Début d'épidémie de la grippe en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 24/01/2019 - 08:18
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:10

L'épidémie de grippe s'est installée dans toutes les régions de France métropolitaine, exceptée en Normandie selon l'agence sanitaire Santé publique France. Dans la région, c'est le nord Franche-Comté qui est principalement concerné.

PUBLICITÉ

Partie de l'Occitanie, l'épidémie s'est quasi généralisée la semaine dernière, tandis que la Normandie reste en phase pré-épidémique. Elle a suscité plus de 5.000 passages aux urgences hospitalières contre 3.000 la semaine précédente, selon le Bulletin hebdomadaire publié mercredi 24 janvier 2018.

3090 nouveaux cas en Bourgogne Franche-Comté

Selon le réseau Sentinelles, le taux d'incidence des syndromes grippaux est de 107 pour 100.000 habitants. C'est plus de 3.000 nouveaux cas pour la semaine du 14 au 20 janvier 2019.

grippe semaine 3 2019 bourgogne Franche-Comté © Sentinelles

En France, parmi les patients s'étant présentés aux urgences, 643 ont été hospitalisées. Ces hospitalisations concernent principalement les 75 ans ou plus (38 %) et les enfants de moins de 5 ans (19 %). Plus généralement, la part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal parmi les hospitalisations est de 11/1.000, en augmentation par rapport à la semaine précédente (7/1.000).

Depuis le 1er novembre 2018, 259 cas graves de grippe ont été admis en réanimation, dont 51 la semaine dernière. Parmi eux, 20 décès ont été enregistrés, tous chez des adultes, en particulier chez des plus de 65 ans et plus (14 sur 20). Parmi les cas à risque dont le statut vaccinal est connu, la couverture vaccinale était de 29 %, le virus grippal de type A étant encore identifié dans la grande majorité des cas (96 %).

La prédominance des virus de types A en France métropolitaine est également observée en Europe.

"Maîtrisez les bons gestes contre les virus de l’hiver"

La prévention est essentielle pour réduire la propagation des virus de l’hiver, dont celui de la grippe saisonnière.  Elle a pour objectif de sensibiliser la population à quatre mesures-barrières simples et efficaces :

  • se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique ;
  • éternuer dans son coude (plutôt que dans ses mains) ;
  • utiliser un mouchoir à usage unique ;
  • porter un masque jetable quand on présente un syndrome grippal, en particulier au contact des personnes fragiles (personnes âgées, immunodéprimées, jeunes enfants, femmes enceintes).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

grippe

L’épidémie de grippe responsable d’environ 9.500 morts

L'épidémie de grippe a été d'une gravité modérée durant l'hiver 2018-2019 avec environ 9.500 décès selon une estimation encore provisoire publiée mercredi par Santé publique France qui précise par ailleurs que 633 cas de rougeole ont été déclarés depuis le début de l'année.

Grippe : des vaccins livrés au compte-gouttes à Besançon

Neuf millions de personnes ont été vaccinées en France depuis le 6 octobre 2018. La campagne de vaccination se poursuit jusqu'au 31 janvier 2019, mais avec quelques contraintes : les vaccins sont donnés au compte goutte et aux personnes vulnérables. Nous nous sommes rendus dans une pharmacie du centre-ville de Besançon pour faire le point.

Dans la catégorie

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Une trentaine d’infirmier.eres de bloc opératoire manifeste au CHU de Besançon

Suite à l'appel à la grève nationale de l'Union syndicale des associations d'infirmie.eres de bloc opératoire diplômé.es d'Etat (Unaibode) dont le Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire (Snibo), une trentaine d'infirmier.eres de bloc opératoire (Ibode) s'est rassemblée jeudi 7 novembre 2019 sur le parvis du CHU de Besançon. Pourquoi les Ibode sont-ils en grève ? Réponses…

#MoisSansTabac : l’ANPAA mobilisée en Bourgogne-Franche-Comté pour aider les fumeurs à « relever le défi »

Pour la quatrième année consécutive, les équipes de l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) sont mobilisées en Bourgogne- Franche-Comté pour l’opération Moi(s) sans tabac qui se déroule tout au long du mois de novembre 2019. Cette opération encourage tous les fumeurs, "à travers une approche positive et collective", à relever le défi d’un arrêt du tabac pendant au moins 30 jours.

Pollution de l’air : une journée européenne du radon

Le 7 novembre 2019 est la journée européenne consacrée au radon. Cette journée, instaurée le jour de l’anniversaire de la naissance de Marie Curie, a pour objectif de sensibiliser le public sur un polluant de l’air intérieur, "seconde cause de cancer du poumon après le tabac et avant l’amiante", indique ATMO Bourgogne Franche-Comté.

« Pour défendre notre système de santé », un rassemblement devant l’ARS à Besançon le 14 novembre 2019

Les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales CFDT, CGT, Solidaires ( ou SUD) et UNSA du Doubs appellent à un rassemblement de tous les salarié-es et usag-è-r-e-s pour jeudi 14 novembre 2019 pour défendre notre système de Santé et d’Action Sociale.

4ème édition du #MoisSansTabac : un village pour aller à la rencontre des fumeurs et de leur entourage

Le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France ont lancé la 4ème édition de #MoisSansTabac en partenariat avec l’Assurance Maladie. Depuis 2016, 580 982 inscriptions au grand défi de l’arrêt du tabac ont été comptabilisées, dont 23 290 en Bourgogne-Franche-Comté. Ce dispositif propose aux fumeurs un accompagnement au sevrage jour après jour. Ce rendez-vous annuel a débuté dès le mois d’octobre 2019 pour les participants, invités à s’inscrire via la plateforme dédiée

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent dans un contrat local de santé

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent pour la première fois dans un contrat local de santé (CLS) signé le 21 octobre 2019 à Montbéliard "pour mener des actions cohérentes et complémentaires déclinées au plus près des habitants."

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.3
couvert
le 14/11 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
77 %

Sondage