"Naturalim, un outil à disposition des Compagnons du Miel"

Publié le 12/10/2016 - 16:56
Mis à jour le 20/10/2016 - 14:09

La coopérative Les Compagnons du Miel existe depuis 1958. Pour parvenir à vendre et exporter son image, elle a fait appel notamment à Xavier Turlin, directeur général de Naturalim en 2012. De cette union est né la collection Miel & Miels avec l’objectif de proposer des nectars d’exception… C’est le portrait de la semaine d’un homme et d’une entreprise en Franche-Comté

PORTRAIT DE LA SEMAINE

À l'origine du projet des Compagnons du Miel, une coopérative créée par 72 apiculteurs (69 en France et 3 en Espagne) en 1958 avec un double objectif : offrir un débouché sur le marché à des apiculteurs et promouvoir les miels français. Plusieurs décennies plus tard, Les Compagnons du Miel souhaitent passer à la vitesse supérieure et créent l'entreprise Naturalim en 1996. Ses missions : récolter les miels des adhérents de la coopérative, l'analyser, le conditionner et le commercialiser. Aujourd'hui, les apiculteurs récoltent entre 1 000 et 1 500 tonnes de miel par an.

"Nous sommes un outil à la disposition des apiculteurs"

C'est alors que Xavier Turlin répond à une offre d'emploi et arrive du Nord pour devenir directeur général de Naturalim dans le Jura en 2012. "Je préfère toujours que l'on parle avant tout des Compagnons du Miel, car avec Naturalim, nous sommes un outil à la disposition des apiculteurs leur permettant d'aller plus loin dans leurs démarches de présentation de leurs produits", souligne Xavier Turlin. Aujourd'hui, Naturalim emploie 33 personnes pour booster la notoriété des produits des Compagnons du Miel. L'idée importante de ces apiculteurs, répartis sur l'ensemble du territoire, des Pyrénées aux Vosges, des Charentes au Jura en passant par le Massif Central, la Bourgogne ou la Marne, est de "rapprocher le consommateur des apiculteurs", souligne Xavier Turlin. 

Des miels exportés partout dans le monde !

Les Compagnons du Miel, via Naturalim, exportent leurs productions principalement en Suisse, au Japon et en Suède, mais aussi en Islande et en Chine. L'exportation représente 10% des ventes de l'entreprise. 

Qui est Xavier Turlin ? 

L'actuel directeur général de Naturalim vient du Nord, et plus précisément de la région lilloise, de Dunkerque et de Valencienne. Des villes dans lesquelles il a réalisé ses premières expériences professionnelles exclusivement dans le secteur de l'agroalimentaire. "J'ai travaillé dans des entreprises produisant de la moutarde, du saumon, des produits surgelés, du vinaigre, etc.", nous confie-t-il. Aujourd'hui, son travail consiste à promouvoir le miel de la coopérative Les Compagnons du Miel.

"Outre l'évolution de carrière, j'apprécie l'idée de la coopérative de donner du sens à son travail, à son métier par les valeurs qu'elle met en avant : l'entraide, tout ce qui est autour du miel, des abeilles, de la réflexion sur une terre qui n'est pas éternelle si on n'y fait pas attention, etc. Je trouvais que cette proposition-là était extrêmement intéressante", explique le directeur général. Pourtant, il avait le choix avant de se lancer dans le miel : la société Brossard l'avait également contacté pour un poste similaire. "Après avoir pesé le pour et le contre, j'ai choisi le poste qui avait pour moi le plus de sens et j'ai choisi les Compagnons du Miel", se souvient-il.

Cela fait maintenant 4 ans que Xavier Turlin vit à Besançon et travaille dans le Jura. Son épouse et ses deux enfants l'ont suivi dans l'aventure il y a 3 ans. 

Que pensez-vous de la Franche-Comté ?

Lorsqu'on lui pose la question, le directeur général de Naturalim répond immédiatement par "C'est une très belle région" et poursuit "c'est une région encore très verte et ce qui, par rapport au Nord, nous a frappés, ce n'est pas tant qu'il fasse plus beau, mais c'est une région plus lumineuse, moins grise". Il ajoute que "l'accueil a été très bon à tous les niveaux que ce soit avec des personnes avec qui j'ai été amené à travailler ou de parfaits inconnus dans la rue". 

Infos pratiques

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

portrait de la semaine

Il est incollable sur la fête foraine de la Foire Comtoise de Besançon !

Il sait absolument tout sur la fête foraine de la Foire Comtoise à Micropolis Besançon  ! Grand passionné du milieu forain, mais aussi de maquettes en Légo, Maxime a créé en 2012 une page Facebook dédiée à la foire comtoise qui compte près de 3.500 fans. Aujourd’hui âgé de 22 ans, il sait avant tout le monde quelles attractions seront à la foire et connait sur le bout des doigts les spécificités des manèges. Présent tous les jours dans les allées de la fête foraine durant le montage, nous avons rencontré Maxime… 

Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 : “l’élection des Miss n’est pas qu’un concours de beauté, c’est être ambassadrice”

À quelques jours de l’élection de Miss France ce samedi 16 décembre à Châteauroux, nous vous dévoilons la personnalité de Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 figurant parmi les favorites pour le titre de Miss France 2018. C’est le portrait du mois de décembre… 

Portrait chinois de Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 from maCommune.info on Vimeo.

Rencontre avec le champion de moto Vincent Philippe à quelques jours du Bol d’Or…

À quelques jours de la 81e édition du Bol d’Or 2017 ces 15, 16 et 17 septembre sur le célèbre circuit Paul Ricard, Vincent Philippe s’est arrêté à Besançon pour la projection en avant-première à la Rodia de « I want to be a champion ». Ce film retraçant le parcours du champion de moto endurance sera diffusé au Bol d’Or, sur les chaînes télévisées, dans les concessions Suzuki fin septembre et sur les réseaux sociaux.

Economie

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.55
couvert
le 21/04 à 6h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %