Et après ? Macron fera des propositions en juillet

Publié le 04/06/2020 - 09:28
Mis à jour le 04/06/2020 - 09:28

Emmanuel Macron, qui a promis de se "réinventer", va intensifier ses consultations afin de "faire des propositions aux Français" entre le second tour des municipales le 28 juin et le 14 juillet, a indiqué l'Élysée à l'issue d'une rencontre avec les présidents des trois chambres.

© d poirier ©
© d poirier ©

Le chef de l’État a décidé de charger Richard Ferrand (Assemblée), Gérard Larcher (Sénat) et Patrick Bernasconi (Conseil économique, social et environnemental) de lui remettre pour fin juin un diagnostic de sortie de crise.

Emmanuel Macron va envoyer un courrier pour définir cette "mission informelle", qui portera sur "les grands sujets d'après-crise (organisation sociale, politique, économique) et les transitions à conduire dans l'après-Covid, dans un esprit de concorde nationale", a précisé l'Elysée.

Une "prise de parole forte"

Début juillet verra converger l'aboutissement de plusieurs travaux, comme ceux de la Convention citoyenne sur le climat et le Ségur de la Santé, qui participeront à l'élaboration du "cahier des charges pour construire l'après" et "matérialiser l'invitation du président à se réinventer, pour faire des propositions aux Français" après les municipales, a conclu l'Elysée. Parmi plusieurs options, est évoquée une "prise de parole forte" du président. Ces mesures pourraient lui permettre de lancer une nouvelle phase du quinquennat, deux ans avant l'élection présidentielle de 2022.

Emmanuel Macron avait appelé, lors de son allocution du 13 avril, à "nous réinventer, moi le premier", notamment en sortant "des sentiers battus" et des "idéologies" avec la crise du coronavirus.

Au cours de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a déjà reçu début avril Gérard Larcher et Richard Ferrand. Il s'est entretenu mardi avec Patrick Bernasconi, la troisième assemblée de la République qui organise actuellement la Convention citoyenne sur le climat.

Emmanuel Macron doit par ailleurs rencontrer jeudi les organisations syndicales, principalement pour évoquer la gestion sociale de la crise comme le chômage partiel et la formation.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Déconfinement

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Bons plans, petits prix et voyages gratuits* sur les TER en Bourgogne Franche-Comté et partout en France cet été

Pour relancer la fréquentation des trains, 11 régions de France métropolitaine (hors Ile-de-France et Corse) et la SNCF a lancé le 12 juin une grande opération de promotion "TER de France" : petits prix, offres tarifaires, Pass' pour voyager gratuitement jusqu'à fin août avec un abonnement annuel.

Cartes bleues et consommation électrique : des indicateurs pour analyser la reprise d’activité

En juin 2020, l'activité en Bourgogne Franche-Comté a été inférieure de 12% par rapport à la normale selon une note de conjoncture de l'Insee qui utilise de nombreuses données pour analyser la reprise : de la consommation électrique des entreprises jusqu'aux montants des transactions par carte bancaire qui retrouvent un niveau (presque) habituel...

Politique

Besançon : la majorité municipale contre le projet « Hercule » d’EDF

Un vaste projet de réorganisation d'EDF, présenté en 2019, est en cours de réflexion, il s'appelle "Hercule". "Une nécessité" pour le ministre de l'Économie, mais les syndicats et plusieurs partis politique ne l'entendent pas de cette oreille. À Besançon, la majorité municipale se dit contre le projet et demande un débat public dans un communiqué du 8 avril 2021.

Euthanasie : le débat dépasse les clivages politiques et divise les spécialistes

Le débat sur l'euthanasie, relancé à travers le décès de l'ancienne députée du Doubs  Paulette Guinchard, et d' une proposition de loi examinée jeudi à l'Assemblée, continue à diviser la classe politique mais aussi les spécialistes, signe d'un sujet toujours aussi douloureux, cinq ans après la loi Claeys-Leonetti.

Fin de vie : Jacques Grosperrin veut « un vrai débat de société, sans précipitation »

L'Assemblée nationale s'apprête à débattre d'une proposition de loi visant à garantir et renforcer les droits des personnes en fin de vie. Le sénateur LR du Doubs Jacques Grosperrin n'est pas défavorable à de nouvelles perspectives "mais dans des limites claires et parfaitement encadrées".

Castex privilégie le maintien des régionales en juin : décision la semaine prochaine

Pas de report pour le moment. Le gouvernement privilégie "à ce stade" le maintien en juin des élections régionales et départementales si les conditions sanitaires peuvent être respectées sans "altérer l’expression libre et sécurisée du vote de nos concitoyens", a affirmé ce jeudi 1er avril Jean Castex au Sénat.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.5
couvert
le 11/04 à 9h00
Vent
4.75 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
46 %

Sondage