L'ARS appelle soignants et professionnels de santé à venir "en renfort" dans les hôpitaux

Publié le 04/11/2020 - 18:06
Mis à jour le 04/11/2020 - 18:37

Urgence Coronavirus •

C’est un appel urgent de Pierre Pribile. Le directeur régional de l’agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté appelle les professionnels de santé « de tout âge et de tout horizon » à venir épauler les équipes médicales dans les hôpitaux.

Pierre Pribile note qu’il y a « plus d’absentéisme parmi les soignants (dans les hôpitaux) car le virus circule plus dans la population lors de cette deuxième vague ».

Mercredi, « plus de 1.240 personnes sont hospitalisées en Bourgogne-Franche-Comté, dont plus de 150 en réanimation », selon l’ARS qui compte plus de 100 entrées par jour de patients atteints par le virus, dont 150 en réanimation. Lors du pic de la première vague de l’épidémie, 1.300 patients étaient hospitalisés en Bourgogne-Franche-Comté.

Au 4 novembre 2020, 1.240 patients sont hospitalisés dans les hôpitaux de la région, dont 150 en réanimation alors que le pic n'a pas été atteint. À titre de comparaison, le pic de la première vague était de 1.380 patients hospitalisés pour formes graves de la Covid-19. De plus, la région Bourgogne Franche-Comté fait partie des six régions les plus touchées par l'épidémie.

"En réanimation, notre point de rupture est autour de 300 patients Covid", a précisé le directeur général de l'agence de santé. Si le nombre d'hospitalisations de patients Covid venait à dépasser 2.000 (soit la moitié des lits de médecine disponibles dans la région) pour atteindre plus de 2.500 patients, ça serait "le scénario catastrophe"

Au regard de la situation régionale, les hôpitaux sont contraints de retourner leur organisation (déprogrammation d'opérations) et de réaliser des transferts de patients en réanimation quotidiens en priorité en provenance du sud de la Saône-et-Loire et du sud du Jura, en particulier de Lons-le-Saunier.

"Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues"

Face à cet afflux de patients, le directeur de l'agence régional de santé appelle tous les soignants, professionnels de santé, de tout âge, de tout horizon, à venir en renfort aux hôpitaux de toute la région en Bourgogne-Franche-Comté. En appui aux propos du directeur de l'ARS, Murielle Plaza, directrice des soins au groupe hospitalier de Haute-Saône précise que "toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, elle nous seront forcément utiles en unité covid et dans d'autres services."

L'ARS n'a pas d'objectifs de renforts chiffrés. "Nous savons que l'immense majorité des soignantes est occupée en ce moment, nous nous adressons à une frange étroite : soit des soignants disponibles entre deux activités, soit en transition professionnelle, soit en arrêt d'activité depuis peu de temps, soit qui ont du temps en plus de leur activité", souligne Pierre Pribile, "on ne peut se permettre de laisser de côté du temps disponible de soignants".

"Nous sommes, en ce moment-même, tous, les co-auteurs du scénario qui vient, il faut donc faire en sorte qu'on n'écrive pas un scénario catastrophe", a déclaré le directeur de l'ARS.

  • Les soignants et professionnels de santé qui le souhaitent peuvent  contacter directement un hôpital où se rendre sur la plateforme renfort RH

Allez + loin

1 Commentaire

Il est bien temps ! Ah si nos responsables avaient lu le plan Bachelot... L'appel aux retraités y était consigné depuis le début.
Publié le 5 novembre 2020 à 10h51 par Dominique Barbelet • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Cernés par le sucre ?

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.51
légère pluie
le 16/04 à 18h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
90 %