Réserves de sang en baisse en Bourgogne Franche-Comté : "Nous avons des craintes pour les semaines à venir" selon le directeur de l'EFS

Publié le 20/01/2021 - 17:30
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:38

L'affaiblissement de la mobilisation après les fêtes de fin d'année n'a pas permis à l'Établissement français du sang (EFS) de collecter suffisamment de sang. Il constate un impact négatif sur les réserves.

Grâce aux 79.267 donneurs de la région mobilisés sur toute l’année 2020, l’EFS Bourgogne-Franche-Comté a répondu aux besoins de tous les malades. "Si on peut se féliciter d’avoir malgré la pandémie réussi à assurer le soin de tous les patients en attente de transfusion, nous regrettons néanmoins le déficit de nouveaux donneurs, avec près d’un quart de recrutement en moins par rapport à 2019", souligne le Dr Slimane, directeur adjoint de l'EFS régional.

"Nous avons des craintes pour les semaines à venir"

L'affaiblissement de la mobilisation après les fêtes de fin d'année n'a pas permis à l'Établissement français du sang (EFS) de collecter suffisamment de sang. "Nous avons tenté de compenser les jours fériés par un allongement des horaires les samedis 26 décembre et 2 janvier, mais cette mesure n'a pas eu les effets attendus sur la mobilisation", précise le Dr Slimane.

De ce fait, la période est difficile : "les stocks baissent et nous avons des craintes pour les semaines à venir sans un regain de mobilisation", ajoute-t-il. L'EFS rencontre des difficultés sur l'organisation de collectes en entreprise en raison du télétravail tout comme en milieu étudiant ; quand elles sont maintenues, la fréquentation est diminuée par rapport aux standards habituels de l'EFS. "En 2020, nous avons eu une baisse de 64% des dons sur les collectes étudiantes et près de la moitié moins de dons dans les entreprises du fait de la pandémie", explique le directeur adjoint.

Trois raisons de donner son sang

Pour l'EFS, le recrutement de nouveaux donneurs est important pour trois raisons selon le Dr Slimane :

Renouveler les donneurs. "Chaque année, 170 000 personnes quittent le contingent des donneurs par limite d’âge ou contre-indications médicales. Or pour 1 départ, il faut recruter 1,5 nouveau afin d’obtenir un nombre de dons équivalent, les anciens donneurs donnant plus souvent que les nouveaux."

Répondre de manière adaptée à chaque besoin. "Avec 500 000 transfusés en France par an, le recrutement de profils variés apporte la diversité en groupes sanguins et phénotypes indispensables pour couvrir les besoins de toute la population malgré ses différences génétiques."

 Assurer quel que soit le contexte les besoins immédiats. "La crise sanitaire qui nous touche est un bon exemple. Un nombre important de malades de la Covid-19 c’est autant de donneurs écartés temporairement du don, puisqu’il faut attendre 28 après l’arrêt des symptômes pour pouvoir donner son sang. Il faut donc compter sur de nouveaux donneurs pour assurer les 10 000 dons nécessaires chaque jour en France."

"Nous devons sensibiliser TOUS les citoyens à l’importance du don de sang et ce dès le début de l’année. Venez donner votre sang, c’est une manière solidaire de prendre l’air et de sauver des vies", insiste le Dr Slimane.

 Comment donner votre sang ?

Avant de vous présenter sur un lieu de collecte

Prenez rendez-vous : dans ce contexte sanitaire particulier l'EFS invite les citoyens à réserver au plus vite un créneau pour leur prochain don via l’application Don de sang ou sur mon- rdv-dondesang.efs.sante.fr. Initiative de Bourgogne-Franche-Comté, répandue maintenant sur tout le territoire national, le service de prise de RDV en ligne permet d’assurer la fluidité de la collecte pour un niveau de sécurité optimale ainsi qu’une fréquentation adéquate aux besoins pour les malades.

  • Pensez à vous munir de l'attestation de déplacement dérogatoire si votre rendez-vous en collecte (déplacements inclus) se déroule pendant les horaires de couvre-feu.
  • Munissez-vous d’une pièce d’identité ou de votre carte donneur, disponible dès 2 dons sur l’appli Don de sang.
  • Respecter un délai de 14 jours après avoir été en contact étroit avec un cas confirmé de la Covid- 19 ou après l’arrêt des symptômes, si vous avez eu des symptômes grippaux.
  • Respecter un délai de 28 jours après l’arrêt des symptômes si vous avez été malade de la Covid- 19.

Pour donner, il faut :

  • Être âgé de 18 à 70 ans
  • Peser au moins 50 kg
  • Se sentir en bonne forme

Tous les lieux de don sur dondesang.efs.sante.fr/trouver-une-collecte

Infos +

En Bourgogne-Franche-Comté l’EFS propose des collectes de sang mobiles pour aller au plus près des citoyens. Une trentaine de collectes sont organisées chaque semaine avec le soutien précieux des associations pour le don de sang bénévole. Et 7 maisons du don sont également ouvertes quasi quotidiennement à Auxerre, Belfort, Besançon, Chalon-sur-Saône, Dijon, Mâcon et Sens.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Le vaccin d’AstraZeneca est efficace sur les formes graves, défend Pannier-RunacherLire plus

Alors que la vaccination chez les médecins généralistes doit démarrer jeudi en France avec ce vaccin, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, a défendu mercredi matin sur LCI le vaccin AstraZeneca.

"Il y a ce que les gens pensent et ce que les études scientifiques montrent. Les dernières études scientifiques montrent que le vaccin AstraZeneca est très efficace sur les formes graves. Et c'est ce qu'on recherche. Le vaccin peut être moyennement efficace sur le fait que vous démarriez la maladie. Mais comme c'est une maladie qui à 80% est relativement bénigne, cela n'a pas de portée pratique, ni pour vous, ni pour le système de santé", a-t-elle expliqué.

Sondage – Pensez-vous aller profiter des festivals cet été, même assis ?

SONDAGE • La semaine dernière, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a affirmé aux organisateurs de festivals qu'ils pourront se dérouler cet été avec une jauge limitée à 5.000 spectateurs et assis. Quid de l'ouverture des bars et des foodtrucks... rien n'a encore été déclaré sur ces "détails". En connaissant ces mesures, pensez-vous aller profiter des festivals cet été ?

Covid-19 : Quels sont les restaurants ouverts en livraison et en drive à Besançon et dans le Grand Besançon ?

Alors que les restaurants ne peuvent pas encore rouvrir au public et avec les restrictions relatives au couvre-feu à 18 heures, maCommune.info vous propose une liste régulièrement mise à jour des restaurants poursuivant leur activité à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon...

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté ne fait plus partie des régions les plus impactées par l’épidémie

Le préfet de Bourgogne de Franche-Comté Fabien Sudry et le directeur régionale de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté ont annoncé ce mercredi 17 février une diminution du nombre de cas positifs de Covid-19 dans la région. Aujourd'hui, elle ne fait plus partie des régions les plus impactées par l'épidémie, mais cette bonne nouvelle s'accompagne de la menace des variants... Explications.

Covid-19: quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les derniers chiffres • Selon les derniers relevés de Santé publique France en date du 12 février 2021, la situation sanitaire connaît une lente amélioration avec 177 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne Franche-Comté (198 en France)  et un taux de positivité à 6,1 % pour un taux de reproduction à 0,88. Les hospitalisations sont également en baisse avec 1647 patients, dont 152 en réanimation.

Covid-19: le tocilizumab réduit le risque de décès, selon une étude    Lire plus

Un médicament anti-inflammatoire, le tocilizumab, réduit le risque de décès chez les patients hospitalisés atteints de Covid-19 sévère, selon les résultats d'un vaste essai salué comme une "bonne nouvelle" par les spécialistes. Les résultats signifient que "pour 25 patients traités par tocilizumab, une vie supplémentaire serait sauvée", indiquent les responsables de ce vaste essai clinique britannique Recovery, qui teste toute une gamme de médicaments.

Le tocilizumab, utilisé contre la polyarthrite rhumatoïde, s'administre par voie intra-veineuse.

L'étude a également montré que le tocilizumab raccourcit le délai de sortie des patients de l'hôpital et réduit le besoin de respiration artificielle.

Santé

Covid-19 : le variant britannique gagne du terrain dans le Doubs avec 43% des tests positifs

Face à la progression de la diffusion du variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs, l’Agence régionale de santé et la préfecture du département appellent la population à redoubler de vigilance et mettent en œuvre des mesures complémentaires, dans un communiqué commun du 24 février 2021.

Covid-19 : le test salivaire arrive dans les établissements scolaires

Depuis lundi 22 février 2021, les tests salivaires pour dépister la Covid-19 sont distribués dans les écoles. L'objectif du Premier ministre est d'effectuer 200.000 tests par semaine à réaliser par la salive plutôt que le nez. Un test plus pratique et moins désagréable pour les plus jeunes enfants. Comment ça marche ?

Covid-19 : légère baisse des cas, mais une activité hospitalière qui reste très soutenue en BFC

Pour l'Agence Régionale de la Santé, la baisse du taux d'incidence observée dans la région est à mettre au crédit des efforts individuels et collectifs des habitants de Bourgogne-Franche-Comté. Cette mobilisation doit toutefois être maintenue face à la menace que constituent les variants du virus présents en tous points du territoire, nous indique l'ARS dans un communiqué du 19 février 2021.

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.

Le dépistage du cancer colorectal en 3 vidéos de l’Institut national du cancer

Du 1er au 31 mars, dans le cadre de l'opération Mars Bleu les populations de plus de 50 ans, hommes et femmes, sont appelées à se faire dépister du cancer du côlon-rectum, soit le deuxième cancer le plus meurtrier en France. L'institut national du cancer a publié 3 vidéos pour démystifier ce dépistage.

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté ne fait plus partie des régions les plus impactées par l’épidémie

Le préfet de Bourgogne de Franche-Comté Fabien Sudry et le directeur régionale de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté ont annoncé ce mercredi 17 février une diminution du nombre de cas positifs de Covid-19 dans la région. Aujourd'hui, elle ne fait plus partie des régions les plus impactées par l'épidémie, mais cette bonne nouvelle s'accompagne de la menace des variants... Explications.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.64
ciel dégagé
le 25/02 à 0h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
66 %

Sondage