Coronavirus : les internes en médecine de Franche-Comté lancent un cri d'alerte

Publié le 23/03/2020 - 06:55
Mis à jour le 23/03/2020 - 05:53

#RestezChezVous • Les internes de la région demandent une véritable prise de conscience collective face à l’ampleur de la situation et plaident en faveur d’un confinement total.

 © D Poirier
© D Poirier

La Bourgogne Franche-Comté fait partie des cinq régions les plus touchées par l'épidémie de Covid-19. Les internes ne médecine font front avec l'ensemble du corps médical et appellent à une vraie prise de conscience.

"Les internes ne comptent plus leurs heures de travail, ont oublié le sens des mots repos, vacances ou de “réunion familiale” et ont compris le réel danger de cette épidémie" indiquent l’Association des Internes et Chefs de Clinique de Besançon (AICB) et le Syndicat régional Comtois des Internes de Médecine générale (SYRC) qui craignent un risque d’épuisement professionnel des soignants. "Certains montrent déjà des signes de fatigue physique et de détresse mentale préexistants au contexte Covid-19"

"Même si la plupart des personnes contractant ce virus présenteront une forme bénigne de COVID19, le faible pourcentage de formes graves suffira à mettre sous l’eau un système hospitalier Français déjà en détresse."

Appel au civisme

Si le gouvernement a mis en place un confinement partiel pour amoindrir le phénomène de pic épidémique redouté, les internes se joignent à l’appel de l’Intersyndicale nationale des Internes (ISNI) en faveur d’un confinement total

"De nombreux citoyen.ne.s font preuve d’un manque de civisme révoltant. Près de 300 verbalisations recensées rien que dans le Doubs en quelques jours pour infraction des règles de confinement, des scènes de non-respect de ces règles fleurissent sur les réseaux sociaux et plusieurs établissements de santé et confrères libéraux déplorent des vols de masques et de solutions hydroalcooliques" déplorent-il. "La conséquence :  une augmentation du manque de moyens de protection pour certains soignant.e.s dont des internes prenant en charge des patient.e.s contaminé.e.s par le COVID (...) Nous demandons donc à la population de Franche-Comté de faire preuve d’une prise de conscience collective face à l’ampleur de la situation".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire : les dermatologues francs-comtois prônent un “retour du bon sens”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.19
peu nuageux
le 12/06 à 21h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
90 %