StopCovid : 1,5 million de téléchargements et "une poignée" de notifications

Publié le 11/06/2020 - 17:15
Mis à jour le 11/06/2020 - 18:43

L'application française StopCovid de traçage de contacts contre le coronavirus a été téléchargée 1,5 million de fois plus d'une semaine après son lancement, mais n'a donné lieu qu'à "une poignée" de notifications, a indiqué jeudi à la presse le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O.

 ©
©

Voulue par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus et très critiquée par ceux qui redoutent une société de surveillance, StopCovid doit permettre à un utilisateur qui se découvre contaminé de prévenir automatiquement toutes les personnes qu’il a croisées à moins d’un mètre, pendant plus de 15 minutes, au cours des deux dernières semaines.

"Evidemment, dans un contexte où la prévalence de l'épidémie décroît très vite, l'incitation des gens à installer l'application est limitée", a reconnu M. O, à l'issue de la présentation d'un rapport du Conseil national du numérique sur les données de santé.

"On va continuer à faire en sorte qu'il y ait des gens qui la téléchargent, éventuellement envisager des évolutions, et puis si jamais il y a une deuxième vague, il faudra prendre un certain nombre d'initiatives pour repousser l'installation de l'application", a-t-il déclaré. "Sur ce sujet de l'utilité sanitaire, ce n'est plus vraiment au secrétariat d'Etat au numérique de piloter le déploiement de cet outil, mais plutôt à la sphère santé."

L'efficacité de l'application pour smartphone dépend du nombre de personnes qui l'utilisent, même si le gouvernement l'estime utile "dès les premiers téléchargements", notamment en milieu urbain.

Alors que le gouvernement communique sur le nombre de téléchargements ou d'activations, des spécialistes du numérique avaient estimé la semaine dernière que le nombre d'utilisateurs recourant en permanence à l'application pourrait être bien moindre.

"Nous ne savons pas qui active son bluetooth ou pas. Les chiffres qui ont circulé sur les réseaux sociaux ne correspondent pas à grand chose." Cédric O.

Il a promis toute la transparence sur le coût et les modalités d'hébergement de l'application, alors que l'association Anticor a alerté le parquet national financier (PNF) sur des soupçons de favoritisme concernant l'attribution du marché public à Outscale, une filiale de Dassault Systèmes.

"Nous sommes encore en train de travailler aux marchés qui permettront de formaliser le déploiement de l'application", développée gratuitement par des fonctionnaires de l'Inria et des entreprises à titre gracieux, a-t-il précisé. "Pour l'instant, l'Etat n'a rien signé, n'a pas dépensé un seul euro", et l'ordre de grandeur des coûts de maintenance et d'hébergement estimé entre 200.000 et 300.000 euros par mois lors d'une audition au Sénat est "probablement très majoré".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Déconfinement

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Bons plans, petits prix et voyages gratuits* sur les TER en Bourgogne Franche-Comté et partout en France cet été

Pour relancer la fréquentation des trains, 11 régions de France métropolitaine (hors Ile-de-France et Corse) et la SNCF a lancé le 12 juin une grande opération de promotion "TER de France" : petits prix, offres tarifaires, Pass' pour voyager gratuitement jusqu'à fin août avec un abonnement annuel.

Cartes bleues et consommation électrique : des indicateurs pour analyser la reprise d’activité

En juin 2020, l'activité en Bourgogne Franche-Comté a été inférieure de 12% par rapport à la normale selon une note de conjoncture de l'Insee qui utilise de nombreuses données pour analyser la reprise : de la consommation électrique des entreprises jusqu'aux montants des transactions par carte bancaire qui retrouvent un niveau (presque) habituel...

Santé

Café, restos, lieux culturels, centres commerciaux… : l’entrée en vigueur de la loi sur le pass sanitaire prévue le 9 août

Alors que plus de 50 % de la population en France a reçu un schéma vaccinal complet contre le Covid-19, le variant Delta du coronavirus, plus contagieux, fait craindre une quatrième vague d’ampleur. Pour lutter contre cette nouvelle menace, le gouvernement a annoncé, mercredi 28 juillet, que la loi étendant notamment le pass sanitaire aux lieux de loisir, cafés, restaurants et certains centres commerciaux, entrera en vigueur dès le 9 août.

Rentrée 2021 et Covid-19 : le pass sanitaire sera-t-il obligatoire pour aller en classe ?

Seuls les collégiens et lycéens non vaccinés devront suivre les cours à distance si un cas de Covid-19 est détecté dans leur classe à partir de la rentrée, a annoncé ce mercredi 28 juillet Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale qui a précisé que les classes d’écoles primaires fermeraient, elles, dès le premier cas positif. Pour l'heure, aucune obligation vaccinale ou pass sanitaire n'a été décidée par le gouvernement.  

Covid-19 : nouvelles doses de vaccin et créneaux supplémentaires au vaccinodrome de Besançon

Face à la forte demande dans le Doubs, une nouvelle dotation de 6800 doses de vaccin a été faite par l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté pour maintenir le rythme de vaccination dans les différents centres de vaccination du Doubs. Pour le centre de vaccination de Micropolis à Besançon, de nouveaux créneaux sont donc disponibles pour la semaine du 26 juillet au 1er août afin d’obtenir un rendez-vous et recevoir sa première injection.

Mutilations, subordination… Nouvelles mesures de suspension pour les centres Proxidentaire à Chevigny-Saint-Sauveur et Belfort

"Compte tenu de la gravité des manquements à la qualité et à la sécurité des soins" constatés dans les centres Proxidentaire de Chevigny-Saint-Sauveur et de Belfort, l'ARS Bourgogne Franche-Comté prend de nouvelles mesures de suspension à compter du 26 juillet 2021, a-t-on appris dans un communiqué.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.08
partiellement nuageux
le 30/07 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
100 %

Sondage