L'épidémie de grippe frappe désormais toutes les régions...

Publié le 04/02/2019 - 16:43
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:10

La grippe est là et bien là : l'épidémie s'est installée dans toutes les régions de France métropolitaine, a indiqué mercredi 30 janvier 2019 l'agence sanitaire Santé publique France.  

La semaine passée, l'épidémie s'est étendue à la Normandie, jusque-là la dernière région de métropole épargnée, selon le Bulletin hebdomadaire de Santé publique France. L'agence sanitaire fait état d'un"excès de mortalité toutes causes observé chez les personnes de 15-64 ans et de 85 ans ou plus" lors des deux premières semaines de janvier.

Elle souligne cependant que les premières estimations du nombre de décès attribuables à la grippe ne seront disponibles que dans les prochaines semai Elle relève également "une part importante de la grippe dans les hospitalisations".

Parmi les patients qui se sont présentés aux urgences la semaine dernière, plus d'un millier ont été hospitalisées, soit près de 400 de plus que la semaine précédente, selon le réseau Oscour. Ces hospitalisations concernent principalement les 75 ans ou plus (39 %) et les enfants de moins de 5 ans (20 %).

Plus généralement, la part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal parmi les hospitalisations était de 18/1.000, en "forte augmentation" par rapport à la semaine précédente (11/1.000).

Depuis le 1er novembre, 422 cas graves de grippe (dont 92 la semaine dernière) ont été admis en réanimation. Parmi eux, 33 décès ont été enregistrés, tous chez des adultes, en particulier chez les 65 ans et plus (22 sur 33).

En ville, le taux de consultations pour syndrome grippal est aussi en "forte augmentation": il est passé de 223 pour 100.000 habitants à 339 pour 100.000 la semaine dernière, d'après les estimations du réseau de surveillance Sentinelles. Les Antilles sont pour leur part passées en phase pré-épidémique.

La gastro sévit encore

Selon le réseau Sentinelles, 5.609 personnes participent à la surveillance de la grippe en population générale via le le site GrippeNet.fr. Les volontaires "peuvent s'inscrire à tout moment (pas besoin d'être malade)", précise-t-il.

Outre la grippe, la France est touchée par les autres épidémies classiques de saison.

La gastro-entérite "dépasse légèrement le seuil épidémique pour la troisième semaine consécutive". En métropole, 116.000 nouveaux cas ont été relevés en médecine générale la semaine dernière, selon le réseau Sentinelles. Les régions les plus touchées, marquées par les taux d'incidence (nouveaux cas, ndlr) les plus élevés sont la Provence-Alpes-Côte d'Azur (258 cas pour 100.000 habitants, le Grand Est (222) et les Hauts-de-France (217).

Sur le front de la varicelle, maladie virale très contagieuse surveillée par le réseau Sentinelles depuis 1990, une activité modérée a été relevée.

Six foyers en régions ont été observés, touchant fortement les Pays-de-la-Loire (281 cas pour 100.000 habitants), les Hauts-de-France (51) et, de façon modérée la Nouvelle-Aquitaine (29), le Centre-Val de Loire (26), la Bourgogne-Franche-Comté (20), et l'Auvergne-Rhône-Alpes (20)

Enfin, l'épidémie de bronchiolite est "en régression", selon Santé publique France. Parmi les 2.495 enfants de moins de deux ans vus aux urgences pour bronchiolite du 21 au 27 janvier, 1.013 (41 %) ont été hospitalisés.

L'épidémie est terminée en Ile-de-France et en Martinique, et elle est en passe de l'être dans le Centre-Val-de-Loire et en Guadeloupe.nes.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

grippe

L’épidémie de grippe responsable d’environ 9.500 morts

L'épidémie de grippe a été d'une gravité modérée durant l'hiver 2018-2019 avec environ 9.500 décès selon une estimation encore provisoire publiée mercredi par Santé publique France qui précise par ailleurs que 633 cas de rougeole ont été déclarés depuis le début de l'année.

Grippe : des vaccins livrés au compte-gouttes à Besançon

Neuf millions de personnes ont été vaccinées en France depuis le 6 octobre 2018. La campagne de vaccination se poursuit jusqu'au 31 janvier 2019, mais avec quelques contraintes : les vaccins sont donnés au compte goutte et aux personnes vulnérables. Nous nous sommes rendus dans une pharmacie du centre-ville de Besançon pour faire le point.

Santé

Le centre de vaccination de Micropolis réduit progressivement la voilure

À partir du 1er octobre 2021, le vaccinodrome de Besançon-Micropolis  sera ouvert trois jours et demi par semaine au lieu de sept actuellement. La réduction sera progressive. Principale nouveauté : à partir du vendredi 17 septembre 2021, les personnes sans rendez-vous peuvent désormais être reçues pour se faire vacciner.    

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Obligation vaccinale : où en sont les soignants en Bourgogne-Franche-Comté ?

En Bourgogne-Franche-Comté, on estime à environ 10 % le nombre soignants exerçant dans les différents centres de soins (hôpital, Ehpad…) et qui ne sont pas vaccinés. Concernant les professionnels exerçant en libéral, 96 % d'entre eux ont reçu au moins une dose dans la région.  Des chiffres très proches de la moyenne nationale.

Chutopolis : « jouer pour ne plus chuter »

La Fondation Arc-en-Ciel, gestionnaire d’établissements de soins, d’accueil et de service à la personne en Bourgogne Franche-Comté a développé un jeu de plateau destiné principalement aux centres de santé. Chutopolis est un outil pédagogique sur la prévention des chutes.

Haute-Saône : la plateforme d’appel pour les rendez-vous en centre de vaccination change de numéro

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en Haute-Saône, une plateforme d’appel pour la vaccination a été mise en place afin de faciliter la prise de rendez-vous auprès des centres de vaccination du département. Le numéro change à partir de ce lundi 13 septembre.

Vaccination, accès aux soins, nouvelles aides… La Cpam du Doubs vous accompagne au quotidien

PUBLI-INFO • L’égalité d’accès aux soins est, avec la qualité des soins et la solidarité, l’un des 3 principes fondateurs de l’Assurance Maladie depuis 1945. C’est aussi la première de ses missions au quotidien : renforcer, dans chaque territoire, l’accès aux droits et le recours aux soins pour l’ensemble de ses assurés. Pour les accompagner au mieux, la Cpam du Doubs propose des aides afin de permettre à tous un accès au soin facilité. L'Assurance Maladie reste également très mobilisée pour maîtriser l'épidémie de Covid-19 en protégeant les plus fragiles.

En retard sur la vaccination, la Suisse généralise à son tour le pass sanitaire

Depuis le lundi 13 septembre 2021, la Suisse a décidé d’étendre largement l’obligation de pass sanitaire, face à une pandémie de Covid-19 qui continue de remplir les hôpitaux et les lits de soins intensifs et un taux de vaccination insuffisant. A titre de comparaison, en France, 69,7 % des habitants sont totalement vaccinés (46,6 M) contre 52,81 % en Suisse (4,54 M).

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.48
ciel dégagé
le 18/09 à 6h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage