Alerte Témoin

Armement de la police municipale de Besançon: Sauvadet ne comprend pas Fousseret

Publié le 09/08/2016 - 11:46
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:11

Le président du conseil départemental de la Côte d'Or et conseiller régional UDI de Bourgogne Franche-Comté a décidé d'entrer de lui-même dans le débat sur l'armement de la police municipale de Besançon. Pour lui, dans le contexte actuel; le refus d'armer la police municipale est une décision "incompréhensible" de la part de Jean-Louis Fousseret qui a récemment déclaré qu'il ne souhaitait pas armer sa police

05FrancoisSauvadet004.JPG
François Sauvadet ©Alexane Alfaro

François Sauvadet parle de "bon sens" et trouve logique de doter les policiers municipaux qui "sont des cibles pour les terroristes"  des moyens adaptés. "La France est entrée en guerre contre le terrorisme. Dans ce contexte qui nécessite la mobilisation de tous les acteurs, la décision du maire socialiste de Besançon de ne pas armer sa police municipale est incompréhensible" explique-t-il dans un communiqué en rappelant la mort de la policière municipale Clarissa Jean-Philippe en janvier 2015, à Montrouge, quelques heures avant la prise d’otage de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes. "De même, à Nice, la police municipale était en première ligne pour mettre un terme à l’attentat survenu le soir du 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais (…) Tous les moyens doivent donc être mis en place pour que la police municipale puisse jouer pleinement son rôle de protection de la population aux côtés de la police nationale". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

arme police municipale

Municipale 2020 : pour ou contre l’armement de la police municipale ?

VIDEOS • Les candidats à l'élection municipale de Besançon sont-ils pour ou contre l'armement de la police municipale ? Et que proposent-ils pour la sécurité à Planoise ainsi que dans les autres quartiers de Besançon ? Découvrez leurs réponses…

Municipale 2020 à Besançon : K. Bouhassoun ne souhaite pas équiper la police municipale d’armes létales

La question de l'armement de la police municipale est l'un des sujets forts de cette campagne pour l'élection municipale 2020 à Besançon. Si des candidats sont pour l'armement létal des policiers municipaux, Karim Bouhassoun, candidat du mouvement Bisontines-Bisontins, ne l'intègre pas dans son programme sur la sécurité selon un communiqué du 9 décembre 2019.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut souhaite armer la police municipale « par conviction »

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020. Parmi elles, l'armement et de le doublement des effectifs de la police municipale…

La question de l’armement de la police municipale à nouveau sur la table à Besançon…

Suite à la fusillade de Strasbourg, L’État a porté le plan Vigipirate au niveau "urgence attentat". Ce 13 décembre 2018, Jean-François Longaretti, secrétaire départemental mairie et CAGB Force ouvrière, adresse une lettre à Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, pour lui parler de l'armement de la police municipale.  

Armement de la police municipale à Besançon  : la note de service qui met le feu aux poudres

Une note de service de la direction générale des services de la Ville rappelant les règles de sécurité aux policiers municipaux vient de relancer le débat de l'armement de la police municipale de Besançon. L'élu d'opposition Jacques Grosperrin (LR) estime que la police municipale n'est plus en mesure de protéger les Bisontins. Le syndicat CFTC Unsa a lancé un appel à la grève pour le lundi 29 octobre.

Armer la police municipale : Jacques Grosperrin estime que  le maire de Besançon « ne peut plus reculer »

Ce samedi 6 octobre 2018, des policiers municipaux sont intervenus dans le quartier Planoise suite à un coup de feu. Pour le président du groupe LR  au conseil municipal de Besançon, le maire En Marche  "ne peut plus reculer" et indique que "le port d’armes à feu est une revendication de 95 % des policiers municipaux de Besançon".

Politique

Un groupe politique « Ensemble ! » s’invitera au conseil municipal de Besançon

Lors du prochain conseil municipal de Besançon qui se déroulera le 8 juin 2020, un nouveau groupe politique sera présent à la demande de quatre membres du conseil municipal. Il s'agira du groupe Ensemble !, le parti politique menée par Alexandra Cordier, candidate en lice lors du 1er tour de l'élection municipale bisontine ayant récolté moins de 4,75% des suffrages.

Isabelle Guillame, la première femme élue maire à Ornans

Le conseil municipal d’installation s’est tenu lundi 25 mai à 19h au Centre d'Animation et de Loisirs d'Ornans. Isabelle Guillame a été élue maire d’Ornans avec 22 votes pour, 3 votes nuls et 2 votes blancs. La première femme élue maire d’Ornans a exprimé lors de son allocution une ambition collective "innovante, ancrée dans le quotidien, imaginative, inventive, apte à répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain [...]". Elle a également rappelé le rôle central de l’élu pour la vie locale et le bien-être des concitoyens.

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...

Éric Alauzet : « il faut évoluer et changer nos habitudes de consommation, de production, nos modes de vie… « 

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le deuxième à nous répondre est Éric Alauzet...

Anne Vignot : « L’urgence de la situation nous amène à modifier l’envergure et la priorisation des moyens alloués à certains projets »

MUNICIPALE 2020 • Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le premier à avoir répondu à nos questions est Anne Vignot, candidate EELV. Voici ses réponses…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.43
ciel dégagé
le 29/05 à 6h00
Vent
5.54 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
83 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune