Pourquoi l'édition 2016 des Mots Doubs est-elle annulée ?

Publié le 26/02/2016 - 18:40
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:06

Arrivée au pouvoir en mars 2015 après les élections départementales, la nouvelle majorité souhaite réinventer le festival du Livre les Mots Doubs et créer un nouvel événement culturel littéraire en 2017. Ludovic Fagaut, vice-président du conseil départemental en charge de la citoyenneté, du sport et de la culture explique cette décision.

 ©
©

explications

Les libraires locaux sont sous le choc. Il n'y aura donc pas de 15e édition des Mots Doubs à Besançon au mois de septembre prochain. La nouvelle majorité départementale souhaite se donner le temps de la réflexion et a préféré  ajourner l'événement qui attire tous les ans 30.000 visiteurs autour de 200 auteurs.

maCommune.info : Quand avez-vous décidé d'annuler les Mots Doubs  

 Ludovic Fagaut : "La décision a été prise ces dernières semaines dans le cadre du projet de construction du projet départemental. Je tiens à préciser que ce n'est pas l'annulation des Mots Doubs. C'est une année de transition pour revoir cet événementiel culturel littéraire qui sera "remastérisé" partir de l'année 2017"

Pourquoi cette annulation ?

La raison budgétaire n'est pas l'essentiel. Quand nous sommes arrivés au département, nous avons trouvé une incohérence : cette manifestation d'envergure et culturelle n'était pas pilotée par le service culturel, mais par le service communication. Par ailleurs, il semble intéressant dans le cadre du projet de la nouvelle majorité qui sera présenté en mars par la présidente de retrouver une cohérence et d'intégrer cet événement directement à la politique culturelle. Il fallait réorienter les choses.

Et puis, légalement, la loi NOTRe a dégagé la compétence culturelle comme une compétence partagée par l'ensemble des collectivités. Prochainement, une conférence territoriale de l'action publique (CTAP) pilotée par la région autour de ses différentes compétences partagées permettra aux collectivités de savoir comment chacun souhaite intervenir dans chaque champ de compétence. C'est autant valable pour la culture pour le sport que pour le tourisme… 

Combien coûtait ce rendez-vous littéraire ?

Je rappelle que le coût budgétaire n'est pas la première des raisons de la suspension de l'événement. Je répète qu'il s'agit d'un problème de cohérence par rapport au projet départemental. Après, oui, la manifestation a un coût globalisé de 500.000 € dont 170.000 euros d'infrastructure (chapiteaux, etc.) Et dans le cadre d'une politique contrainte budgétairement du fait du désengagement de l'État nous sommes obligés de voir ligne par ligne comment il est possible de faire différemment avec plus d'efficience…

Vous parlez d'un projet pour 2017. Ce sera toujours les Mots Doubs ?

"Ce qui est sûr c'est qu'il va y avoir une nouvelle orientation. Les Mots Doubs ? Je ne sais pas, mais ce sera sûrement différent. Après la présentation du projet départemental par Christine Bouquin en mars, nous aurons un comité de pilotage début avril avec différents acteurs économiques et culturels pour pouvoir reconstruire ensemble un nouvel événementiel culturel et littéraire et qui intégrera aussi plus massivement différents publics. Je pense notamment aux collégiens. Pourquoi également ne pas associer des acteurs du terrain. Le département a une compétence obligatoire que sont les bibliothèques et médiathèques départementales. Nous en avons 288 bibliothèques dans le Doubs. Lorsque l'on regarde la manifestation 2015 qui s'est achevée, il y a eu seulement eu quatre rencontres dans ces médiathèques. On a des idées, on a des pistes, mais il faut d'abord associer l'ensemble des acteurs pour aboutir à un nouvel événement dès 2017". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

annulation Mots Doubs

La Ville et le Grand Besançon réécrivent l’histoire des « Mots Doubs » avec un nouveau festival littéraire

Il fallait aller vite et prendre date pour ne pas que les éditeurs et auteurs n'aillent voir ailleurs. La Ville de Besançon et la communauté d'agglomération ont décidé de réécrire l'histoire pour remplacer les Mots Doubs en créant un nouveau festival littéraire. Rendez-vous à Besançon les 16, 17 et 18 septembre 2016.

Pour Christine Bouquin, « les Mots Doubs ne peuvent plus s’inscrire dans les priorités du département »

Il y a une semaine, MaCommune.info vous annonçait l'annulation du festival littéraire des Mots Doubs. Cette décision a provoqué une véritable polémique ayant fait réagir de nombreux élus de la Ville de Besançon et du Département. Ce vendredi 4 mars 2016, Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs, a tenu à rappeler, dans un communiqué, le contexte ayant conduit à l’annulation de l’édition 2016. 

« Mots Doubs » et mots cinglants au conseil municipal de Besançon

Ce lundi soir au conseil municipal de Besançon (29 février 2016), tous les élus attendaient finalement l'instant où le sujet "Mots Doubs" allait éclater. Annulé en 2016 par la nouvelle majorité départementale, le Salon du livre n’a pas suscité que des mots tendres entre la majorité de Jean-Louis Fousseret et son opposition.

Festival des Mots Doubs : « Un nouveau coup dur pour la culture » selon Claude Jeannerot

Claude Jeannerot (PS), l'ancien président du Conseil général du Doubs s'est exprimé dans un communiqué ce samedi 27 février 2016 à propos de l'annulation de l'édition 2016 du festival littéraire des Mots Doubs à Besançon annoncé ce vendredi. Le conseiller départemental du Doubs se dit "fermement opposé à cette décision" qu'il a appris "avec consternation".

Culture

57e Concours de jeunes chefs de Besançon : modification des dates de présélections

Le contexte sanitaire actuel ne permettant pas d'offrir des conditions d'accès sereines dans toutes les villes partenaires (quarantaine, tests PCR payants obligatoires...), l'équipe d'organisation du Concours de jeunes chefs d'orchestre a donc décidé de reporter une partie des épreuves de présélections de son 57e Concours de direction, pariant sur un assouplissement des mesures de circulation dans les semaines à venir.

Un aperçu de la vie d’après… Ce que prévoit la Saline Royale d’Arc-et-Senans pour sa réouverture

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Quatre mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, on a demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui, Hubert Tassy, directeur général de la Saline royale d’Arc-et-Senans nous répond.

Mobilisation pour la culture : 250 manifestants à Besançon

Les organisations de spectacle lancent un appel unitaire à la mobilisation ce jeudi 4 mars 2021 pour les "un an" des premières annulations de spectacle Ils étaient environ 170, dont de nombreux intermittents, réunis en milieu de matinée au kiosque Granvelle à Besançon. Ils réclament une vraie vision d'ici cet été et des perspectives plus claires...

Exposition sur le thème de l’olympisme : des pièces rares exposées à la bibliothèque Sciences Sport Besançon…

Le Centre d’Études et de Recherches Olympiques Universitaires (CEROU) a réalisé une exposition d'envergure sur le thème de l'olympisme. Cette dernière est mise en place à la bibliothèque Sciences et Sport sur le campus de la Bouloie jusqu'au 31 mars 2021. À visiter virtuellement...

Privé de son public, l’orchestre Victor Hugo fait la tournée des collèges et lycées

concert-transat • Il devait jouer devant 1.200 personnes, il se retrouve dans des établissements scolaires : contraint par la pandémie d'annuler tous ses concerts, l'orchestre Victor Hugo Franche-Comté (OVHFC) investit de nouveaux lieux pour continuer à se produire, tout en réclamant un calendrier de reprise pour retrouver la "magie" de la scène. 1.400 collégiens et lycéens de la Bourgogne Franche-Comté se sont retrouvé immergés au cœur même des musiciens de l'orchestre...

Deepfake : MyHeritage insuffle une nouvelle vie à vos anciennes photos..

Ça marche sur Victor Hugo •

On en a beaucoup parlé en début de semaine dans les médias : le service de généalogie MyHéritage vient de doter sa plateforme payante d'une nouvelle fonctionnalité baptisée "Deep Nostalgia" qui permet de donner vie au personnage d'une photo. Des essais ont été réalisés sur un cliché du célèbre écrivain né à Besançon, Victor Hugo. Ça marche aussi sur Gustave Courbet ! Un service a utiliser toutefois avec précaution !

À la rencontre de Gérard Vives, parrain de l’événement bisontin Lundisociable

Après être entré dans la vie des Français il y a presque 30 ans avec la série "Les filles d'à côté", Gérard Vives a continué sa carrière à la télévision, mais aussi dans le sport. Cette année, il a accepté d'être le parrain de Lundisociable qui se tiendra le 8 mars 2021 au Kursaal de Besançon. Il nous en parle...

Un aperçu de la vie d’après… Ce que prévoit NG Productions pour la réouverture des salles de spectacle !

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Près de 4 mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, on a demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui, l'équipe de NG Productions nous répond.

Le café des pratiques de Besançon labellisé « Fabrique de territoire »

Après le lancement, en juin dernier, d’un programme spécifique sur les tiers lieux, "nouveaux lieux, nouveaux liens", le Gouvernement a encouragé un mouvement de fond afin de transformer les territoires. C'est dans ce cadre que le Café des Pratiques, situé au 105 bis rue de Belfort à Besançon a été labellisé "Fabrique de territoire".
Lundisociable
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.25
ciel dégagé
le 08/03 à 21h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
69 %

Sondage