Lancement de la vaccination dans le Doubs : les premiers vaccins administrés 60 résidents d'un Ehpad à Besançon

Publié le 06/01/2021 - 17:04
Mis à jour le 06/01/2021 - 16:15

La Résidence des 7 Collines, Ehpad bisontin, est l'établissement pilote pour le lancement de la vaccination contre la Covid-19 dans le département du Doubs. Les premiers vaccins ont été administrés à des résidents ce mercredi 6 janvier.

La Mutualité Française Comtoise oeuvre aux côtés de l’ARS Bourgogne Franche-Comté pour lancer la campagne de vaccination dans le département du Doubs.

"Cette étape essentielle permettra de fiabiliser le parcours logistique d’approvisionnement des vaccins et de sécuriser le processus de vaccination auprès de nos résidents et de nos professionnels avant le déploiement de la campagne à l’ensemble du département", indique la Mutualité française Comtoise. "Nous avons souhaité apporter notre soutien efficace au déclenchement de la campagne de vaccination en proposant la résidence des 7 collines, EHPAD bisontin de la Mutualité Française Comtoise, comme établissement pilote."

 Les premières injections pour 60 résidents et 5 professionnels

 60 résidents et 5 professionnels vont bénéficier de la première injection du vaccin Pfizer/Biontech à l'issue de la première livraison de vaccins.

La Mutualité Française Comtoise précise que "le nombre de personnes retenues pour la première vaccination est le résultat d’un choix réfléchi, d’une réflexion médicale bénéfices/risques qui a permis de retenir les personnes consentantes, répondant à l’ensemble des critères médicaux garantissant la sécurité des personnes." Ainsi ont été exclues les personnes qui avaient été contaminées dans les trois mois précédant la date prévisible de vaccination et les personnes pouvant présenter des risques d’allergie graves.

Une majorité des résidents et/ou leurs personnes de confiance ont donné leur consentement à se faire vacciner après une discussion bénéfices/risques avec leur médecin traitant et le médecin coordonnateur de l’Ehpad.

L'organisme mutualiste encourage l'accès aux vaccins et informe périodiquement les résidents et les professionnels de ses 14 Ehpad sur les effets secondaires constatés tout au long de la campagne de vaccination dans les activités.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le vaccin de Moderna « efficace contre les variants émergents »Lire plus

Le vaccin de Moderna contre le Covid-19 reste efficace contre les variants britannique et sud-africain du coronavirus, a annoncé lundi la société de biotechnologie américaine. Les experts s'attendent à ce que le vaccin "protège contre les variants détectés à cette date" après des  d'essais. Moderna a toutefois précisé qu'elle allait travailler à développer une dose additionnelle pour accroître encore la protection contre ces variants.

"L'étude n'a pas montré d'impact significatif sur les titres (niveaux, ndlr) d'anticorps contre le variant B.1.1.7 par rapport à de précédents variants", a expliqué Moderna à propos du variant britannique. En revanche, "une réduction par six" des niveaux d'anticorps contre le variant sud-africain (B.1.351) a été observée. Mais "malgré cette réduction", les niveaux d'anticorps "restent au-dessus de ce qui est attendu comme nécessaire pour procurer une protection", écrit Moderna.

Cantines à Besançon : les enfants mangeront chaque jour à la même table

Afin de répondre à l’évolution de la situation épidémique de Covid-19, le protocole sanitaire des écoles de premier degré de Besançon a été modifié. Les nouvelles consignes portent essentiellement sur l’organisation de la restauration scolaire. Les adaptations seront mises en place progressivement à partir du lundi 25 janvier 2021. 

Un troisième confinement inéluctable ?

Semaine cruciale •

"Il faudra probablement aller vers un confinement" dont les conditions relèvent d'une "décision politique", pour faire face aux variants du coronavirus qui "changent complètement la donne" sanitaire en France, a déclaré dimanche le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. L'Élysée a fait savoir dimanche soir que la décision serait prise mercredi en fonction des chiffres et des dernières données sur les différents variants.

Covid-19 : les nouveaux gestes barrières

Gestes renforcés • Pas de révolution mais des adaptations des gestes barrières liés au nouveaux variants qui de la Covid-19 qui s'avèrent plus contagieux. Il est désormais également conseillé de respecter une distance d'au moins deux mètres avec les autres-  même si les avis divergent à ce sujet  -  et de se taire (et de ne pas téléphoner) dans les transports en commun. 

Covid-19 : des mesures plus strictes pour tenter d’éviter un 3e confinement

Pour contrer la pression croissante dans les hôpitaux et éviter un troisième confinement, les consignes se multiplient sur un renforcement des gestes barrière et un test négatif au Covid-19 sera exigé dès dimanche soir pour l'entrée en France, tandis que le gouvernement tente de rassurer sur des délais de livraison de vaccins.

Santé

Un troisième confinement inéluctable ?

Semaine cruciale •

"Il faudra probablement aller vers un confinement" dont les conditions relèvent d'une "décision politique", pour faire face aux variants du coronavirus qui "changent complètement la donne" sanitaire en France, a déclaré dimanche le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. L'Élysée a fait savoir dimanche soir que la décision serait prise mercredi en fonction des chiffres et des dernières données sur les différents variants.

Covid-19 : les nouveaux gestes barrières

Gestes renforcés • Pas de révolution mais des adaptations des gestes barrières liés au nouveaux variants qui de la Covid-19 qui s'avèrent plus contagieux. Il est désormais également conseillé de respecter une distance d'au moins deux mètres avec les autres-  même si les avis divergent à ce sujet  -  et de se taire (et de ne pas téléphoner) dans les transports en commun. 

Comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Cette semaine, le lundi 18 janvier 2021 était le jour du "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Covid-19 : des mesures plus strictes pour tenter d’éviter un 3e confinement

Pour contrer la pression croissante dans les hôpitaux et éviter un troisième confinement, les consignes se multiplient sur un renforcement des gestes barrière et un test négatif au Covid-19 sera exigé dès dimanche soir pour l'entrée en France, tandis que le gouvernement tente de rassurer sur des délais de livraison de vaccins.

Covid-19 : un fléchissement de l’épidémie en trompe l’oeil

Derniers chiffres • Avec un taux d'incidence qui oscille autour des 240 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours et 23 décès quotidiens en moyenne, la Bourgogne Franche-Comté reste dans une situation sanitaire préoccupante. La circulation du virus est particulièrement active dans le Jura (313 cas pour 100.000 habitants), le Territoire de Belfort (285) et le Doubs (258) alors même que le nombre de tests a significativement diminué ces dernières semaines....

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.91
couvert
le 26/01 à 18h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
51 %

Sondage