Philippe Humbert "déplore" que des poursuites soient engagées à son encontre par l’ARS

Publié le 23/03/2017 - 08:46
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:49

L’ancien chef du service dermatologie du CHRU de Besançon "déplore" jeudi 23 mars 2017, les poursuites engagées contre sa personne suite à l’annonce mercredi 22 mars du rapport de l’Agence Régionale de la santé sur les précédentes accusations de "manquement aux procédures" sur des patients en Chimiothérapie.

 ©
©

Depuis le début 2015, le Pr Humbert alerte les Autorités sur "plusieurs lettres de malades se plaignant d’avoir subi maltraitance, et humiliations notamment, dénonçant non-assistance à personne en danger".

"De graves dysfonctionnements"

Le professeur Humbert confirme "de graves dysfonctionnements" touchant le service dermatologie du CHRU de Besançon. Il confirme cinq principaux points de manquements aux procédures :

  • "le non-respect de règles pourtant obligatoires dans la prise en charge du cancer"
  • "des violations de code de la santé publique"
  • "des négligences et traitements non-contrôlés ayant  conduit au décès d’une patiente" des erreurs médicales,
  • "des préjudices pour de nombreux malades"

Même si l’Agence Régionale de la Santé voulait rassurer "pleinement" les patients dans un communiqué mercredi 23 mars 2017, elle soulignait  les défauts d'organisation et de fonctionnement des réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP) relevés en novembre 2015 mais assurait qu’ils avaient été depuis "corrigés". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

humbert

Procès en diffamation contre le professeur Humbert : renvoi ce 26 septembre 2018

L'avocat du Pr Humbert, maître Uzan, a prévenu le tribunal que ses explications pour la défense de son client prendront "un minimum de 3 heures". • Le procès en diffamation intenté par le CHRU de Besançon à l’encontre du professeur Humbert qui devait se dérouler le 11 juillet dernier à Besançon est renvoyé ce mercredi 26 septembre 2018.

Justice : la décision du procès en diffamation contre le professeur Humbert attendue ce mercredi

Le procès en diffamation intenté par le CHRU de Besançon à l'encontre du professeur Humbert se déroulera ce mercredi 11 juillet 2018 à Besançon. Une plainte avait été déposée par l'hôpital le 24 mars 2017. Le Professeur Humbert avait relevé "des dysfonctionnements" et s’était estimé "victime d’harcèlements" à son tour de la part du CHRU.

L’absence de plaintes au CHRU de Besançon est « partiellement faux » selon le professeur Humbert

Suite à notre article de ce mardi 21 mars 2017 dans le quel la direction du CHRU de Besançon indique qu'elle n'a reçu "aucune plainte" de patients, le professeur Philippe Humbert réaffirme ce 22 mars que le CHRU de Besançon un "manque de transparence" au niveau de la communication avec les patients en chimiothérapie et précise que l’absence de plaintes est "partiellement faux".

Santé

Covid-19 : l’ARS observe de premiers indices de rebond en Bourgogne-Franche-Comté

7 départements sur 8 de la région Bourgogne-Franche-Comté sont en dessous du seuil d'alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants. La Haute-Saône enregistre toutefois une forte augmentation du nombre de cas avec +56,25 % en sept jours. Elle se trouve au niveau du seuil d'alerte... L'Agence Régionale de la Santé a d'ailleurs noté un indicateur à la hausse chez les plus de 65 ans en Haute-Saône et en Saône-et-Loire.

Ségur de la Santé : les détails des investissements en Bourgogne Franche-Comté

Dans le cadre de l'enveloppe globale de 19 milliards d'euros négociée lors du Ségur de la Santé, les mesures prises pour chaque région ont été publiées, dont celles prévues en Bourgogne Franche-Comté. Ce mardi 19 octobre, le Premier ministre, Jean Castex, aux côtés du ministre de la Santé, Olivier Véran et de la ministre déléguée en charge de l’autonomie, Brigitte Bourguignon étaient en déplacement en Côte-d’Or pour présenter la stratégie régionale des investissements Ségur en Bourgogne-Franche- Comté.

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.85
nuageux
le 25/10 à 21h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
95 %

Sondage