Le "pass sanitaire" étendu : ce qui change à compter de ce 21 juillet 2021

Publié le 20/07/2021 - 18:42
Mis à jour le 20/07/2021 - 18:42

Suite aux annonces d’Emmanuel Macron, le pass sanitaire sera nécessaire à compter de ce mercredi 21 juillet 2021 pour accéder aux lieux de loisirs et de culture qui réunissent au moins 50 personnes.

L’extension du "pass sanitaire"» se déroule en 2 étapes :

Dès le 21 juillet aux lieux de loisirs et de culture : spectacles, parcs d'attraction, concerts, festivals ;

À partir du début du mois d’août - après le vote d’un texte de loi - dans :

  • les cafés, les restaurants, les centres commerciaux ;
  • les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médicosociaux ;
  • les avions, trains et cars pour les longs trajets. Les contrôles aux frontières seront renforcés pour les ressortissants en provenance de pays à risques avec isolement contraint pour les voyageurs non-vaccinés.

Afin de tenir compte de la situation spécifique de certaines catégories de personnes, l’obligation du « pass sanitaire » est repoussée au 30 août.

  • Les jeunes de 12 à 17 ans. "La raison en est que la vaccination n’ayant été ouverte, pour cette catégorie d’âge, qu’au mois de juin, des millions de jeunes auraient été contraints d’effectuer des tests à répétition pour toutes leurs activités estivales, à partir du 21 juillet. Cet aménagement permettra, d’ici au 30 août, aux 12-17 ans d’être vaccinés" indique le gouvernement
  • Les salariés des lieux et établissements recevant du public. "La raison en est que pour ces salariés, n’ayant pas encore reçu deux doses de vaccin devraient se faire tester presque chaque jour pour aller travailler". Attention, leur 1re injection devra être réalisée au plus tard le 1er août. Le "pass sanitaire" reste exigible pour les clients qui fréquenteront ces lieux aux dates dès les 21 juillet et 1er août 2021.

Le port du masque va lui aussi évoluer. Avec le pass sanitaire, "vous n'aurez plus la nécessité ou l'obligation de porter le masque" dans les espaces où il est exigé, a indiqué Olivier Véran ce mardi matin sur RTL

Ce qui change à partir du 21 juillet

Selon le décret paru mardi au Journal officiel, il faudra systématiquement présenter son pass sanitaire pour aller au cinéma, au théâtre, à la foire, à la salle de sport, à la piscine, à un concert ou au parc d'attractions. Le pass était déjà en vigueur dans ces lieux, mais à partir de 1.000 personnes. Les musées et bibliothèques ont été ajoutés à la liste initiale.

Ce pass sanitaire doit prouver :

  • une vaccination totale,
  • un test négatif récent
  • une immunisation au coronavirus,

"Les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l'espace public ou dans un lieu ouvert au public", rassemblant au moins 50 personnes, doivent eux aussi être régis par un pass

Et après ?

Début août", il devrait de nouveau étendu cette fois-ci aux bars, restaurants, cafés (même en terrasse) et transports.

L'application du passe sanitaire dans les centres commerciaux reste à préciser

Le gouvernement précise qu'une "période de rodage" sera mise en application avant le début des sanctions.

Et les amendes ?

Elles sont moins conséquentes que prévues : 1.500 euros pour un restaurateur qui ne contrôlerait pas le pass sanitaire d'un client, contre 9.000 voire 45.000 euros prévu initialement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

L’efficacité de certains antidépresseurs remise en cause par une étude

Une étude scientifique qui ne manque pas de faire parler. L'intérêt des antidépresseurs serait remis en cause, car la dépression n'est pas liée à un déséquilibre chimique. La thèse, récemment soutenue par une psychiatre britannique, est largement contestée, mais cette polémique a l'intérêt d'illustrer les difficultés rencontrées pour comprendre cette maladie.

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.11
peu nuageux
le 13/08 à 21h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
41 %

Sondage