvert le 30 octobre 2017, en partie calciné, dans un bois, non loin de son domicile.

Après avoir avoué une première fois le meurtre de son épouse en janvier 2018, Jonathann Daval était revenu sur ses aveux en juin avant de reconnaître de nouveau, le 7 décembre suivant, l’avoir tuée.

Un retour sur les lieux

« Les différentes phases de cette reconstitution commenceront de nuit« , a-t-on encore indiqué de même source, sans préciser la date exacte de la reconstitution.

« Dans un premier temps, Jonathann Daval sera amené au pavillon du couple pour y être interrogé par le magistrat instructeur et les enquêteurs sur les circonstances et le déroulé de la soirée » du meurtre.

« Puis, dans la matinée, l’ensemble des parties prenantes se transportera sur l’autre scène de crime, dans le bois d’Esmoulins là où le corps d’Alexia avait été retrouvé partiellement brûlé« , toujours selon cette source proche du dossier.

Risque de réclusion à perpétuité

Détenu à la maison d’arrêt de Dijon, Jonathann Daval encourt la réclusion à perpétuité. S’il a reconnu avoir porté des coups qui ont entraîné la mort d’Alexia, il a nié être l’auteur du début de crémation du corps.

(Selon AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

affaire daval

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Secret professionnel : le procès de l’avocat de Jonathann Daval renvoyé au 6 mai

Secret professionnel : le procès de l’avocat de Jonathann Daval renvoyé au 6 mai

Le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier  dans le Jura a renvoyé lundi au 6 mai 2019 le procès de l'avocat de Jonathann Daval, Randall Schwerdorffer, poursuivi pour violation du secret professionnel en marge d'une audition de son client soupçonné d'avoir tué sa femme Alexia.

Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval convoqué au tribunal lundi

Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval convoqué au tribunal lundi

L'avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer, doit comparaître lundi devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier (Jura), alors qu'il est poursuivi pour violation du secret professionnel en marge d'une audition de son client, Jonathann Daval, soupçonné d'avoir tué sa femme Alexia, selon un mandement de citation.

Affaire Daval : l’ancienne maison du couple cambriolée

Affaire Daval : l’ancienne maison du couple cambriolée

"Tout a été retourné" • L'ancienne maison du couple Daval à Gray en Haute-Saône, inoccupée depuis l'arrestation de Jonathann, soupçonné du meurtre de son épouse Alexia en octobre 2017, a été "cambriolée", a annoncé dimanche 3 mars 2019 le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic.

Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval, poursuivi pour violation du secret de l’instruction

Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval, poursuivi pour violation du secret de l’instruction

L'avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer, sera poursuivi pour violation du secret de l'instruction en marge de l'enquête sur le meurtre de son épouse Alexia Daval en octobre 2017, qu'il a reconnu, a-t-on appris lundi 28 janvier 2019 auprès du procureur de la république de Besançon.

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

La préfecture du Doubs demande l’arrêt complet de l’exploitation de la carrière de Semondans

La préfecture du Doubs demande l’arrêt complet de l’exploitation de la carrière de Semondans

Après le jugement du tribunal administratif de Besançon d'annulation de dérogation "espèces protégées" de la carrière de Semondans, la préfecture du Doubs met en demeure la SAS Maillard de régulariser sa situation administrative en cessant l'activité irrégulière ou déposant un dossier de demande d'autorisation environnementale. En attendant, le fonctionnement de la carrière est suspendu.

Affaire Narumi : la France s’apprête à demander l’extradition du suspect chilien

Affaire Narumi : la France s’apprête à demander l’extradition du suspect chilien

Le parquet de Besançon a finalisé une demande d'extradition du Chilien Nicolas Zepeda Contreras, principal suspect dans la disparition fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, qui sera transmise aux autorités chiliennes dans les prochains jours, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Haute-Saône : un aide-soignant soupçonné d’agressions sexuelles sur 13 personnes en Ehpad

Haute-Saône : un aide-soignant soupçonné d’agressions sexuelles sur 13 personnes en Ehpad

Un aide-soignant, écroué en juin pour agressions sexuelles et harcèlement sexuel sur quatre personnes dans un Ehpad de Haute-Saône, est suspecté d'avoir commis des faits similaires sur neuf autres victimes dans plusieurs établissements de la région, a indiqué ce jeudi 3 octobre 2019 le parquet.

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon a annulé vendredi le prénom "Jihad" donné il y a presque un an par une mère à son nouveau-né, et que la justice considère comme ayant une "acception péjorative", a-t-on appris vendredi 27 septembre 2019 auprès du parquet.

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.26
ciel dégagé
le 14/10 à 6h00
Vent
1.81 m/s
Pression
1014.46 hPa
Humidité
90 %

Sondage