Ludovic Fagaut : pour une vi(ll)e "plus durable" et une "écologie du bon sens"

Publié le 05/06/2020 - 19:01
Mis à jour le 06/06/2020 - 08:36

Le candidat LR Ludovic Fagaut a choisi la journée internationale de l’environnement et s’est installé sur le toit de l’espace coworking l’Épicerie, place de la Révolution pour présenter son programme écologique. Face la candidate Anne Vignot (EELV – PS – PC – Génération.s), il a égrainé quelques une de ses idées : de « Terra Vesontio » aux Vaîtes à la promotion des producteurs locaux, mais également des 30.000 arbres plantés au doublement du nombre de kilomètres de voies cyclables.

Ludovig Fagaut le répète à l'envi. "L'environnement n'est pas l'apanage d'un parti politique. La crise sanitaire a bouleversé nos habitudes de consommation, de déplacements. À l'écologie punitive de Mme Vignot, j'oppose une écologie positive, pragmatique, cohérence et basé sur le bon sens... " a déclaré le candidat LR, arrivé second au soir du premier tour de l'élection municipale de Besançon avec 23,59 % des suffrages. "En 2050, c'est la date estimée par des spécialistes de non-retour écologique et nous serons 10 milliards sur terre. L'enjeu est de taille : comment nourrir l'humanité en sauvant la planète. La prise de conscience, que nous avions déjà auparavant est encore plus, devient plus pressante..."

Voilà pour le rappel. Mais que faire à l'échelle locale pour l'environnement ? Le candidat a sorti plusieurs idées de sa besace.

"Terra Vesontio" : réorientation du projet des Vaîtes

"Rien ne se fera sans les maraîchers, les habitants et les acteurs locaux" a d'emblée indiqué le candidat qui souhaite "réorienter le projet" en taclant au passage Anne Vignot qui selon lui, a "accompagné la bétonisation (...) de ce poumon vert de la ville" dans le cadre de la majorité sortante.

S'il ne s'oppose pas à un habitat "raisonné", il souhaite créer aux Vaites un village de l'environnement en implantant une ferme urbaine pour favoriser l'installation de maraîchers bio, favoriser les circuits courts et faire le lien avec la restauration scolaire en créant un atelier de préparation et de transformation des produits.

Autres idées pour les Vaites : des espaces pédagogiques à l'environnement, la création d'un circuit de découverte ludique "Cité durable" ou l'expérimentation d'une circulation autorégulée, c'est à dire sans feu tricolore qui "permet d'éviter les embouteillages et de réduire de 25 à 30 % les gaz à effet de serre."

Producteurs locaux et circuits courts

Autre volonté, celle de promouvoir la production locale avec un partenariat ville-producteurs afin d'installer dans les cellules commerciales vides des boutiques éphémères de vente en circuits-court. Il souhaite impulser les parcours gourmands entre les producteurs, les restaurateurs et les bars. "Je souhaite aussi développer des marchés à thème en différents points de la ville avec des horticulteurs, des brasseurs pourquoi pas... "

Ludovic Fagaut, souhaite à l'instar de la plateforme en ligne du département, créer un annuaire numérique de l'ensemble des points de vente de l'agglomération.

Îlots de fraîcheur

"Besançon est capitale de la biodiversité. Regardez autour de vous, la ville s'y prête formidablement bien" estime-t-il en soulignant vouloir créer des îlots de fraîcheur par la végétalisation des lieux de vie (places, écoles...) et en plantant 30.000 arbres sur la durée du mandat. 

Ludovic Fagaut a distillé d'autres projets : impulser un plan de rénovation énergétique de l'habitat, valoriser les énergies propres sur les bâtiments publics, conforter la politique zéro pesticide, installer des poulaillers municipaux ou encore produire de l"hydro-électricité au moulin St-Paul.

Tout en fustigeant sa rivale écologiste, il a surtout insisté sur la notion "fondamentale" de la liberté des personnes. "Il ne faut pas être dans le punitif et surtout pas dans le dogmatisme de l'écologie comme je peux le voir dans l'équipe de Mme Vignot. On ne peut pas fonctionner de cette manière. C'est tout le contraire de ce que l'on veut développer..."

Ludovic Fagaut et la Coronapiste...

L'occasion était trop belle. L'échec de l'expérimentation de la voie tactique réservée aux bus et cycles sur le boulevard durant le confinement à la demande de l'équipe d'Anne Vignot est un bâton tendu que Ludovic Fagaut n'a pas hésité à prendre.

"Opposer le vélo à la voiture, ça ne marche pas ! Cette voie tactique est la démonstration forte de l'obstination dont fait preuve Anne Vignot.

Je souhaite pour ma part assurer la continuité du réseau cyclable et créer des nouvelles sections rapides en site propre. À terme, je souhaite doubler le nombre de kilomètres de voies cyclables. Je souhaite également renforcer les dessertes ferroviaires entre la ville et les communes périphériques et inciter à l'utilisation des transports en commun en abaissant la tarification des 28 à 12 € pour les jeunes".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.11
légère pluie
le 21/06 à 21h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
90 %