Municipale à Besançon : portrait de Anne Vignot (EELV - PS - PC - Génération.s - À Gauche Citoyens)

Publié le 24/06/2020 - 16:30
Mis à jour le 25/06/2020 - 08:35

Qui sont les candidats aux municipales de Besançon ? maCommune.info vous invite à découvrir les trois têtes de liste. Âge, profession, situation familiale, mandat. Voici le portrait officiel de Anne Vignot qui mène la liste "Besançon par Nature" (EELV - PS - PC - Génération.s - À Gauche Citoyens)

Anne Vignot, 60 ans. Célibataire. Un fils de 32 ans.

Ingénieure de recherche au CNRS laboratoire chrono-environnement

  • Née le 28 février 1960 à Dole
  • Quartier de résidence : Place Leclerc à Besançon
  • Taille : 1,70 m

Anne Vignot a été élue conseillère municipale de Besançon en 2014 sur la liste de la majorité plurielle (PS - EELV - PC - Société civile)  du maire sortant Jean-Louis Fousseret. En juillet 2019, elle présente  "L'Équipe" composée alors d'EELV, d'À Gauche Citoyens et du parti communiste.

Au début du mois d'octobre 2019, les membres de Génération.s (parti de B. Hamon dont fait partie Barbara Romagnan) décide de la rejoindre. Au même moment, Nicolas Bodin, candidat déclaré depuis janvier 2019 et tête de liste investie par le parti socialiste, se range finalement à ses côtés.

Nom de la liste : "Besançon par Nature"

  • Étiquette :  Europe écologie les Verts 
  • Partis ou mouvements concernés : EELV, PS, PC, Génération.s , l'association à gauche citoyens ! Soutenu par CAP21, urgence écologie et les radicaux de gauche. "Et plus de 47 % de citoyen-ne-s non encarté-e-s" précise Anne Vignot

Études et principaux diplômes : 

Primaire à Tavaux, Lycée à Dole, BAC G1, Dea de géographie historique à Besançon.

Origine et famille :

J'ai grandi à Tavaux dans le Jura. Père ouvrier, mère au foyer, trois sœurs et un frère

Profession :

  • Maîtresse d'internat auparavant pour payer mes études.
  • Rentrée en 1984 au CNRS comme technicienne, assistante-ingénieure, ingénieure d'études et enfin ingénieure de recherche.

Mandats exercés : 

  • Conseillère régionale 2010- 2015,
  • Adjointe au maire depuis 2014 à la transition énergétique, à la biodiversité, aux espaces verts et au développement durable de la ville de Besançon.

Vie associative : 

  • Conservatoire régional des espaces naturels,
  • ligue des droits de l'homme,
  • PIVE,
  • société d'horticulture de Franche-Comté

Pourquoi vous présenter à l'élection municipale de Besançon ?

"Parce qu'il est urgent d'avoir un projet écologiste qui transforme cette ville."

  • Un modèle politique : l'écologie politique
  • Un anti-modèle politique : le néo-libéralisme
  • Votre mentor politique : aucun
  • Votre meilleur souvenir politique : l’interdiction de la peine de mort
  • Votre pire souvenir politique : Jean-Marie Le Pen au deuxième tour en 2002

Que pensez-vous des mandats de JL Fousseret ?

"Un regret que les politiques écologistes n'aient pas pris toute l'ampleur qu'elles auraient dû avoir. Besançon et le Grand Besançon doivent devenir des territoires dynamiques et résilients face aux enjeux économiques, écologiques et sociaux. Alors que, grâce à l'écologie Besançon est en France un étendard en matière politique de développement durable, (énergie, biodiversité, déchet, etc.)"

Êtes-vous pour que le maire de Besançon soit également président de Grand Besançon Métropole ?

"Oui,  nous respecterons la charte de gouvernance qui a été réactualisée dernièrement et à laquelle les élus de toutes les communes sont attachés".

Retrouvez à partir du mois de février le portrait plus personnel des candidats à l'élection municipale de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach "inéligible" pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Quatre députés du Doubs signent une tribune en faveur d’une « fin de vie libre »

Les Jeunes avec Macron (JAM) de Bourgogne-Franche-Comté ont rédigé ce mois de janvier 2022 une tribune afin de ramener dans le débat national la question du choix de la fin de vie. Fannette Charvier, Eric Alauzet, Denis Sommer et Frédéric Barbier, députés du Doubs, ont co-signé cette dernière.

A Besançon, le portrait d’Emmanuel Macron goudronné pour ses bilans climatique et social

Pendant que Emmanuel Macron inaugurait la présidence française de l’Union européenne ce mercredi 19 janvier, des activistes d’Action non-violente COP21 ont souillé des portraits officiels du président pour dénoncer son bilan climatique et social. Ils pointent "le sabotage climatique" du quinquennat d'Emmanuel Macron et appellent à la mobilisation.

Fermeture du pont de la République aux voitures : une idée « absurde » pour les élus de Besançon maintenant

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé le 7 janvier dernier la fermeture du pont de la République à la circulation des voitures au printemps-été 2022. Une décision qualifiée d'"absurde" dans une lettre ouverte du 19 janvier écrite par Claude Varet, conseillère municipale de Besançon maintenant, qui appelle la maire à y renoncer en l'invitant à lancer "un grand chantier visant l’étude de toutes les mobilités."
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.61
partiellement nuageux
le 21/01 à 0h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage