Alerte Témoin

Epidémie de grippe : les jeunes de moins 15 ans les plus touchés

Publié le 08/01/2018 - 15:05
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:10

L’e?pide?mie de grippe saisonnie?re qui touche toute la France (sauf la Corse) se propage facilement et touche particulièrement les jeunes de moins de 15 ans. Lundi 8 janvier 2018, jour de rentrée, la direction générale de la santé (DGS) appelle la population à adopter des geste simples pour prévenir la transmission de la maladie.

thermometer-1539191_960_720.jpg
Image libre de droit - Pixabay

Cette grippe se caracte?rise par une tre?s forte intensite?, avec pre?dominance du virus de type A(H1N1), et touchant particulie?rement les jeunes de moins de 15 ans.

12 000 passages aux urgences en cinq jours

Cette anne?e, l’e?pide?mie de grippe est d’une ampleur exceptionnelle, par le nombre de cas, qui risque de de?passer ceux des deux dernie?res anne?es. Ainsi, sur la seule semaine du 25 au 31 de?cembre 2017, pre?s de 12 000 passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal ont e?te? rapporte?s par Sante? publique France , dont plus de 1 250 hospitalisations.

49% des passages aux urgences pour syndrome grippal concernent les moins de 15 ans, et pre?s de 20% conduisent a? une hospitalisation. Or, le pic e?pide?mique n’est pas encore atteint.

Adopter des gestes simples pour limiter les risques de transmission

Pour limiter l’e?pide?mie de grippe saisonnie?re, il est indispensable que chacun adopte au quotidien les gestes simples de pre?vention visant a? limiter la circulation du virus de la grippe, notamment en collectivite?s et dans les transports en communs ou? il se transmet facilement.

Par ailleurs, compte tenu du contexte e?pide?miologique et de la proximite? des e?le?ves en classes et dans les cours de re?cre?ations, les mesures de pre?vention contre le virus de la grippe en milieu scolaire doivent e?tre renforce?es de?s la rentre?e du 8 janvier.

Ces gestes "barrie?res" sont rappele?s par des spots TV et radio d’urgence e?labore?s avec Sante? publique France en cas d’e?pide?mie de grippe de grande ampleur.
Le Conseil supe?rieur de l’audiovisuel (CSA) a e?te? saisi afin que ces messages de pre?vention sanitaire soient diffuse?s le plus largement possible, selon le dispositif pre?vu par la loi audiovisuelle du 30 septembre 1986.

Maintenir la vigilance dans les secteurs de l’offre de soins et du me?dico-social

Le ministe?re des Solidarite?s et de la Sante? reste vigilant durant la pe?riode e?pide?mique au regard des tensions qui pourraient survenir dans tous les secteurs de l’offre de soins, ainsi qu’a? la survenue de tout exce?s de cas graves de grippe. Les Agences re?gionales de sante? (ARS) sont, mobilise?es pour assurer la permanence des soins et e?viter ainsi l’engorgement des services d’urgences.

La DGS rappelle par ailleurs l’importance de continuer a? observer les bons gestes de pre?vention dans les collectivite?s de personnes a?ge?es, particulie?rement fragiles vis-a?-vis du virus de la grippe. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

grippe

L’épidémie de grippe responsable d’environ 9.500 morts

L'épidémie de grippe a été d'une gravité modérée durant l'hiver 2018-2019 avec environ 9.500 décès selon une estimation encore provisoire publiée mercredi par Santé publique France qui précise par ailleurs que 633 cas de rougeole ont été déclarés depuis le début de l'année.

Grippe : des vaccins livrés au compte-gouttes à Besançon

Neuf millions de personnes ont été vaccinées en France depuis le 6 octobre 2018. La campagne de vaccination se poursuit jusqu'au 31 janvier 2019, mais avec quelques contraintes : les vaccins sont donnés au compte goutte et aux personnes vulnérables. Nous nous sommes rendus dans une pharmacie du centre-ville de Besançon pour faire le point.

Santé

Une plateforme régionale pour mettre en lien les fabricants de matériel médical et les hôpitaux

stopcovid19.fr •

L’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté et les services de l’État ont donc pris la décision de lancer ce 27 mars 2020 une plate-forme régionale contributive en ligne permettant d’identifier la disponibilité de matériel médical nécessaire à la prise en charge des personnes atteintes du COVID19.

covid-moi-un-lit.com : une application pour trouver des lits de réanimation

Créée à l’initiative de deux médecins bisontins, Romain Léger et Vincent Bailly en six jours seulement et en parallèle de leurs activités médicales, cette application propose aux médecins de gagner un temps précieux dans leur recherche de lits de réanimation, avec une plateforme diffusant les disponibilités en temps réel, apprend-on ce 28 mars 2020.

Covid-19 : « Nous sommes confrontés à une croissance continue du nombre de cas graves » (ARS)

16 décès en 24h en Bourgogne Franche-Comté • Alors qu'Édouard Philippe, le Premier ministre, vient d'annoncer ce 27 mars 2020 le prolongement du confinement jusqu'au 15 avril prochain, l'Agence Régionale de la Santé de Bourgogne Franche-Comté accompagnée de Bernard Schmeltz, préfet de la Cote d'Or a donné une audioconférence ce vendredi.

Essai Discovery : le CHU de Besançon testera des traitements sur les formes graves de Covid-19

Dès lundi 30 mars 2020, les patients hospitalisés dans les services de réanimation et maladies infectieuses du CHU pourront être inclus dans cette étude après recueil de leur consentement ou de celui de leurs représentants légaux. Ils seront répartis de manière aléatoire dans l’un des cinq groupes de traitement.

Coronavirus : 21 décès supplémentaires en Bourgogne Franche-Comté

123 décès • Le Covid-19 est responsable de 123  décès dans les établissements de santé de Bourgogne Franche-Comté depuis le début de l'épidémie. Plus de 600 patients sont hospitalisés. Dans son dernier point de situation, l'agence régionale de santé précise que les hôpitaux de Besançon et de Dijon participent à la recherche clinique autour du virus, dont l'étude Discovery qui teste actuellement plusieurs molécules dont l’hydroxychloroquine. 

Coronavirus: après les airs, évacuation par le rail pour soulager les hôpitaux du Grand Est

Des civières et du personnel médical protégé de pied en cap s'affairant dans une gare interdite d'accès : vingt malades du coronavirus en réanimation ont quitté ce jeudi 26 mars 2020 Strasbourg à bord d'un TGV médicalisé à destination des Pays-de-la-Loire, une opération sans précédent visant à soulager les hôpitaux alsaciens pris à la gorge par l'épidémie.

Les vétérinaires, coiffeur(e)s, esthéticiennes, tatoueurs appelés à donner leur matériel de protection « à leurs voisins »

Hervé Van Landuyt, dermatologue et Médecin attaché collaborateur CHU Besançon lance un appel ce mois de mars 2020 aux professionnels qui n'exercent plus suite au confinement et qui auraient des équipements de protection en stock. Il souhaite que ces derniers soient remis aux "commerçants de l'alimentation, infirmiers, Force de l'ordre...".
Offre d'emploi
 6.85
nuageux
le 29/03 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
79 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune