Internet, marché de Noël, livraisons... Les achats de Noël en 4 questions à l'UFC Que choisir du Doubs

Publié le 10/12/2022 - 09:46
Mis à jour le 20/06/2023 - 14:20

Depuis plusieurs semaines, les Franc-Comtoises et les Francs-Comtois dépense leur argent pour acheter des cadeaux de Noël. Sur Internet, sur les marchés de Noël, dans les magasins... Jean-Pierre Courtejaire, président de l'association UFC Que choisir du Doubs, met garde contre certaines pratiques et rappelle les droits des consommateurs. 

Peut-on acheter en toute confiance sur les marchés de Noël ?

Jean-Pierre Courtejaire : "Traditionnellement, ce que l’on vient acheter sur un marché de Noël, ce sont les produits du terroir et l’artisanat local. Si la plupart des vendeurs respectent les règles, certains proposent des articles sans rapport avec les fêtes de fin d’année ou provenant de l’étranger. Voici quelques conseils à cet égard.

S’agissant des denrées alimentaires, attention aux recettes dites traditionnelles. Pour vous assurer de la réalité de cette mention, fiez vous à quelques indices du type emballage ou conserve. Il faut rappeler que le fait pour un professionnel de commercialiser des produits, dont l’origine est floue s’apparente à une pratique commerciale trompeuse sanctionnée par le Code de la consommation. L’indication d’origine est d’ailleurs obligatoire pour certains aliments tels que le miel ou l’huile d’olive. Pour les autres, elle le devient si l’absence d’indication est de nature à créer une confusion dans l’esprit du consommateur.  Sur les marchandises non alimentaires de type décorations de Noël, la mention « Fabriqué en France » est facultative, mais dès lors qu’elle est apposée, elle doit respecter la réglementation spécifique. De même, l’utilisation illicite de marques ou de signes tels que la cocarde tricolore  constitue un délit."

Que faut il vérifier lors de l’achat de cadeaux sur Internet ?

Jean-Pierre Courtejaire : "L’UFC Que choisir vous donne quelques conseils pour vos achats en ligne, valables pas seulement lors des fêtes de fin d’année.

D’abord, il est toujours préférable de s’y prendre assez tôt et de s’assurer des délais de livraison. Ensuite, il faut vérifier le prix (à comparer avec d’autres enseignes), la disponibilité du produit ainsi que ses caractéristiques essentielles.

Il vaut mieux privilégier les vendeurs domiciliés en France, voire en Europe, surtout pour les achats sur marketplace (place de marché), c'est-à-dire des plateformes mettant en relation acheteurs et vendeurs sur Internet, par exemple sur Amazon, Cdiscount ou la FNAC. A noter que depuis mai 2022, la loi est venue renforcer l’information de l’internaute pour permettre de connaître l’identité du vendeur sur les marketplace. Ceci est d’autant plus important que c’est ce vendeur qui est juridiquement responsable, notamment en cas de problème de livraison ou de non-conformité du produit.

Autres petits conseils en cas d’achats en ligne : Se renseigner sur les conditions générales de vente et, si possible, sur la réputation du vendeur ; vérifier le contenu de son panier avant de le valider ; se méfier des offres trop alléchantes et des publicités figurant sur les réseaux sociaux."

Peut-on faire usage du droit de rétractation pour l’achat de cadeaux ?

Jean-Pierre Courtejaire : "Tout dépend des modalités de l’achat. S’il est effectué en ligne, ce droit s’applique. Il n’en est rien pour les achats en magasin ou sur marché de Noël, comme c’est le cas pour les foires et salons. Sur les marchés de Noël, les exposants sont tenus d’apposer une affichette précisant que le droit de rétractation ne s’applique pas.

Pour les achats sur Internet, le droit de rétractation s’exerce dans un délai de 14 jours calendaires à compter de la livraison pour la vente de biens ou de la commande s’il s’agit d’une prestation de service. Il existe toutefois des exceptions, en particulier si le bien est personnalisé ou a été confectionné selon les spécifications du client. Ce droit ne s’applique pas non plus si le bien acheté est susceptible de se détériorer ou se périmer rapidement."

Comment réagir en cas de difficultés liées à la livraison ?

Jean-Pierre Courtejaire : "Lorsqu’un achat doit donner lieu à livraison, le vendeur est tenu de communiquer au client de manière claire et lisible, avant la signature du contrat, la date ou le délai auquel il s’engage à livrer le bien ou à exécuter le service. En l’absence d’informations, le vendeur est tenu de livrer dans un délai maximal de 30 jours.

En cas de retard de livraison, il faut mettre en demeure le vendeur par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR) de faire livrer dans un délai supplémentaire, au terme duquel il est possible de dénoncer le contrat, toujours par LRAR, si la livraison n’a pas eu lieu. Le vendeur est alors tenu de procéder au remboursement dans un délai maximum de 14 jours. Si la date de livraison est une condition essentielle (ex.Noël), il est utile de le préciser dans le contrat, ce qui permettra en cas de non respect de rompre le contrat sans mise en demeure préalable.

Dans l’hypothèse d’une marchandise reçue endommagée, il est conseillé de refuser de signer le bon de livraison ou, si c’est possible, d’y inscrire les réserves et de refuser la marchandise. Il faut alors mettre en demeure le vendeur par LRAR de faire livrer un produit conforme. Les frais d’acheminement sont à la charge du vendeur, qui peut se retourner contre son transporteur.

Si vous contestez avoir reçu la marchandise, il appartient au vendeur, seul responsable de la bonne exécution de la commande, de s’assurer de la réception par le client. Il doit donc en apporter la preuve en cas de contestation. Sa responsabilité est automatique, le client n’aura pas à prouver de faute."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

ufc que choisir

Fin du tarif règlementé du gaz : les conseils de l’UFC Que choisir de Besançon…

À partir du 1er juillet 2023, le prix du gaz ne sera plus règlementé. Qu’est-ce ça change pour les consommateurs ? Que faut-il faire ? quels sont les pièges à éviter ? Benjamin Capelli, juriste de l’association de consommateurs UFC Que choisir du Doubs, réponds à toutes nos questions.
 

Inflation et crise énergétique : les conseils de l’UFC Que choisir du Doubs pour faire des économies

Depuis quelques mois, les factures d’énergie explosent et les prix des produits alimentaires ne cessent d’augmenter de quoi vider les porte-monnaies à vitesse grand V sans pour autant exagérer dans sa consommation. Nous avons rencontré Benjamin Capelli, juriste pour l’association UFC Que choisir du Doubs à Besançon afin qu’il nous donne des conseils pour éviter de se ruiner davantage.

Nutri-score D et E : “Gare aux fausses interprétations !” alerte l’UFC Que Choisir

L’UFC Que choisir organise ce mois de mai 2022 une campagne de communication en faveur du Nutri-score, étiquetage affichant la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. L’association met en garde sur les mauvaises interprétations, notamment sur les aliments traditionnels de Bourgogne-Franche-Comté.

Le Comté sous le feu des questions de l’UFC Que Choisir

UFC Que Choisir • Pour reprendre un ancien slogan. Ici , dans la région, « le Comté, on l’aime sans compter ! » L’association de consommateurs UFC Que Choisir du Doubs, s’est penché sur les particularités de ce fromage si typique et presque universel. Spécificités du Comté et enjeux d’avenir : Jean-Pierre Courtejaire a répondu à nos questions

Le Mont d’Or sous le feu des questions de l’UFC Que Choisir

UFC Que Choisir • Froid ou en « boîte chaude » ? On connaît la saisonnalité et la typicité du Mont d’Or L’association de consommateurs, l’UFC Que Choisir du Doubs, s’est penché sur les spécificités de ce fromage de notre terroir. Spécificités, rareté , garanties de qualité, et même vertus ! Voici tout ce que vous devez savoir sur le célèbre Mont d’Or grâce à Jean-Pierre Courtejaire.

Frais bancaires de succession : “des facturations à prix d’or sur le pécule des morts” selon l’UFC Que choisir

Dans un communiqué du 29 octobre 2021, à quelques jours de la Toussaint, l’UFC-Que Choisir s’est penchée sur la tarification ignorée des frais de succession, mais à l’origine d’une manne bancaire d’au moins 150 millions d’euros. Au regard du caractère jugé confiscatoire des tarifs pratiqués en France qui atteignent 233 euros en moyenne, un niveau jusqu’à trois fois plus élevé que celui pratiqué chez nos voisins européens, l’association presse les pouvoirs publics d’intervenir au plus vite.

Internet mobile : l’UFC Que Choisir lance une appli pour connaitre la qualité du réseau

L’UFC-Que Choisir lance l’application gratuite Queldébit permettant aux utilisateurs de tester la qualité de leur connexion à l’Internet mobile où il se trouve. Une initiative qui n’est pas sans rappeler l’appli TaDuRézo lancée à l’automne dernier en Bourgogne-Franche-Comté…

Economie

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Nouvelle action coup de poing des éleveurs laitiers haut-saônois contre Lactalis

Une action d’interception d’un camion de lait Lactalis a eu lieu mardi soir en Haute-Saône près de Vesoul. Les éleveurs s’estimant "floué" par la société, demandent "une rémunération décente des producteurs". Le lait du camion devant initialement servir à la fabrication de fromage a été repris et sera utiliser pour l’alimentation des veaux. 

Open Business : les prochains rendez-vous de la CCI Saône-Doubs pour répondre aux défis et enjeux de demain

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Saône-Doubs a présenté mardi 20 février 2024 les trois nouvelles thématiques de son cycle de conférences baptisé Open Business. Au programme cette année, des rencontres autour des thèmes de l’intelligence artificielle, du vieillissement de la population et de la performance dans l’entreprise et le sport à Besançon, Vesoul et bientôt Montbéliard. 

“Coiffure Michel Delgrande” devient “Le 83 coiffure” au centre-ville de Besançon

Loïc, coiffeur depuis 24 ans dans le salon Michel Delgrande, situé au 83 rue des Granges à Besançon, a eu envie de nouveauté. Jeudi 15 février 2024, après environ 34 ans sous le nom de son fondateur, le salon a finalement changé d’identité pour devenir "le 83 coiffure". Pour autant, cette nouveauté ne tend pas à oublier le passé…

En immersion dans le plus vaste chantier privé à Besançon…

Depuis quelques mois, les travaux ont démarré dans l’ancienne institution Saint-Jean du quartier Saint-Claude à Besançon dans le cadre du projet immobilier comptant 245 logements, dont 80 en rénovation, porté par le groupe SMCI : le Domaine Hugo. En ce moment, un parking souterrain de type silo de 240 places est en cours de construction… Fabrice Jeannot, président du groupe SMCI et Patrick Collard, directeur technique du groupe nous en parlent.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.55
légère pluie
le 26/02 à 21h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
90 %