Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Publié le 12/06/2021 - 08:36
Mis à jour le 12/06/2021 - 08:36

Ces 7 derniers jours l’épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

La pression hospitalière diminue également avec environ 500 personnes hospitalisées, dont un peu plus de 70 en soins critiques.

Depuis mars 2020, l’épidémie a entraîné 4.788 décès en établissements de santé ; 2.294 décès en établissements médico-sociaux.

© ARS BFC

L'ARS BFC appelle à la mobilisation

Alors que la décrue significative de l’épidémie concerne tous les départements, l’ARS Bourgogne- Franche-Comté en appelle à la mobilisation de la population pour la vaccination.

Des rendez-vous en centres sont disponibles "en un temps record en tous points du territoire". "Une démarche facile, un geste citoyen, pour garantir le succès du retour progressif à la vie normale", ajoute l'ARS BFC.

"Se vacciner tous et sans attendre pour gagner en immunité collective" : c’est le message que veut porter l’Agence Régionale de Santé pour encourager les habitants de Bourgogne-Franche-Comté qui ne l’ont pas encore fait, à profiter du grand volume de doses mis à disposition.

Des milliers de créneaux de vaccination partout en Bourgogne Franche-Comté

La semaine prochaine, plusieurs milliers de créneaux sont encore disponibles dans les centres de vaccination de la région : plus de 6.000 dans le Jura ou en Saône-et-Loire, de 3.500 en Haute-Saône, 4.900 en Côte-d’Or, plus d’un millier dans la Nièvre, environ 2.200 dans l’Yonne, 7.800 dans le Territoire de Belfort, plus de 10.000 dans le Doubs.

Avec près de 75% des plus de 50 ans mais moins de 22% des moins de 50 ans ayant bénéficié d’une première dose dans la région, "la couverture vaccinale est encourageante, mais la marge de progression importante pour empêcher un rebond épidémique", souligne l'ARS.

12-18 ans à compter de mardi 15 juin

64% des 50-64 ans sont protégés, le pourcentage tombant à 35% pour la tranche d’âge des 18-50 ans : l’ARS Bourgogne-Franche-Comté rappelle que "le bénéfice de la vaccination est également individuel, y compris chez les plus jeunes pour éviter les risques de formes graves liés aux comorbidités ou de formes longues de la maladie."

Dès ce mardi 15 juin, la vaccination sera élargie aux 12-18 ans.

Vaccination et départ en vacances

"L’approche de l’été ne doit pas conduire à différer la démarche" alerte l'ARS. "Si le rendez-vous pris en ligne pour la 2ème injection ne convient pas pour cause de départ en vacances, il sera possible de le déplacer lors du premier passage en centre, pour qu’il soit fixé sur un temps compatible avec son organisation personnelle ."

Cette grande souplesse doit permettre de ne pas avoir besoin de recourir à des vaccinations dans 2 centres différents, qui peut néanmoins s’envisager au cas par cas.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.07
pluie modérée
le 21/06 à 3h00
Vent
3.31 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %