Covid-19 : le Grand Besançon finance la production de 2 400 visières de protection

Publié le 14/04/2020 - 13:58
Mis à jour le 14/04/2020 - 11:39

Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, Grand Besançon Métropole s’est associé avec l’ENSMM, le Pôle formation UIMM Franche-Comté et la société Plastiform pour produire 2 400 visières de protection, très demandées par l’ensemble des acteurs du soin et de l’aide sanitaire. 

visière avril 2020 © Pôle formation UIMM – Franche-Comté
 ©
visière avril 2020 © Pôle formation UIMM – Franche-Comté ©

De nombreuses initiatives individuelles ou collectives existent, qui ont déjà permis de réagir rapidement à la demande, notamment avec les moyens d’impression 3D et en mobilisant les matières premières disponibles localement. Mais devant la demande croissante, et la nécessité de fiabiliser une production exigeante en termes de sécurité, choix des matériaux, qualité de fabrication et facilité de désinfection, les quatre partenaires ont uni leurs forces et leurs compétences depuis une semaine afin de mettre en œuvre un process industriel capable de produire de tels dispositifs. De très nombreux modèles ont été prototypés pour choisir le meilleur. Un moule d’injection a été fabriqué par l’ENSMM et l’IUT de Vesoul-Besançon puis transféré au CFAI qui injecte une pièce toutes les 38 secondes, quand certains modèles mettent 3 heures à être fabriqués en impression 3D. La société Plastiform se charge de la découpe de la face avant de la visière, un outil de découpe spécifique ayant été réalisé à cet effet.

Grand Besançon Métropole a décidé de financer la fabrication des 2 400 premiers exemplaires de ces visières, qui seront offerts prioritairement aux personnels dont l’activité est liée à la lutte contre la pandémie (soignants, accompagnants, personnels de centres médicaux-sociaux, personnel assurant l’ordre public ou la solidarité avec les personnes isolées ou fragiles).

Les demandes collectives prises en compte

"Dans le contexte de limitation absolue des déplacements et des contacts, seules les demandes collectives pourront être prises en compte, aucune demande individuelle ne peut être satisfaite", indique le Grand Besançon Métropole.

Toute demande doit être adressée à : visieres@grandbesancon.fr
Un rendez-vous sera fixé avec le commanditaire pour qu’il prenne livraison des visières par ses propres moyens.

Infos +

Attention, les visières de protection ne constituent pas un dispositif médical et ne remplacent pas l’utilisation des masques. Il s’agit d’un écran supplémentaire contre les projections mais qui ne saurait assurer seul la protection de l’utilisateur contre les risques de contamination du Coronavirus. En tout état de cause, la visière doit être désinfectée après chaque utilisation selon le mode d’emploi qui l’accompagne et l’utilisateur doit respecter l’ensemble des gestes barrières, dont le lavage des mains après chaque manipulation de la visière.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Températures en hausse : le risque d’allergie " moyen " en Bourgogne Franche-Comté

Le temps anticyclonique, calme et les températures plus clémentes favorisent la floraison des arbres, selon le bulletin allergo-pollinique de Atmo BFC de ce vendredi 3 février. Les concentrations de pollens de noisetier sont en augmentation, le risque d'allergie sera de niveau moyen ces prochains jours dans la région.

L’Assemblée vote l' "accès direct " des patients à des infirmiers : " un retour au XIXe siècle " selon des médecins à Besançon

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi l'ouverture d'un "accès direct" des patients aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'une des mesures d'une proposition de loi sur l'accès aux soins vivement critiquée notamment par le collectif Médecin pour demain à Besançon.

L’œil de la Diet : la galette de riz, est-elle si bonne pour la santé ?

CONTRIBUTION • On la croyait bonne, quoiqu'un peu "polystyrèné", on la croyait top pour la santé et la perte de poids, on la croyait efficace... Ce mois de janvier 2023, Valentine Caput, diététicienne à Besançon, nous parle de la galette de riz, ce trophée de l’innovation à la sauce… supercherie.

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

En BFC, les chutes des personnes âgées représentent près de 8.000 hospitalisations et 600 décès par an

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté et la Carsat sont mobilisés dans le plan antichute des personnes âgées, lancé officiellement à l’échelle régionale, ce jeudi 12 janvier 2023 à Dijon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.3
ciel dégagé
le 09/02 à 9h00
Vent
1.39 m/s
Pression
1034 hPa
Humidité
58 %