Covid-19 au CHU de Besançon : le pic de la deuxième vague prévu autour du 15 novembre

Publié le 10/11/2020 - 11:27
Mis à jour le 10/11/2020 - 12:07

La maire de Besançon Anne Vignot et la directrice générale du CHU de Besançon Chantal Carroger ont organisé une conférence de presse commune ce mardi 9 novembre 2020 sur la situation sanitaire à Besançon, avec Catherine Chirouze, responsable du service des maladies infectieuses, le professeur Régis Aubry, chef du pôle Autonomie-Handicap, le professeur Thibault Desmettre, chef du pôle Urgences-SAMU-Réanimation médicale, et le professeur Emmanuel Samain, chef du pôle Anesthésie-Réanimation chirurgicale.

Depuis le 22 octobre, le CHU de Besançon est en ordre de marche avec le Plan blanc qui a été préparé pendant l'été. Chantal Carroger prévoit le pic de la deuxième vague les 15 et 16 novembre. "Il y a une forme d'inquiétude en espérant qu'on aura assez de personnel et de lits pour accueillir les patients covid et non covid", a-t-elle déclaré.

En temps normal, le CHU compte 40 lits covid. "Nous en avons armés 60 en terme de matériel eRH", a indiqué la directrice. L'hôpital pourra atteindre les 77 lits "en espérant que nous n'ayons pas à faire plus", souligne la directrice.

Il y a 87 lits de médecine dont le chiffre pourra être augmenté si besoin.

Le service des urgences est passé de six box de patients covid à 12 box. Le CHU travaille afin d'augmenter ce chiffre.

100 patients covid dont 50 en réanimation à Besançon

Aujourd'hui le CHU de Besançon compte 100 patients covid dont 50 en réanimation, contre seulement 3 patients covid il y a 3 semaines.

7 transferts de Lons-le-Saunier à Besançon ce week-end

Le Jura, étant un département plus touché par cette deuxième vague, sept patients covid sont pris en charge au CHU de Besançon depuis ce week-end.

Concernant le vaccin...

Le 9 novembre, les laboratoires Pfizer (Etats-Unis) et BioNTech (Allemagne) ont annoncé qu'un vaccin développé est "efficace" à 90% pour prévenir les infections à Covid-19, suite à l'essai à grande échelle de phase 3 en cours, dernière étape avant une demande d'homologation.

Pour Catherine Chirouze, l'avancé du vaccin contre la covid-19 est une "bonne nouvelle scientifique, mais qui ne sont que des résultats intermédiaires en phase 3 qui montrent que l'on sait faire et que l'on peut développer rapidement. Il va falloir le traduire en terme de santé publique, mais il y a encore un pas."

Selon Anne Vignot, "pour que les gestes barrière trouvent tous leur sens, on a besoin que tous soit vigilants. On entend depuis quelques jours un ralentissement de la propagation et d'une alternative avec un vaccin, mais pour autant il ne faut pas lâcher les gestes et la vigilance."

©DP

"Cette pandémie est révélatrice des fragilités de nos systèmes politiques et de nos systèmes de santé"

Pour le Pr Aubry, "cette pandémie est révélatrice des fragilités de nos systèmes politiques et de nos systèmes de santé" et parle de "survulnérbilisation des personnes âgées handicapées qui sont gravement malades"

"Notre devoir est bien de les accompagner avec un dispositif régional permettant autant que possible le non abandon de personnes en situation de grande vulnérabilité" et d'ajouter "Nous sommes confronté à une fin de vie précipité des personnes vulnérables."

15 à 20% de mortalité des patients covid en réanimation

Le Pr Samain rappelle que "la covid-19 reste une maladie grave" même si "on a appris de la première vague". "Il n'y a pas de traitement spécifique, mais amélioration des techniques de respiration moins invasives."

15 à 20% des patients covid en service réanimation ne survivent pas au virus.

  • Propos recueillis par Damien Poirier

Plus d'informations dans la matinée...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Vers l’ouverture des commerces tous les dimanches à partir du 27 novembre et jusqu’à fin 2020 à Besançon ?

Les commerçantes et commerçants croisent les doigts pour que le président de la République annonce mardi 24 novembre la réouverture des commerces dès le 27 novembre… Et pour rattraper autant que possible le retard dû au deuxième confinement, à Besançon, l'Union des commerçants souhaite l'ouverture des magasins tous les dimanches jusqu'à la fin de l'année.

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

Santé

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Covid-19 : l’ARS et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté verseront une indemnité exceptionnelle aux étudiants infirmiers

Les étudiants en soins infirmiers mobilisés pour faire face à l’épidémie dans le cadre de leurs stages vont recevoir une indemnisation exceptionnelle de l’ARS et du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, apprend-on dans un communiqué samedi 14 novembre 2020.

Covid-19 : le centre de dépistage Mourras ferme. Un nouveau centre ouvre le 16 novembre rue des Causses à Besançon

Le drive ouvert depuis fin septembre rue du Dr Mourras fermera ses portes ce samedi 14 novembre en fin de journée afin d’offrir un centre de dépistage en intérieur durant les mois d’hiver. Un nouveau site de dépistage en intérieur ouvrira ses portes le lundi 16 novembre à 8 heures au 6 rue des Causses à Besançon. 

« On s’approche des limites de notre système hospitalier » (ARS Bourgogne Franche-Comté)

Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d'Or a rappelé l'importance des "comportements responsables" lors d'un point presse ce vendredi 13 novembre 2020. Il a également alerté avec l'ARS sur la tension hospitalière dans la région..

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.33
nuageux
le 25/11 à 6h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
90 %

Sondage