Alerte Témoin

Coronavirus : six semaines de confinement préconisées en pleine progression de l'épidémie

Publié le 24/03/2020 - 20:36
Mis à jour le 24/03/2020 - 20:36

240 décès en 24h •

Alors que le dernier bilan au 24 mars 2020 fait état de 1.100 morts et de 22.300 cas confirmés avec une "extension rapide" de l'épidémie, le conseil scientifique estime que trois semaines de confinement au minimum sont nécessaires pour obtenir les premiers résultats sur l'épidémie. Il prône un total six semaines de confinement. Le président de la République devrait s'exprimer d'ici la fin de la semaine. 

Coronavirus attestation deplacement besancon
© Damien Poirier

La progression du coronavirus se poursuit.  Le pays compte désormais 1.100 morts, soit 240 décès supplémentaires en un jour selon les chiffres annoncés mardi soir par le directeur général de la santé publique Jérôme Salomon. Seule bonne nouvelle : 3.281 personnes sont sorties guéries de l'hôpital.

  • 22.300 cas confirmés au total. 10 176 personnes hospitalisées, dont 2.516 patients en réanimation.
  • 1100 décès en milieu hospitalier (240 cas supplémentaires en 24 heures)
  • 85% des décès sont des personnes âgées de plus de 75 ans.

Le point de l'ARS Bourgogne Franche-Comté du 24 mars 2020

  • 86  décès (62 lundi 23 mars mars 2020)
  • 480 patients hospitalisés (410) , dont 120 en réanimation (115)

De son côté, le conseil scientifique réuni par l'exécutif a rendu son avis concernant le confinement et le juge "indispensable"de le prolonger au-delà des deux semaines initialement prévues par le gouvernement. "Le confinement durera vraisemblablement au moins six semaines à compter de sa mise en place" le 17 mars, peut-on lire dans le document. Le conseil ajoute qu'il considère "nécessaire un renforcement du confinement", sans pour autant se prononcer sur les modalités exactes.

"Le confinement est actuellement la seule stratégie réellement opérationnelle, l'alternative d'une politique de dépistage à grande échelle et d'isolement des personnes détectées n'étant pas, pour l'instant, réalisable à l'échelle nationale. Le confinement doit être strictement mis en œuvre et bénéficier d'une large adhésion de la population, comme ceci semble être le cas" estiment les membres du conseil. Concernant sa durée, ils soulignent également que "trois semaines [...] sont nécessaires pour obtenir une première estimation de son impact".

Point d'alerte

Les membres émettent également un "point d'alerte" sur "la pénurie réelle ou ressentie de divers types de matériels, à commencer par les matériels de protection sanitaire indispensables". Ils recommandent aux "pouvoirs publics de faire preuve d'une entière transparence et de plus de clarté afin de répondre aux questions que se posent les hôpitaux et les soignants quant aux stocks existants et à la manière dont les services seront approvisionnés".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Decathlon retire ses masques « Easybreath » de la vente pour les offrir aux soignants

Cela aura pu être un beau poisson d'avril avec un jour d'avance. Même pas ! Decathlon a "bloqué" ce lundi 30 mars 2020 dans la soirée les ventes en ligne de son masque de plongée "Easybreath" en France, afin de "réserver et offrir" les 30.000 masques disponibles aux soignants qui veulent "l'adapter" dans la lutte contre le Covid-19, a annoncé la direction de l'enseigne de prêt-à porter et d'équipements sportifs.

Hôpital de Novillars : inquiétude du personnel et des syndicats…

En plus du dispositif "cafétéria" qui est gardé ouvert aux patients durant ce confinement (ce qui effraie certains soignants), les syndicats CGT, FO et Sud alertent  sur la situation sanitaire actuelle dans une lettre ouverte adressée aux membres du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Novillars.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.

50 patients en réanimation héliportés vers d’autres régions

Afin d’anticiper une saturation des capacités d’accueil dans les services de réanimation des établissements de santé de la région, une stratégie d’organisation de transferts de patients Covid-19 a été mise en place au niveau national par le Centre de crise sanitaire, pilotée dans notre région par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté. 50 patients ont été transférés les 28, 29 et 30 mars 2020.

Santé

Decathlon retire ses masques « Easybreath » de la vente pour les offrir aux soignants

Cela aura pu être un beau poisson d'avril avec un jour d'avance. Même pas ! Decathlon a "bloqué" ce lundi 30 mars 2020 dans la soirée les ventes en ligne de son masque de plongée "Easybreath" en France, afin de "réserver et offrir" les 30.000 masques disponibles aux soignants qui veulent "l'adapter" dans la lutte contre le Covid-19, a annoncé la direction de l'enseigne de prêt-à porter et d'équipements sportifs.

Hôpital de Novillars : inquiétude du personnel et des syndicats…

En plus du dispositif "cafétéria" qui est gardé ouvert aux patients durant ce confinement (ce qui effraie certains soignants), les syndicats CGT, FO et Sud alertent  sur la situation sanitaire actuelle dans une lettre ouverte adressée aux membres du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Novillars.

50 patients en réanimation héliportés vers d’autres régions

Afin d’anticiper une saturation des capacités d’accueil dans les services de réanimation des établissements de santé de la région, une stratégie d’organisation de transferts de patients Covid-19 a été mise en place au niveau national par le Centre de crise sanitaire, pilotée dans notre région par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté. 50 patients ont été transférés les 28, 29 et 30 mars 2020.

Coronavirus : 23 nouveaux décès en Bourgogne Franche-Comté

187 décès • L'agence régionale de santé Bourgogne Franche-Comté a publié son nouveau point quotidien. Afin d'éviter une éventuelle future saturation des services de réanimation en Bourgogne- Franche-Comté, le transfert de malades vers d'autres établissements s'est poursuivi pour la troisième journée consécutive. 12 patients ont été conduits vers des hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes et de PACA.

Coronavirus : quels sont les départements les plus touchés en Bourgogne Franche-Comté ?

Un peu moins de 200 nouveaux malades du Covid-19 ont été hospitalisés durant le week-end en Bourgogne Franche-Comté. Ce sont désormais près de 900 personnes qui sont prises en charge en milieu hospitalier dans la région, dont près de 60 % d'hommes. Au 29 mars 2020, avec 51 décès, le Territoire de Belfort est le plus touché devant la Côte d'Or (37). Le nombre de cas grave est en revanche plus important dans le Doubs avec 56 malades en réanimation ou en soins intensifs.

Coronavirus : la semaine à venir s’annonce « décisive »

Selon Pierre Pribile, directeur régional de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, la Bourgogne Franche-Comté est confrontée "à une croissance continue du nombre de cas graves et de cas hospitalisés et admis en réanimation...". Plus de 1.500 cas confirmés au Covid-9 (patients ayant subi un test positif) ont été recensés  Bourgogne Franche-Comté depuis le début du mois de mars. Les premiers décès remontent au 18 mars 2020. Dans la région 164 patients sont décédés à l'hôpital des suites du Coronavirus. La semaine à venir s'annonce "décisive"...

covid-moi-un-lit.com : une application pour trouver des lits de réanimation

Créée à l’initiative de deux médecins bisontins, Romain Léger et Vincent Bailly en six jours seulement et en parallèle de leurs activités médicales, cette application propose aux médecins de gagner un temps précieux dans leur recherche de lits de réanimation, avec une plateforme diffusant les disponibilités en temps réel, apprend-on ce 28 mars 2020.

Coronavirus : 40 patients de Bourgogne-Franche-Comté transférés vers des hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes

Quarante malades du coronavirus qui étaient hospitalisés dans les services de réanimation d'hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté sont en cours de transfert vers ceux de trois départements de la région Rhône-Alpes-Auvergne, a indiqué ce samedi 28 mars 2020 l'Agence régionale de santé (ARS) de cette région dans un communiqué.
Offre d'emploi
 10.13
ciel dégagé
le 31/03 à 15h00
Vent
5.62 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
40 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune