Coronavirus : masques et gels hydro-alcooliques en rupture de stock dans les pharmacies de Besançon

Publié le 02/03/2020 - 16:17
Mis à jour le 06/03/2020 - 18:17

Suite à l'arrivée du nouveau Coronavirus en France la semaine dernière, les Bisontins se sont rués dans les pharmacies pour s'équiper en masques de protection et gels hydro-alcooliques.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Difficile de trouver une pharmacie proposant encore des masques de protection et du gel hydro-alcoolique à Besançon samedi 29 février. Selon les 15 pharmacies bisontines que nous avons contactées, toutes sont en rupture de stock de ces produits.

De son côté, la responsable de la pharmacie de La Poste n'a plus de masque depuis le début de l'épidémie en Chine fin 2019. "Nous avons reçu de nombreuses personnes asiatiques qui sont venues acheter des masques". Concernant les gels hydro-alcooliques, "nous n'en avons plus depuis vendredi 28 février", nous confie-t-elle.

La pharmacie des Tilleroyes est également en rupture de stock : "on en recevra, mais ils seront réservés aux professionnels de santé qui en ont besoin pour soigner les patients et qui les utilisent à bon escient."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Avec un taux d'incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d'hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s'améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l'évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

Couverture vaccinale : le Doubs à la traîne en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté suit la moyenne nationale en matière de couverture vaccinale. Elle se situe  même légèrement au-dessus. Dans la région 76% de la population en âge de se faire vacciner, de 12 ans et plus, a au moins reçu une première dose. Un taux de seulement 71 % dans le Doubs qui affiche un écart de plus de cinq points...

Santé

« Aucun danger » à vacciner simultanément contre la grippe et le Covid, estime la HAS

Le vaccin contre le Covid dans un bras et celui contre la grippe dans l'autre: cette solution ne comporte aucun danger et permet de se protéger efficacement contre les deux épidémies, a estimé lundi la Haute autorité de santé (HAS). "La réalisation concomitante des vaccins" contre la grippe et le Covid-19 est "possible afin d'éviter tout délai dans l'administration de l'une ou l'autre de ces injections", assure la HAS dans un communiqué. "Concrètement, les deux injections peuvent être pratiquées le même jour", mais à deux endroits du corps distincts, "un vaccin dans chaque bras", selon la HAS. Et dans le cas contraire, il n'y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations, précise la HAS. La campagne de vaccination contre la grippe débutera le 26 octobre.

Les défis du Hacking Health de Besançon

Vidéos •
En 48 heures chrono, 400 participants vont se remuer les méninges pour tenter de trouver la meilleure solution à chacune des 22 problématiques soulevées par des patients, professionnels de santé, professionnels du me?dico-social et du handicap, ou jeunes innovateurs désireux de créer un nouveau produit. Voici les 21 défis (+ 1 à venir !) du Hacking Health 2021 de Besançon.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.79
couvert
le 29/09 à 0h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
98 %

Sondage