covid-moi-un-lit.com : une application pour trouver des lits de réanimation

Publié le 30/03/2020 - 07:27
Mis à jour le 03/04/2020 - 13:32

Créée à l’initiative de deux médecins bisontins, Romain Léger et Vincent Bailly en six jours seulement et en parallèle de leurs activités médicales, cette application propose aux médecins de gagner un temps précieux dans leur recherche de lits de réanimation, avec une plateforme diffusant les disponibilités en temps réel, apprend-on ce 28 mars 2020.

Cette application est soutenue par la CCI du Doubs, la SiliconComté et Hacking Health

Trouver un lit, c’est sauver une vie

Covid moi un lit est une application permettant aux professionnels du monde médical de connaître en temps réel la disponibilité de lits de réanimation dans les établissements de santé et ce, à l’échelle de la France. Les informations issues directement du terrain sans la complexité des filtres administratifs permettent un mode de communication réactif et efficient.

L’application Covid moi un lit "se veut très pratique et répond à un besoin urgent. Elle apporte une solution à une problématique clairement soulignée ces derniers jours dans la presse, notamment dans l'interview du Dr Sengler (Mulhouse) par Le Point le 22 mars dernier : « La répartition des patients est d’autant plus problématique qu’il n’existe pas en France d’outils permettant de savoir où il y a des places de réanimation libres. Les réanimateurs passent un temps fou au téléphone pour les trouver ». En permettant de gagner du temps aux médecins, Covid moi un lit participe à sauver des vies ! ", nous indique-t-on.

©

Un outil développé par des médecins, pour des médecins

Les deux médecins bisontins, Romain Léger et Vincent Bailly ont développé l’application de façon totalement bénévole et dénuée de tout but commercial pour proposer au corps médical, confronté quotidiennement à l’urgence sanitaire, une réponse aux problématiques de terrain. "L’objectif n’étant pas de concurrencer ou de parasiter les systèmes actuels mis en place mais d’apporter une aide supplémentaire pour les professionnels de santé", apprend-on.

Covid-moi-un-lit.com : Comment ça marche ?

Covid moi un lit est un outil gratuit et collaboratif. Tous les acteurs de soins (urgentistes et réanimateurs notamment) impliqués dans la prise en charge des malades COVID nécessitant des soins de réanimation peuvent avoir accès à cette plateforme. Ils pourront renseigner eux-mêmes les lits disponibles dans leur unité en 30 secondes chrono.

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.33
forte pluie
le 15/06 à 3h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
96 %