Alerte Témoin

Le ministre de l'Agriculture appelle maires et préfets à rouvrir les marchés

Publié le 13/04/2020 - 09:23
Mis à jour le 13/04/2020 - 09:27

"Je suis favorable à l'ouverture de tous les marchés en plein air et de toutes les halles alimentaires" a déclaré le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume dans l'émission Dimanche en politique sur France 3.

marché poivron
© mCi

Le 24 mars 2020, le gouvernement avait décidé de fermer les marchés car les mesures sanitaires pour lutter contre le nouveau coronavirus n’y étaient pas applicables.

Alors que seul un tiers des marchés ont bénéficié de dérogations pour rouvrir malgré la pandémie de coronavirus, le le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume conscient de l'importance économique des marchés pour les producteurs, appelle aujourd'hui à leur réouverture.

Ils peuvent désormais rouvrir "à condition qu'il y ait le respect des normes sanitaires."

30 % de la production de frais

Mais seulement un tiers des marchés ont rouvert depuis, grâce à des dérogations accordées par les préfectures ayant jugé suffisantes les mesures de sécurité. Ils occupent pourtant une place importante dans le paysage alimentaire français. Comme lieu de vie notamment : "le marché, c'est le lieu où les personnes âgées notamment vont acheter leurs poireaux, deux pommes de terre, une salade et ils mangent de belle façon", a rappelé Didier Guillaume.

Ils sont par ailleurs primordiaux pour les producteurs : "surtout, le marché c'est l'endroit où l'agriculture française passe 30 % de sa production de frais, de fruits et légumes "

Bonnes pratiques sanitaires

Lors de la fermeture en France de toutes les activités non essentielles au fonctionnement du pays le 14 mars dernier, les marchés alimentaires étaient d'abord restés ouverts, déclarés prioritaires comme les supermarchés pour nourrir les populations confinées.

Mais le gouvernement les avait finalement tous fermés le 24 mars pour freiner la contagion, avant d'accorder des autorisations au cas par cas par dérogation.

Ces réouvertures ont été permises après la mise au point d'un guide de bonnes pratiques sanitaires négocié entre quatre ministères (Santé, Agriculture, Bercy et Intérieur), la fédération des marchés de France, des syndicats agricoles et des organisations de producteurs.

Guide méthodologique

Marché bonnes pratiques by macommune_info on Scribd

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Pas de festivités ni de feux d’artifice du 14 juillet à Besançon

En raison des contraintes sanitaires liées aux rassemblements de plus de 10 personnes, la Ville de Besançon a décidé de ne pas organiser de festivités pour la fête nationale du 14 juillet 2020. Seule une cérémonie en présence des forces militaires doit-être coorganisée dans la matinée par la préfecture du Doubs, la ville de Besançon et l'armée.

Covid-19 : l’Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, "soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années" notent les auteurs d'une étude de l'Insee qui vient de paraitre.

Déconfinement : les clubs échangistes considérés comme… des salles de sport par le code du tourisme

Alors que les gérants de discothèques s'arrachent les cheveux parce qu'ils n'ont pas encore le droit de rouvrir leurs portes au public et que leur trésorerie rétrécit de jour en jour dans ce contexte de crise sanitaire liée au covid-19, les clubs libertins eux, ont pu rouvrir depuis juin dernier parce qu'ils sont considérés comme… des salles de sport. Pourquoi ?

Urssaf : des mesures exceptionnelles pour les entreprises touchées par le covid-19 du 5 juillet ou du 15 juillet

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises présentant de sérieuses difficultés de trésorerie. Dans le cadre de la reprise de l’activité économique, les modalités de report évoluent. Les entreprises doivent s’acquitter des cotisations sociales aux dates d’exigibilités. Les cotisations sociales sont donc exigibles au 5 et au 15 juillet 2020.

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Economie

La caravane vintage à Besançon… 5.000€ de cadeaux à gagner !

Mercredi 15 juillet 2020, premier jour des soldes, l'Union des commerçants de Besançon vous présente la caravane vintage qui prendra ses quartiers au centre-ville de Besançon et reviendra pendant trois samedis (18, 25 juillet et 1er août) avec des animations et un grand jeu qui vous permettra peut-être de gagner des chèques cadeaux Boosteur d’activités et loisirs !

Le complexe hôtelier Le Lac à Malbuisson… pour des vacances exceptionnelles en Franche-Comté !

Depuis le 12 juin 2020, le complexe hôtelier Le Lac et ses hôtels Le Lac***, Beau Site**, La Poste** et ses trois restaurants ont rouvert au public. Une parfaite occasion pour passer ses vacances d'été dans ces lieux incontournables, reconnus pour leur qualité et leur convivialité.

Cartes bleues et consommation électrique : des indicateurs pour analyser la reprise d’activité

En juin 2020, l'activité en Bourgogne Franche-Comté a été inférieure de 12% par rapport à la normale selon une note de conjoncture de l'Insee qui utilise de nombreuses données pour analyser la reprise : de la consommation électrique des entreprises jusqu'aux montants des transactions par carte bancaire qui retrouvent un niveau (presque) habituel...

Tabac : l’achat dans les pays voisins sera limité à une cartouche de cigarettes (contre quatre auparavant)

L’Assemblée nationale a voté ce mercredi 8 juillet 2020 en faveur d’une réduction de certains achats de cigarettes et de tabac autorisés dans les pays voisins avant de les ramener en France, dans le cadre de l’examen du troisième projet de budget de crise. Jusqu'à présent, il était possible de ramener quatre cartouches de cigarettes...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.48
    couvert
    le 13/07 à 9h00
    Vent
    2.89 m/s
    Pression
    1020 hPa
    Humidité
    37 %

    Sondage