Covid-19 : les indicateurs épidémiques explosent en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 01/01/2022 - 11:26
Mis à jour le 01/01/2022 - 11:32

Avec un taux d’incidence qui frôle avec les 900 cas pour 100.000 habitants et un taux de positivité des tests désormais à plus de 11%, les derniers indicateurs de l’épidémie liés à la forte contagiosité du variant Omicron sont en très forte hausse.

Les chiffres paraissent de plus en plus vertigineux avec une incidence qui  avoisine les 2.000 cas pour 100.000 habitants dans le Territoire de Belfort (+220 % en une semaine) ou à 1.378 dans l'Yonne (+ 222%). Dans le Doubs, le record du taux d'incidence (780) est largement battu avec près de 900 cas pour 100.000 habitants. En France, on recense 1.144 cas pour 100.000 habitants

Est-ce l'effet test "avant les fêtes" ? En partie seulement, car si le parallèle avec les courbes du nombre de tests réalisé est évident et donc logiquement plus de personnes positives à la Covid-19, le taux  de positivité des tests augmente lui aussi en nette augmentation à plus de 11% en Bourgogne Franche-Comté et jusqu'à 12,5% dans le Territoire de Belfort.

Le variant Omicron continue de gagner du terrain en Bourgogne Franche-Comté, dépassant les 50% de présence sur l'ensemble des criblages journaliers depuis le début de la semaine.

la hausse des hospitalisations continue

Au total, les hôpitaux français accueillent 18.715 patients Covid, dont 1.928 nouvelles admissions en 24 heures.

Les services de soins critiques, dont les réanimations, prennent en charge 3.543 malades (3.506 la veille) atteints des formes les plus graves de la maladie. Et ont compté 320 nouvelles admissions entre jeudi et vendredi.

En 24 heures, 189 personnes ont succombé au Covid, portant le bilan total à 123.741 décès depuis le début de l'épidémie.

Le virus continue de galoper, poussé par le variant Omicron, particulièrement contagieux et désormais majoritaire en France (62,4% des tests criblés).

Mercredi, le pays a ainsi franchi pour la première fois le seuil des 200.000 contaminations en 24 heures. Vendredi, 232.200 cas ont été enregistrés.

Face à ce "raz-de-marée", le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures de restrictions sanitaires comme le recours obligatoire au télétravail dans les entreprises concernées ou le retour des jauges pour les événements publics.

On ignore encore à quel point cette explosion des contaminations se traduira par des formes graves, potentiellement mortelles, submergeant les hôpitaux et obligeant à des restrictions plus drastiques.

Vendredi en présentant ses voeux pour 2022, le président Emmanuel Macron a annoncé des "semaines difficiles" mais "de vraies raisons d'espérer grâce au vaccin".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations en légère hausse en Bourgogne Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.1
légère pluie
le 26/06 à 0h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
99 %

Sondage