L'oeil de la diet' : les croquettes sucrées du petit déjeuner, "à part nous vendre du sucre, on nous vend... du vent !"

Publié le 03/05/2023 - 07:31
Mis à jour le 04/05/2023 - 15:49

L'oeil de la diet' • Ce mois de mai, notre diététicienne Valentine Caput met le doigt sur les "céréales" du petit déjeuner et leur apport calorique, même si elles sont bio... 

Depuis quelques temps, toutes les variétés de "céréales du petit déjeuner" existent en version bio ! Quelle chance se dit-on... on va pouvoir faire du bien à la planète !

Ce serait oublier que les grands industriels de l'agroalimentaire sont de bons "agro buisinessmen" ! Le "Big Ten" comme on les appelle, c'est à dire les 10 multinationales de l'alimentaire qui fabriquent la majeure partie de nos produits de base, se sont vite mis au parfum ! Avec un chiffre d'affaires de 13 milliards d'euros par an, en progression de 10 %... il vaudrait mieux avoir le nez fin et reverdir son image : c'est ce qu'on nomme le "greenwashing", une tendance à redorer son capital sympathie en pariant sur le BIO.

Avec une meilleure image santé, le consommateur pense spontanément - études à l'appui - qu'il y aura dans ces produits diminution des calories et augmentation des vitamines et minéraux. Quelle blague !

À y regarder de plus près, on se rend compte que ce n'est pas le cas : certes diminution des pesticides, huile de palme - ou alors, bio ! -, blé complet bio, et. etc., mais les déséquilibres nutritionnels de nos croquettes sucrées sont là : à part nous vendre du sucre (70 % du paquet en moyenne) on nous vend... du vent ! La valeur calorique est la même et les MUT (marqueurs d'ultra transformation) seront présents dans le quart des produits bio contre la moitié dans les produits conventionnels. Un gain réel ? Et pour qui ?

Et surtout ... le prix ne fait plus douter ! Il suffit de descendre le poids du produit vendu et le tour est joué ! Ainsi, de célèbres "céréales chocolatées" vendues 5.60 € les 430 g passeront en bio à 9.73 € les 375 g. Imparable.

La meilleure mère du monde n'hésitera pas une seconde pour la santé de son enfant... et l'agroalimentaire se félicitera partout de son engagement pour la planète !

Consommateurs, restez vigilants... et prenez vos loupes pour faire vos courses ! C'est un bon investissement !

Valentine Caput - Diététicienne Nutritionniste à Besançon

© Libre de droit

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

valentine caput

Manger et boire pendant les fêtes : les conseils d’une diététicienne bisontine

C'est vrai qu'on le dit souvent : les fêtes de fin d'année sont souvent propices à une prise de poids... et de tête ! Période souvent plus chargée en aliments riches en sucre et en graisse (ce que les gens de ma profession taxent de "calories vides" !) et une diminution de l'activité physique ! Notre diététicienne bisontine Valentine Caput nous donne ses conseils pour des fêtes sans complexe...

Alors, une sucrette ?

L'Oeil de la diet' • L'aspartam est classé depuis juillet 2023 comme étant "possiblement cancérigène pour l'être humain". Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, met en garde contre cette poudre blanche que l'on trouve dans plus de 1.000 produits.

Apéro zéro alcool : vous nous prendriez pas pour des pigeons ?

L'OEIL DE LA DIET' • Il commence à faire beau et chaud... le soleil tarde à se coucher et nous aussi. Comme un air de vacances avancées. Pour certains, l'idée de prendre un apéritif au grand air, sur une terrasse commence à poindre ! Mais que boire sans trop - ou pas - d'alcool pour "faire attention à sa santé" et ne pas être "pompette" ? Notre diététicienne bisontine Valentine Caput démonte les boissons industrielles et invite à la création "maison"...

Les bonnes résolutions à adopter dans l’assiette selon Valentine Caput

Début d'année, de nouvelles résolutions en vue ? Et si la bonne résolution c'était de mieux manger "avec sobriété" ? Que ce soit pour retrouver ou entretenir son poids de forme, il y a toujours une bonne raison de faire attention à ce qu'on met dans notre assiette ! Valentine Caput, diététicienne à Besançon, vous donne ses conseils à adopter dès le début d'année...

“Noël sans les kilos ?” C’est possible selon Valentine Caput…

Les fêtes de fin d'année sont souvent redoutées par ceux qui surveillent leur ligne ! Elles sont synonymes de repas à répétition qui durent et qui cumulent beaucoup d'aliments riches en calories (des embûches en quelque sorte...). Alors comment faire pour s'en sortir indemne ? Quelques conseils de Valentine Caput, diététicienne depuis plus de 20 ans à Besançon...

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.87
légère pluie
le 17/04 à 18h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
88 %