Alerte Témoin

Covid-19: des tests salivaires virologiques début octobre

Publié le 16/09/2020 - 08:12
Mis à jour le 16/09/2020 - 08:12

Des tests salivaires pour dépister le nouveau coronavirus seront probablement mis en place début octobre, a indiqué le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy mardi devant la commission d'enquête sénatoriale sur la gestion du Covid-19. "Les prélèvements salivaires seront mis en place très probablement tout à fait fin septembre ou début octobre", a-t-il dit.

Selon lui, ces tests salivaires - dont le prélèvement est plus facile que celui dans le nez et moins désagréable pour la personne testée - permettraient d'avoir "une stratégie plus simple" de tests.

Les données de l'évaluation en région parisienne et en Guyane montrent, à partir d'un prélèvement de salive, "une très bonne spécificité et une sensibilité de l'ordre de 80%, ce qui suffit", a-t-il affirmé.

"Le système de santé publique français (...) n'était pas prêt à un tsunami" comme celui de l'épidémie de Covid-19, a-t-il par ailleurs déclaré, estimant que "ce qui sort de cette crise, c'est le problème de la réorganisation de la santé publique en France". "Je voudrais faire part d'un regret, c'est ce qui s'est passé dans les Ehpad", a-t-il également assuré.

Le Pr Delfraissy a souhaité que, "s'il y avait une reprise du virus dans les semaines ou les mois qui viennent, on ne recommence pas ce qui s'est passé au sein des Ehpad et que tout soit prêt".

Sur 30.000 décès du Covid-19 en France, plus de 10.000 ont eu lieu en établissements sociaux et médico-sociaux, dont les Ehpad. En outre, nombre de résidents des Ehpad ont souffert de l'isolement imposé pendant le confinement, de mars à mai.

Par ailleurs, il a évoqué le décret du 29 août qui a exclu certaines catégories parmi les personnes les plus fragiles, selon leur pathologie, pour les contraindre à retourner au travail.

"Il y a quelque chose qui est un peu incohérent et nous l'avons signalé aux autorités de santé", a dit le Pr Delfraissy, selon qui "ce décret tombait très mal compte tenu d'une certaine forme de reprise de l'épidémie". Il a répété que le Conseil scientifique est là "pour éclairer le gouvernement et (n'est) absolument pas un 3e pouvoir médical", car "c'est bien le politique qui décide".

"Les différents agences sanitaires sont parfaitement capables de prendre le relais" du conseil prolongé par les parlementaires jusqu'au 30 octobre, a-t-il poursuivi, en précisant qu'un renouvellement des membres pourrait aussi être envisagé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Pas de confinement préventif avant Noël

Le ministre de la Santé Olivier Véran a écarté un reconfinement national "préventif" avant Noël et indiqué que la mise en place d'éventuelles restrictions de déplacement pendant les vacances de Toussaint dépendait de "ce que nous ferons lors des prochaines semaines".

Concertation des élus et prévention covid-19: « Il en va aussi de la survie de la vie associative » (Patrick Genre)

Comme annoncé, le Préfet du Doubs et l’Agence Régionale de Santé ont échangé ce 23 septembre 2020, en visioconférence, avec le président de l’Association des maires du Doubs, les Maires des chefs-lieux de canton, les maires des communes de plus de 5 000 habitants et les Présidents d’intercommunalités.

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Santé

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Besançon : un nouveau centre de dépistage « Covid-19 » en drive pour les patients prioritaires

La préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer depuis mercredi un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Le site est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 8h à 16h.

 

Coronavirus : le nombre d’hospitalisations augmente « très nettement » Bourgogne Franche-Comté

Point sanitaire • En Bourgogne Franche-Comté le taux d'incidence avoisine les 60 cas pour 100.000 habitants. Seuls les départements du Jura et de la Haute-Saône restent en dessous du seuil d’alerte. En moyenne, dix nouvelles hospitalisations sont enregistrés par jour dans la région et 550 regroupements de cas restent en cours d’investigation, de traitement ou de suivi, dont 17 clusters.

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

SONDAGE Covid-19 : limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.99
nuageux
le 29/09 à 15h00
Vent
0.33 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
42 %

Sondage