Alerte Témoin

Les régions fusionnent... l’observatoire régional de la santé aussi !

Publié le 04/06/2015 - 17:19
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:02

L’ORSP de Franche-Comté et l’ORS de Bourgogne, créés en 1982 et 1984, partenaires depuis 2011, affirment leur volonté de mutualiser leurs compétences.

capture_decran_2015-06-03_15.30.07.png
©Observatoire régional de santé
PUBLICITÉ

 Anticipant la réforme territoriale, les deux observatoires ont souhaité fusionner pour devenir l’ORS Bourgogne Franche-Comté (BFC), sous la directive du président du conseil d’administration. M. Vandel, chef du service de psychiatrie de l’adulte du CHRU de Besançon.

L’ORS BFC propose un interlocuteur unique afin de "faciliter les discussions entre partenaires et la représentation auprès des organisations".

Le rôle de l’observatoire a évolué ces dernières années, de "la présentation de constats bruts (...) au conseil méthodologique en santé publique et à l’accompagnement dans l’élaboration de programmes et projets". 

Aujourd’hui, l’Observatoire est actif dans les domaines de l’informatique, la cartographie, la statistique, le secrétariat PAO et les qualifications d’études diverses, en démographie, sociologie etc. L’ORS "Il inscrit son action dans une perspective de réduction des inégalités de santé, élément fondamental de la politique de santé publique."

Missions de l’observatoire Bourgogne Franche-Comté

  • L'ORS réalise des études de santé publique et conduit des évaluations d’actions de prévention, de programmes de santé et de dispositifs d’amélioration de la qualité des soins. 
  • L'ORS participe, du fait de sa propre expertise, à la définition et à la mise en œuvre des politiques de santé de la région. 
  • L'ORS offre une aide méthodologique aux promoteurs d’études ou d’actions. 
  • L'ORS communique des informations de santé selon des modalités adaptées : tableaux de bord, rapports, synthèses, plaquettes, articles, sites internet, congrès etc.  
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fusion des régions

Fusion Bourgogne-Franche-Comté : les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018

Trois régions sur treize ont réduit leurs dépenses de fonctionnement après la réforme territoriale de la fusion des régions. En Bourgogne Franche-Comté, les dépenses de fonctionnement - à périmètre constant - ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018.

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Dans la catégorie

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.1
couvert
le 23/02 à 18h00
Vent
3.87 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
66 %