L'université Bourgogne Franche-Comté, sélectionnée pour son projet I-SITE

Publié le 23/01/2016 - 14:46
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:43

Le jury international d’experts dans le cadre du programme d’investissements d’avenir (PIA) vient de sélectionner le projet interrégional I-SITE Bourgogne Franche-Comté. Sur 20 projets IDEX/I-SITE déposés, seuls 8 ont été retenus après cette première phase de sélection. Les réactions de Marie-Guite Dufay et de Jean-Louis Fousseret… 

 ©
©

Pour Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, "Il s’agit d’une excellente nouvelle dont nous pouvons nous réjouir. Ce projet va en effet contribuer à améliorer la compétitivité de notre territoire et sa capacité d'innovation." "Il va aussi permettre d'affirmer l'excellence de nos laboratoires, de nos établissements d'enseignement supérieur et de nos entreprises", ajoute-t-il.

Il explique que ce projet "assurera enfin, grâce aux moyens financiers supplémentaires conséquents, l’affirmation du positionnement de notre territoire, comme référence internationale dans les trois domaines ciblés dans ce projet I-SITE : les matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents ;  l’environnement, les territoires et l'alimentation pour une qualité de vie durable ; la santé et les soins individualisés intégrés." 

Marie-Guite Dufay, pre?sidente de la re?gion Bourgogne-Franche-Comte?, et Oce?ane Charret-Godard, vice-pre?sidente, se fe?licitent de la se?lection du projet interre?gional I-SITE Bourgogne-Franche-Comte? par le jury international d’experts dans le cadre du programme d’investissements d’avenir (PIA).

"J’adresse mes plus vives fe?licitations aux responsables de la communaute? d’universite?s et d’e?tablissements de l’universite? de Bourgogne-Franche-Comte? (COMUE UBFC), porteurs du projet, et aux e?quipes de scientifiques qui ont participe? a? ce large succe?s. Cette se?lection est synonyme d’avance?es pour l’enseignement supe?rieur, la recherche et l’innovation et plus ge?ne?ralement pour le de?veloppement de notre re?gion ", pre?cise Marie-Guite Dufay dans un communiqué. 

Qu'est-ce que le projet I-SITE ? 

Ce projet I-SITE associe 6 membres fondateurs : l'université de Bourgogne, université de Franche-Comté, université de technologie de Belfort-Montbéliard, AgroSup Dijon, Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques de Besançon, Groupe école supérieur de commerce de Dijon Bourgogne).

Le principe des I-SITE est de s’appuyer sur des atouts et spe?cificite?s de la recherche et de l’enseignement supe?rieur sur un territoire donne? pour encourager les collaborations entre enseignants, chercheurs et industriels, avec le soutien des collectivite?s locales. Le projet e?labore? par la COMUE UBFC et ses partenaires ambitionne de faire de l’universite? Bourgogne Franche-Comte? une re?fe?rence internationale dans trois grands domaines :  "mate?riaux avance?s, ondes et syste?mes intelligents", "territoires, environnement, aliments" et "soins individualise?s et inte?gre?s".

(Communiqués)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

comue

COMUE Bourgogne-Franche-Comté : un nouvel administrateur nommé 

Suite de la démission collective de l’exécutif de la communauté d’Universités et d’établissements de Bourgogne-Franche-Comté (COMUE), les élus présents au sein des instances universitaires, et en particulier au sein du CA de la COMUE, réaffirment leur volonté de poursuivre la construction de l’université fédérale UBFC. Ce 14 décembre 2018, Luc Johann a été nommé provisoirement administrateur de la COMUE UBFC.
 

Nicolas Chaillet, le nouveau président de la COMUE UBFC

Suite aux e?lections des 22 et 23 mars 2016 des repre?sentants au Conseil d’Administration (CA) et au Conseil Acade?mique (CAC) issus des 6 e?tablissements membres, la COMUE UBFC a re?uni ce lundi 25 avril son conseil d’administration pour e?lire son nouveau pre?sident. C’est Nicolas Chaillet et sa liste « Construisons tous ensemble notre avenir commun » qui a remporté l’élection.

Université Bourgogne Franche-Comté : les résultats des élections à la Comue

Les étudiants et le personnel des universités de Bourgogne et de Franche-Comté étaient appelés les 22 et 23 mars à élire au sein de chaque collège (professeurs, enseignants et chercheurs, autres personnels et usagers) leurs représentants au Conseil d’Administration et au Conseil Académique. Le scrutin a été marqué par une forte abstention des étudiants avec moins de 5 % de participation. Le président du Conseil d’Administration de la COMUE UBFC sera élu le 25 avril 2016. 

La COMUE UBFC, comment ça marche ?

Les premières élections pour désigner une partie du Conseil d’Administration et du Conseil Académique de la nouvelle COMUE, communauté d’universités de Bourgogne et Franche-Comté, se tiendront les 22 et 23 mars prochains. Personnels et étudiants sont appelés aux urnes. Il s’agit de la seule COMUE en France mixant à parts égales trois universités et trois écoles. Mais au fait, la COMUE, comment ça marche ?

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 
le 02/03 à 6h18
Vent
m/s
Pression
hPa
Humidité
%