Covid-19 : 1.380 patients hospitalisés, dont 144 en soins critiques en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 02/02/2022 - 09:33
Mis à jour le 02/02/2022 - 13:52

Covid-19 • Avec 150 hospitalisations supplémentaires en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté mais 27 patients de moins en réanimation : le bilan sanitaire est contrasté dans un contexte où le taux d’incidence n’arrête pas de grimper à 3.700 cas pour 100.000 habitants. Plus d’une personne sur trois qui se fait tester dans la région est positive.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Omniprésent depuis plusieurs semaines dans les contaminations, le variant Omicron est désormais lié à plus d’un décès sur deux avec Covid-19 à l’hôpital, selon des chiffres publiés vendredi par le ministère de la Santé.

Le pic de la 5e vague semble avoir été atteint fin janvier. Alors que l'on approchait les 15.000 cas positifs tous les jours en Bourgogne-Franche-Comté durant la troisième semaine de l'année, on dénombre aujourd'hui toujours 14.000 nouveaux cas chaque jour.

Le taux d'incidence reste élevé à 3.486 pour 100.000 habitants contre 3.710 la semaine dernière. Le Doubs est toujours le département où le virus circule le plus (3.486 cas pour 100.000 habitants) le Jura (3.723) et la Haute-Saône (3.600)

Le taux de positivité des tests reste lui toujours très élevé à plus de 35% en Bourgogne-Franche-Comté. Plus d'une personne sur trois qui se fait tester à la Covid-19 est positive actuellement dans la région.

Les hospitalisations sont toujours en hausse :  1.380 contre 1.285 en fin de semaine dernière (+ 95)

Le nombre de patients en réanimation, après s'être stabilisé durant 15 jours autour de 130, repart à la hausse : 144 sont en soins critiques selon les derniers chiffres de Santé Publique France. À titre de comparaison, le pic de 295 personnes en réanimation en lien avec le coronavirus avait été atteint dans la région le 7 avril 2020 lors de la première vague. On en dénombrait 252  le 16 novembre de la même année lors de la seconde vague et un pic de 229 le 25 avril 2021.

Désormais dominant, le variant Omicron provoque des formes moins graves de Covid, ce qui se traduit par des séjours moins longs à l'hôpital et un moindre risque de passage en réanimation. Le gouvernement a de ce fait décidé de commencer à lever des restrictions pesant sur les Français à partir de mercredi, mettant fin au port du masque à l'extérieur, aux jauges dans les lieux recevant du public assis ou au télétravail obligatoire.

Les hospitalisations ne baissent plus en France

En France, le nombre de personnes hospitalisées et admises en réanimation en raison du Covid-19 sont en légère hausse mardi, selon les autorités sanitaires.

Quelque 32.894 patients sont actuellement à l'hôpital avec un diagnostic Covid (contre 30.189 il y a sept jours et 32.374 lundi), selon Santé Publique France. Les services de soins critiques accueillaient pour leur part 3.751 patients, soit un peu plus que la veille (3.700), et un peu plus que mardi dernier (3.741 patients).

En revanche, le nombre de nouveaux cas s'établissait à 416.896, contre 501.635 nouveaux cas il y a une semaine.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Santé

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué du 29 juin 2022.

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.77
ciel dégagé
le 02/07 à 3h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage