Alerte Témoin

Secret professionnel : le procès de l'avocat de Jonathann Daval renvoyé au 6 mai

Publié le 25/03/2019 - 15:43
Mis à jour le 18/04/2019 - 12:31

Le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier  dans le Jura a renvoyé lundi au 6 mai 2019 le procès de l'avocat de Jonathann Daval, Randall Schwerdorffer, poursuivi pour violation du secret professionnel en marge d'une audition de son client soupçonné d'avoir tué sa femme Alexia.

Me Randall Schwerdorffer
Me Randall Schwerdorffer ©Alexane Alfaro

"C'est une très bonne nouvelle", s'est réjoui Me Jean-Baptiste Euvrard, selon lequel son client avait reçu sa citation à comparaître "quinze jours" avant l'audience, un délai selon lui insuffisant pour organiser la défense du pénaliste bisontin.

Parallèlement, les avocats réclament le dépaysement du dossier hors de Franche-Comté, où Me Schwerdorffer possède plusieurs cabinets. Si le procureur général de Besançon, saisi mercredi dernier de cette demande, l'accepte, la chambre criminelle de la Cour de cassation "décidera quelle (nouvelle) juridiction est saisie", a expliqué Me Euvrard.

Dans l'hypothèse d'un rejet de la demande par le procureur général, Me Schwerdorffer et ses conseils pourront saisir directement la Cour de cassation, chose qu'ils feront "évidemment", selon le conseil. Au total, la procédure ne devrait pas excéder deux mois, a-t-il ajouté. Si au final leur demande de délocalisation est rejetée, l'affaire sera plaidée à Lons-le-Saunier, a-t-il indiqué.

Le procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux, avait annoncé fin janvier poursuivre Me Schwerdorffer pour avoir révélé une information alors qu'il assistait à la confrontation de son client avec Isabelle Fouillot, mère d'Alexia Daval, le 7 décembre 2018. 

Quittant brièvement le cabinet du magistrat instructeur, l'avocat s'était entretenu dans la cour du tribunal de Besançon avec la mère de Jonathann Daval, Martine Henry, lui disant notamment: "Une photo lui a été montré. Il (Jonathann Daval) a craqué sans changer de version". A ce moment-là, il accusait encore son beau-frère d'être l'auteur du meurtre. Quelques heures plus tard, à l'issue de la confrontation, M. Manteaux annonçait que Jonathann Daval était passé aux aveux. Entre-temps, l'échange entre l'avocat et la mère de l'accusé avait été relayé dans la presse locale.

Le corps d'Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, avait été découvert le 30 octobre 2017, en partie brûlé, dans un bois en Haute-Saône non loin de la maison du couple. Après avoir avoué une première fois le meurtre, Jonathann Daval était revenu sur ses aveux en juin 2018 avant de reconnaître de nouveau, le 7 décembre, l'avoir tuée. Il est mis en examen pour "meurtre sur conjoint",crime passible de la réclusion criminelle à perpétuité.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

affaire daval

Reconstitution du meurtre d'Alexia : Jonathann Daval avoue la crémation et lève les dernières zones d'ombre...

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval convoqué au tribunal lundi

L'avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer, doit comparaître lundi devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier (Jura), alors qu'il est poursuivi pour violation du secret professionnel en marge d'une audition de son client, Jonathann Daval, soupçonné d'avoir tué sa femme Alexia, selon un mandement de citation.

Justice

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.

Violences à Dijon : deux condamnations pour trafic de drogue

Deux personnes ont été condamnées ce vendredi 26 juin 2020 pour trafic de stupéfiants et douze autres étaient en cours de jugement, à la suite de l'enquête sur les violences survenues du 12 au 15 juin à Dijon, a indiqué le procureur de la République Eric Mathais.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.04
    peu nuageux
    le 14/07 à 0h00
    Vent
    0.87 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    69 %

    Sondage