Alerte Témoin

Une coalition anti-fusion se forme dans l'Est

Publié le 10/03/2015 - 18:27
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:02

Trois mouvements régionalistes d'Alsace, de Lorraine et de Franche-Comté ont conclu une "alliance stratégique" pour tenter d'empêcher les différentes fusions de leurs régions prévues par la réforme territoriale, dont le Mouvement Franche-Comté.

Les opposants

La Fédération démocratique alsacienne (FDA), le Parti lorrain et le
Mouvement Franche-Comté ont signé, mardi à Mulhouse (Haut-Rhin), leur "alliance stratégique" contre la réforme territoriale, a constaté un correspondant de l'AFP.

La nouvelle loi est "anti-démocratique", constitue une "caricature de la décentralisation", entraîne la "liquidation de 16 régions sur 22" et
l'"anéantissement des identités régionales", ont estimé les présidents des trois mouvements, Paul Mumbach (FDA), Thomas Riboulet (Parti lorrain, dans unmessage écrit) et Jean-Philippe Allenbach (Mouvement Franche-Comté).

Les alliés vont mener des actions juridiques communes ou concertées contre la réforme en l'attaquant principalement sur l'absence de concertation de la population, ont-ils dit. Sur ce motif, le Mouvement Franche-Comté et "Alsaciens réunis", l'un des membres de FDA, ont déposé chacun une plainte auprès du Conseil de l'Europe pour violation de sa Charte européenne de
l'autonomie locale

Irrégularités

"Alsaciens réunis" va déposer dans les prochains jours un autre recours devant le Conseil d'Etat, a annoncé son porte-parole, Frédéric Turon. FDA et le Mouvement Franche-Comté ont également adressé mardi une requête écrite au Premier ministre Manuel Valls, centrée sur deux arguments: la non-conformité à un traité international et le fait que les nouvelles limites territoriales des régions auraient dû relever d'un décret au lieu d'une loi, a annoncé M. Allenbach.

Constituée en février, FDA est une fédération "d'élus locaux, de
socio-professionnels et de citoyens, évidemment républicains, autonomistes mais pas indépendantistes", qui entend oeuvrer à "améliorer" le fonctionnement des institutions, a exposé M. Mumbach. Elle comprend de nombreuses associations et le petit parti régionaliste Unser Land. Elle soutient une pétition "d'origine citoyenne" qui demande au conseil régional d'Alsace d'organiser un référendum sur la fusion.

Pour avoir une chance, ce texte doit réunir 130.000 signatures, soit 10% du corps électoral alsacien d'ici au 31 mars, selon le Code général des collectivités territoriales. Une manifestation contre la fusion sera organisée samedi à Strasbourg à l'appel de plusieurs associations dont Alsaciens réunis, a indiqué M.Turon.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fusion des régions

Fusion Bourgogne-Franche-Comté : les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018

Trois régions sur treize ont réduit leurs dépenses de fonctionnement après la réforme territoriale de la fusion des régions. En Bourgogne Franche-Comté, les dépenses de fonctionnement - à périmètre constant - ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018.

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     26.62
    couvert
    le 10/08 à 9h00
    Vent
    1.62 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    55 %

    Sondage