Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde "en urgence"

Publié le 16/09/2020 - 18:10
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:40

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Terrasses de restaurants rue Bersot à Besançon © Alexane Alfaro
Terrasses de restaurants rue Bersot à Besançon © Alexane Alfaro

Communiqué :

"Suite aux différents articles récents liés à la position de la Mairie et de la préfecture, évoquant le comportement de certains établissements et les éventuelles sanctions qui pourraient venir peser sur l’ensemble des acteurs de notre secteur d’activité déjà fortement fragilisé, l’association BBRBU demande ce jour la tenue d’une table ronde réunissant au plus vite les représentants de la Ville, de la préfecture, de l’ARS et tous les gérants de débits de boissons qui le souhaitent (adhérents ou non de l’association).

"Un dialogue qu’il semble urgent d’établir en cette période exceptionnelle et dangereuse"

L’association rappelle qu’elle n’a pas pour mission ou vocation de se substituer aux autorités locales, ni de jouer les arbitres entre gérants respectueux ou dérogeant au protocole sanitaire, condamnant tout de même l'attitude irresponsable de ces derniers. Son rôle est aujourd'hui de faciliter un dialogue qu’il semble urgent d’établir en cette période exceptionnelle et dangereuse en tous points pour l’avenir de nos entreprises.

L’association est fière de pouvoir compter en son sein des établissements, respectueux des règles mises en place et ainsi de participer au ralentissement de l’évolution de cette épidémie dont ils sont les premières victimes économiques.

Les mesures et protocoles sanitaires, que nous les estimions, à titre personnel, justes, justifiés, efficaces, ou non, sont les mêmes pour tous et doivent être appliqués scrupuleusement. L’évocation de sanctions ou d’un durcissement des protocoles ne peut et ne doit pas découler du comportement de certains et donc nuire à l’ensemble de la profession.

Cette table ronde devra permettre d’établir une liste claire des établissements concernés par les sanctions éventuelles, de dialoguer avec ces derniers afin de comprendre le non-respect des règles, mais également et prioritairement d’évoquer des pistes et des solutions qui, en collaboration avec les collectivités locales compétentes, devront permettre d’éviter à nouveau une fermeture administrative générale de tout ce secteur d'activité.

"Nous appelons tous nos adhérents (...) à respecter solidairement les mesures actuelles, afin qu’elles ne soient pas durcies"

Nous souhaitons avant toute chose que cette ville reste vivante et que l’ensemble des commerçants que nous représentons (ou non) puissent envisager de survivre à cette période, qui s'annonce encore plus difficile l'hiver venu. Nous maintenons que le comportement des uns, ne doit pas pénaliser l'ensemble de l’activité. Nous appelons tous nos adhérents, et plus encore, tous les professionnels de notre secteur d'activité, à respecter solidairement les mesures actuelles, afin qu’elles ne soient pas durcies et que nous en subissions tous les conséquences.

Nous appelons enfin à nouveau à cette occasion les représentants des pouvoirs publics de notre ville, nos élu(e)s locaux et nationaux, ainsi que les autorités préfectorales, à nous soutenir et à nous permettre de trouver ensemble toutes les solutions nécessaires au bon déroulement de la vie nocturne bisontine."

Signé par le président de l'association Antonin Borie

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Economie

Montagne du Haut-Doubs : une stratégie pour affronter le changement climatique

Depuis 2015, le Syndicat Mixte du Mont d’Or est confronté à la problématique d’adaptation à la transition climatique. Lanceur d’alerte suite à la publication d’une étude météorologique démontrant un scénario peu propice à la poursuite du ski alpin dès 2035-40, le SMMO a décidé de faire front et de penser aujourd’hui la montagne de demain…

Lip 1950 – 1975 : une collection de 220 montres aux enchères

La vente, orchestrée par la commissaire-priseur Astrid Guillon se déroulera le samedi 27 novembre 2021 à 14h  à la maison de ventes sise au 3n rue de la liberté. Cette vente aux enchères de plus de 220 montres Lip dont une trentaine de chronographes, datant pour la majorité des années 1950 à 1975, sera également retransmise en direct sur Drouot Live.

Des skateurs bisontins lancent une production de skates made in Franche-Comté !

Sept skateurs fondateurs et membres de l'association déjà bien connue à Besançon Fragile se sont associés pour lancer leur propre production artisanale de planches de skate l'été dernier. Aujourd'hui, 118 skates ont été fabriqués par leur soin dans le petit garage de la maison des parents de l'un des leurs à Dannemarie-sur-Crête. Rencontre avec Jonathan, dit Jésus et Romain, dit La Fusée…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.85
nuageux
le 20/10 à 12h00
Vent
7.98 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
29 %

Sondage